Comment un homme à réussi à survivre avec une clé logé dans son cerveau

Un jeune homme en Inde a survécu en ayant une clé logée de quelques centimètres dans le crâne, selon un quotidien local. Mais comment quelqu’un a pu réussir à survivre à une blessure comme celle-ci?

L’homme, un jeune homme de 19 ans du district d’Ahmednagar, en Inde, a été empalé avec une clé de motocyclette lors d’une bagarre dans son village le 18 avril, selon South West News Service (SWNS). À l’hôpital, les médecins ont effectué une scintigraphie cérébrale, qui a montré que la clé avait percé environ 3,8 centimètres dans le cerveau de l’homme, a déclaré le Dr Ashish Bhandari, l’administrateur de l’hôpital Anand Rishi, où le patient a été traité. L’homme a subi une chirurgie de 4 heures pour enlever la clé.

“Heureusement, il n’a pas subi de saignement interne, et il n’y a pas eu de dommages à son cerveau”, a déclaré Bhandari. “S’il y avait eu des saignements internes graves, cela aurait pu lui coûter la vie”.

Le Dr Justin Thomas, un neurochirurgien de l’hôpital Southside de Northwell Health à Bay Shore, New York, qui n’était pas impliqué dans l’affaire, a déclaré qu’il est possible de survivre à une blessure pénétrante au cerveau comme celle-ci. La survie «dépend principalement de l’emplacement dans le cerveau où l’objet est logé» et de la présence éventuelle de lésions aux artères adjacentes ou aux veines drainantes du cerveau, a précisé Thomas.

Une personne a une meilleure chance de survivre à une blessure pénétrante si elle évite une zone du cerveau appelée le sinus sagittal supérieur, qui est l’un des plus grands canaux veineux; il draine le sang du cerveau et coule dans la ligne médiane du cerveau, a déclaré Thomas.

Les dommages au sinus sagittal supérieur pourraient entraîner des saignements dans le cerveau ou un caillot sanguin pouvant entraîner un accident vasculaire cérébral, a-t-il ajouté.

Les gens peuvent survivre à une lésion cérébrale pénétrante si la chirurgie est «faite de telle sorte que l’objet peut être retiré tout en minimisant les dommages aux structures cérébrales environnantes» et en minimisant le risque de saignement après la chirurgie, a déclaré Thomas.

L’homme a été libéré de l’hôpital trois jours après son opération et se rétablit bien, selon SWNS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

plages-cachees-newstrotteur
personnes-incroyables-newstrotteur
endroits-mysterieux-newstrotteur
science-inexpliquees-newstrotteur
mystères_jamais-resolues
hqdefault
Actualité