Un site d'actualité internationale

un site qui fait le tour de l'info 24h sur 24

Les microbes pourraient transformer les “déchets” humains…

Nous avons tous eu de la mauvaise nourriture à un moment donné et pensé que ça avait vraiment un goût de “merde”. Les scientifiques vont porter les “excréments” à...
les-microbes-pourraient-transformer-les-dechets-humains-en-nourriture-pour-les-astronautes
taenum-solium-parasite-santé

Un parasite de 3 millimètres et ses…

SANTÉ – Avez-vous déjà entendu parlé de ce parasite dénommé ténia ou sous son autre nom, le vers solitaire? non? ce pauvre homme, lui s’en souviendra toute sa vie!...

Un homme politique anti-islam allemand démissionne après sa conversion

Un haut responsable de l’AfD, un parti d’extrême droite allemand, a démissionné de son poste après sa conversion à l’islam.

Arthur Wagner, un législateur de l’Etat pour l’Alternative pour l’Allemagne (Afd) dans le district de Brandebourg, a déclaré le 23 Janvier qu’il démissionnerait de son rôle au sein du comité législatif de l’Etat du parti après la décision qu’il a prise de se convertir à l’islam.

Wagner n’a pas voulu commenter la situation au journal allemand Tagesspiegel, disant simplement qu’il s’agissait d’une « affaire privée » et qu’il n’en discuterait pas davantage.

L’homme politique a eu des positions variées sur les musulmans et les réfugiés qui arrivent en Allemagne depuis un afflux d’environ 1 million de réfugiés dans le pays en 2015.

Il a affirmé, au cours de l’élection 2017 allemande, que le pays était « en pleine mutation » à cause  de «la décision dramatique» menée par Angela Merkel de permettre aux réfugiés d’entrer dans le pays.

L’un des principaux slogans de la campagne lors de l’élection du Afd était que « l’islam ne fait pas partie de la culture Allemande. »

En réaction de la conversion à l’islam de l’un de leurs propres membres, le porte-parole du parti Daniel Friese a déclaré: « La religion est une question privée, nous croyons à la liberté religieuse comme indiqué dans la Constitution. ».

Cependant, le site Web de l’Afd déclare encore qu’ils voient « l’idéologie du multiculturalisme comme une menace sérieuse pour la paix sociale et de l’unité culturelle. »

Lors de l’élection 2017 , l’Afd a réussi à gagner 94 des 709 sièges au Bundestag, soit une augmentation de 100% par rapport à leur dernier effort d’élection où ils ont échoué à remporter une seule circonscription.

Le parti de centre-droit du bloc CDU / CSU d’Angela Merkel avait dès lors bénéficié de plus de sièges, mais comme cela est le cas dans la plupart des élections allemandes, ils ont été contraints d’entamer des pourparlers de coalition pour former un nouveau gouvernement.

Merkel est entré en pourparlers avec le FDP centriste et les Verts à l’automne, en vain.

Cela a forcé le deuxième plus grand parti, le SPD de centre-gauche du Bundestag, à revenir sur la formation d’une nouvelle coalition.

Et ce, malgré le chef du parti Martin Schulz affirmant qu’il ne formerait pas une nouvelle alliance avec Merkel.

Depuis les échecs de pourparlers, Schulz et Merkel ont été dans la phase exploratoire des négociations sur la mise en place ou non d’un nouvel accord.

La semaine dernière, la conférence du SPD a voté officiellement en faveur de négociations officielles avec la CDU, ce qui pourrait conduire à la formation d’un nouveau gouvernement pour le mois d’avril. Si ces mesures échouent, de nouvelles élections pourraient de nouveau être mises en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un site d'actualité international © 2017 Newstrotteur.fr