Gauche en France: l’union impossible

La gauche a peut être définitivement compromis ses chances de bien figurer à l’élection présidentielle française. Ce week-end, Benoit Hamon le candidat du PS et Jean Luc Mélenchon celui du Front de gauche se sont affrontés par déclarations interposées, ce dernier comparant le PS à… un corbillard.

« Je ne vais quand même pas m'accrocher à un corbillard ! » Voilà ce qu'a déclaré Jean Luc Mélenchon, le candidat de Front de gauche, au sujet du socialiste Benoit Hamon, mettant fin définitivement à toute tentative de rapprochement entre les deux candidats. Or le moindre analyste qui sait poser une addition simple a constaté que si l'on ajoute les sondages de Mélenchon à ceux de Hamon, on dépasse les 25% de voix au premier tour et que si en plus on adjoint ceux de l'écologiste Jadot on dépasse les 27%, soit le score promis actuellement à Marine Le Pen !

La minorité plurielle

Sur le papier, la gauche a encore ses chances. Dans la réalité, elle vient de les compromettre. D'abord pour des questions de… Lire la suite sur le blog de notre journaliste Christophe Giltay



SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Erreur, veuillez recommencer.

Un site qui fait le tour de l'info au quotidien © 2017 Frontier Theme