Il retrouve en partie sa conscience après 15 ans d'état végétatif

Un site d'actualité internationale

un site qui fait le tour de l'info 24h sur 24

La NASA affirme qu’un astéroîde potentiellement dangereux…

Imaginez un rocher de la taille d’un gratte-ciel parcourant  l’espace 15 fois plus vite que l’avion le plus rapide connu à ce jour.   Maintenant, imaginez ce rocher  filant...

La percée révolutionnaire d’un test universel contre…

Des scientifiques d’une université des États-Unis ont fait une percée qui pourrait révolutionner la façon dont le cancer est diagnostiqué. Une équipe de l’Université Johns Hopkins de Baltimore, Maryland,...

Après 15 ans dans un état végétatif, les scientifiques rétablissent en partie la conscience du patient

On croit souvent, à tort, que les patients qui restent plus d’un an dans un état végétatif après avoir subi un grave traumatisme cérébral ne retrouveront jamais la conscience. Nous pensons également que leurs fonctions corporelles essentielles vont continuer, mais qu’il sera extrêmement improbable qu’ils puissent un jour, retrouver la conscience de leur environnement.

Mais, comme on le dit souvent: ne jamais dire jamais.

En utilisant un implant pour stimuler le nerf vague, les médecins ont rétabli des signes de conscience chez un Français de 35 ans qui était dans un état végétatif depuis 15 ans. Comme les scientifiques l’ont rapporté dans une étude publiée lundi dans “Current Biology”, le patient pourrait suivre un objet avec ses yeux et tourner la tête après un mois de thérapie de stimulation cérébrale.

Le nerf vague est le plus long et le plus complexe des 12 nerfs crâniens, s’étendant du cerveau à l’abdomen. Les fibres nerveuses vageuses se ramifient dans tous les principaux organes du corps; en tant que tel, il joue un rôle clé dans des fonctions corporelles cruciales comme la fréquence cardiaque, la respiration et la connexion intestin-cerveau, pour n’en nommer que quelques-uns. Dans le cerveau, le nerf vague se connecte à de nombreuses régions du cerveau qui constituent ensemble la «zone chaude» de la conscience.

Compte tenu de son rôle important dans le corps, les scientifiques ont expérimenté la stimulation du nerf vague comme un moyen de traiter la dépression, l’épilepsie, les migraines et la maladie d’Alzheimer.

Dans ce cas, les scientifiques menés par Angela Sirigu du Centre national du CNRS ont implanté un dispositif de stimulation dans la poitrine de leur patient et ont surveillé son activité cérébrale sur une période de six mois. Après un mois, ils ont noté des améliorations constantes dans «l’excitation générale, l’attention soutenue, la mobilité corporelle et la poursuite visuelle.» Les enregistrements de l’activité cérébrale ont également montré des ondes cérébrales appelées un signal thêta, qui est un signe de conscience limitée.

Ces signaux thêta ont également eu lieu dans le lobe pariétal du cerveau, qui est la région qui intègre l’information sensorielle pour fournir une base à la perception. Les scientifiques affirment qu’après des années passées dans un état végétatif, leur intervention a restauré un état de conscience minimal chez cet homme.

Ce n’est certes pas un rétablissement complet, mais les chercheurs disent que leur travail représente un pas dans la bonne direction, et montre qu’il y a de l’espoir pour un rétablissement limité même dans les cas les plus graves de traumatismes cérébraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un site d'actualité international © 2017 Newstrotteur.fr