Un grave problème de sécurité d’Intel pourrait affecter tous les ordinateurs Mac et Windows | Un site d'actualité internationale

Un site d'actualité internationale

un site qui fait le tour de l'info 24h sur 24

La NASA affirme qu’un astéroîde potentiellement dangereux…

Imaginez un rocher de la taille d’un gratte-ciel parcourant  l’espace 15 fois plus vite que l’avion le plus rapide connu à ce jour.   Maintenant, imaginez ce rocher  filant...

La percée révolutionnaire d’un test universel contre…

Des scientifiques d’une université des États-Unis ont fait une percée qui pourrait révolutionner la façon dont le cancer est diagnostiqué. Une équipe de l’Université Johns Hopkins de Baltimore, Maryland,...

Un grave problème de sécurité d’Intel pourrait affecter tous les ordinateurs Mac et Windows

Tous les ordinateurs qui contiennent des puces Intel fabriquées au cours de la dernière décennie souffrent d’un grave problème de sécurité qui devrait être corrigé sous peu. Voilà la bonne nouvelle.

La mauvaise nouvelle est que le “patch” prévu a cet effet implique de ralentir tous ces ordinateurs jusqu’à 30% de performance en moins. Certains utilisateurs ressentiront alors le changement de performance, d’autres non. Mais ces mises à jour d’urgence parce que cette faille de sécurité semble être très dangereuse. Et un conseil: lancez les mises à jours qui vous seront demandés pour la correction de ce problème.

D’abord détaillée par “The Register”, la vulnérabilité d’Intel permettrait à des personnes malveillantes d’accéder à des zones de l’ordinateur qui ne devraient être accessibles à personne.

 

Le problème est si grave que tous les ordinateurs alimentés par une puce Intel fabriqués au cours des dix dernières années devront être mis à jour, y compris les ordinateurs personnels et de travail, ainsi que les serveurs qui alimentent divers services Internet.

 

Les détails de la vulnérabilité sont conservés jusqu’à ce que des correctifs soient publiés. La faille affecte la mémoire du noyau de ces puces Intel. Il semble que les programmes ordinaires, y compris une simple application JavaScript dans un navigateur, puissent lire le contenu de la mémoire du noyau protégée. Cela signifie que les applications peuvent détecter et lire les parties essentielles d’un système d’exploitation et exposer des informations personnelles telles que les mots de passe des utilisateurs.

 

Les corrections prévues rendront le noyau invisible pour tout le monde. En revanche, vous subirez une baisse potentiellement significative de la performance:

 

Ces correctifs KPTI déplaceront le noyau dans un espace d’adressage complètement séparé, il sera donc invisible aux processus en cours d’exécution.

 

L’inconvénient de cette séparation est qu’il est relativement coûteux, dans le temps, de continuer à commuter entre deux espaces d’adressage distincts pour chaque appel système et pour chaque interruption du matériel. Ces commutateurs de contexte ne se produisent pas instantanément et forcent le processeur à vider les données mises en cache et à recharger les informations de la mémoire. Cela augmente les frais généraux du noyau et ralentit l’ordinateur.

 

Des mises à jour sont attendues dans un avenir proche, nous aurons alors plus de détails sur ces problème de sécurité. Intel n’a pas souhaité commenter l’information, mais la société devrait faire preuve de plus de transparence, compte tenu de ses implications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un site d'actualité international © 2017 Newstrotteur.fr