Un site d'actualité internationale

un site qui fait le tour de l'info 24h sur 24

Les microbes pourraient transformer les “déchets” humains…

Nous avons tous eu de la mauvaise nourriture à un moment donné et pensé que ça avait vraiment un goût de “merde”. Les scientifiques vont porter les “excréments” à...
les-microbes-pourraient-transformer-les-dechets-humains-en-nourriture-pour-les-astronautes
taenum-solium-parasite-santé

Un parasite de 3 millimètres et ses…

SANTÉ – Avez-vous déjà entendu parlé de ce parasite dénommé ténia ou sous son autre nom, le vers solitaire? non? ce pauvre homme, lui s’en souviendra toute sa vie!...

Selon une étude, les adolescents dépendants aux écrans sont moins heureux

Selon une nouvelle étude explorant le lien entre le bien-être des adolescents et le temps passé devant un écran, le bonheur ne réside certainement pas dans leurs smartphones. “Les adolescents dont les yeux sont habituellement rivés sur leurs smartphones sont nettement plus malheureux”, a déclaré l’auteur principal de l’étude et San Diego State University et professeur de psychologie Jean M. Twenge.

Pour étudier ce lien, Twenge et son équipe a analysé les données d’une étude menée par “the Monitoring the Future (MtF)”, un sondage national représentatif de plus d’un million de chercheurs américains. Le sondage demandait aux élèves de répondre à des questions sur la fréquence à laquelle ils passaient du temps sur leurs téléphones, tablettes et ordinateurs, ainsi que des questions sur leurs interactions sociales et leur bonheur global.

En moyenne, ils ont constaté que les adolescents qui passaient plus de temps devant leurs écrans à jouer aux jeux vidéos, utiliser les réseaux sociaux, envoyer des textos et discuter par vidéo – étaient moins heureux que ceux qui consacraient plus de temps aux sports, journaux et magazines, et qui interagissent “face à face” socialement.

Twenge estime que ce temps passé à l’écran provoque un mal-être plutôt que l’inverse.

L’abstinence totale à l’écran ne mène pas au bonheur non plus, a constaté Twenge. Les adolescents les plus heureux ont utilisé leurs appareils un peu moins d’une heure par jour. Mais après une heure quotidienne d’écran, le mal-être augmente considérablement, rapportent les chercheurs dans la revue “Emotion”.

“La clé de l’utilisation des médias numériques et le bonheur est une utilisation limitée”, a déclaré Twenge. «Essayez de ne pas consacrer plus de deux heures par jour a vos écrans, et essayez d’augmenter le temps que vous passez à voir vos amis en face à face et à faire de l’exercice – deux activités liées de manière fiable à un plus grand bonheur.

En regardant les tendances historiques des mêmes groupes d’âge depuis les années 1990, les chercheurs ont constaté que la prolifération des dispositifs d’écran au fil du temps coïncidait avec une baisse générale du bonheur déclaré chez les adolescents américains. Plus précisément, la satisfaction de la vie des jeunes, l’estime de soi et le bonheur ont chuté après 2012. C’est l’année où le pourcentage d’Américains qui possédaient un smartphone a dépassé les 50 pour cent, a noté Twenge.

«La période entre l’année 2012 et 2016 a apporté de grands changements dans la vie des adolescents en matière d’augmentation du temps passé sur les dispositifs d’écrans, de déclin des activités sociales et du sommeil», a-t-elle dit. “L’avènement du smartphone est l’explication la plus plausible de la diminution soudaine du bien-être psychologique des adolescents”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un site d'actualité international © 2017 Newstrotteur.fr