L’ingénierie derrière le dôme géométrique saisissant du Louvre Abu Dhabi | Un site d'actualité internationale

Un site d'actualité internationale

un site qui fait le tour de l'info 24h sur 24

La NASA affirme qu’un astéroîde potentiellement dangereux…

Imaginez un rocher de la taille d’un gratte-ciel parcourant  l’espace 15 fois plus vite que l’avion le plus rapide connu à ce jour.   Maintenant, imaginez ce rocher  filant...

La percée révolutionnaire d’un test universel contre…

Des scientifiques d’une université des États-Unis ont fait une percée qui pourrait révolutionner la façon dont le cancer est diagnostiqué. Une équipe de l’Université Johns Hopkins de Baltimore, Maryland,...

L’ingénierie derrière le dôme géométrique saisissant du Louvre Abu Dhabi

Résultat de recherche d'images pour "louvre abu dhabi"

En pénétrant dans le nouveau Musée du Louvre d’Abu Dhabi, on est immédiatement accueilli par un flot de lumière tachetée créé par le superbe treillis multicouche recouvrant les espaces intérieurs entrelacés du bâtiment. Le dôme géométrique complexe rappelle les écrans architecturaux arabes traditionnels et est crucial pour réaliser la vision de l’architecte Jean Nouvel pour une «pluie de lumière». Mais qu’est-ce qui a influencé la conception et la construction du bâtiment? Les Ateliers Jean Nouvel ont travaillé pendant plus d’un an en étroite collaboration avec BuroHappold Engineering pour développer un design à la fois architectural et structurel. Nous avons parlé avec Andy Pottinger, directeur associé à BuroHappold, pour comprendre le dôme plus en profondeur.

Lors de l’établissement d’un modèle approprié pour le dôme géométrique, une préoccupation essentielle était de créer un arrangement évitant l’apparition d’un cadre spatial traditionnel. “Les études initiales ont porté sur des approches géodésiques (basées sur des triangles) et des approches orthogonales (une grille approximativement carrée)”, explique Pottinger. “Mais toutes les conceptions étudiées se sont heurtées au motif de base architectural de quatre triangles entourant un seul carré.” Après quelques itérations différentes, rien ne semblait plus juste. Ainsi, un après-midi, les designers ont commencé à partir de rien et ont décidé d’adopter ce modèle architectural. “Au lieu d’ajouter de longues lignes droites, nous avons ajouté d’autres carrés et triangles et le résultat est ce que vous pouvez voir au-dessus du musée aujourd’hui”, explique Pottinger.

 

Source: https://www.archdaily.com

 

Updated: 28 décembre 2017 — 23 h 38 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un site d'actualité international © 2017 Newstrotteur.fr