Trump affirme avoir une «très bonne relation» avec le leader nord-coréen | Un site d'actualité internationale

Un site d'actualité internationale

un site qui fait le tour de l'info 24h sur 24

La NASA affirme qu’un astéroîde potentiellement dangereux…

Imaginez un rocher de la taille d’un gratte-ciel parcourant  l’espace 15 fois plus vite que l’avion le plus rapide connu à ce jour.   Maintenant, imaginez ce rocher  filant...

La percée révolutionnaire d’un test universel contre…

Des scientifiques d’une université des États-Unis ont fait une percée qui pourrait révolutionner la façon dont le cancer est diagnostiqué. Une équipe de l’Université Johns Hopkins de Baltimore, Maryland,...

Trump affirme avoir une «très bonne relation» avec le leader nord-coréen

À peine plus d’une semaine après avoir revendiqué un plus gros bouton nucléaire que Kim Jong-un, le président Trump a affirmé qu’il entretenait désormais de bonnes relations avec le chef autocratique de la nation voyou.

“J’ai une très bonne relation avec Kim Jong-un”, a déclaré M. Trump au Wall Street Journal dans une interview. “Je pense que vous seriez surpris de découvrir les bonnes relations que j’entretiens avec les gens. ”

M. Trump a refusé de dire s’il avait parlé directement avec son homologue nord-coréen. “Je ne répondrais pas à cette question”, a-t-il dit.

L’ambiguité autour des relations du président américain avec son homologue nord-coréen n’est pas nouveau, en effet, Trump nourrit parfois de l’admiration pour Kim-jung-un alors qu’il lui arrive également de le provoquer dans une surenchère verbale, le qualifiant même de “gros” ou encore de “petit homme-fusée”.

En septembre, le président Trump a affirmé que Kim-jong-un était à la tête d’une «bande de criminels» ajoutant également qu’il était «fou». Deux mois plus tard, il a qualifié le leader Nord-coréen «de chiot malade».

Le leader Nord-coréen répondit alors à ses invectives, affirmant que M. Trump est un «fou dérangé mentalement» et «un voyou aimant jouer avec le feu, plutôt qu’un politicien.”
Selon Le président Trump, les relations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, dont les dirigeants se sont rencontrés, en face à face, afin de parler pour la première fois ces derniers jours démontrent une baisse de tension entre les trois pays. Ces discussions n’ont pas inclus M. Trump, mais il affirme dans l’interview de jeudi que “son changement de ton au sujet du chef nord-coréen faisait partie d’une stratégie plus large”.

Vous découvrirez beaucoup de surprises avec moi », a déclaré M. Trump, se référant à son changement de ton au sujet de Kim jong un et ses précédents tweets le qualifiant de « maniaque » et ou encore « de petit gros ». “Je suis une personne très flexible. ” ajoute t-il.

Personne n’est sûr d’une accalmie durable des relations entre les Etats-Unis et la Corée du nord. En effet, il est difficile d’entrevoir une perspective de paix durable entre les deux pays qui semblaient être à “deux doigts” d’entrer en conflit militaire.

L’été dernier, M. Trump a menacé «de feu et de fureur» contre la Corée du Nord si Kim-jong-un et sa nation mettaient en danger les États-Unis.

“La Corée du Nord ne fera pas plus de menaces aux Etats-Unis désormais”, a déclaré M. Trump lors d’une visite à son club de golf dans le New Jersey.

Dans l’interview de jeudi, M. Trump a dit qu’il s’attendait à ce que l’effort de la Corée du Nord pour parler avec la Corée du Sud soit une tentative de “ternir” la relation entre les Sud-Coréens et les Etats-Unis. Trump affirme que c’était probablement ce genre de motivation qui expliquerait la participation de la Corée du nord au J.O. d’hiver.

“La différence entre moi et ceux qui parlent sans savoir, c’est que je suis le président, les autres, eux, ne le sont pas”, a déclaré M. Trump au Wall Street Journal. “Et j’en sais bien plus sur différents sujets qu’aucun être humain ne le saura.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un site d'actualité international © 2017 Newstrotteur.fr