Il met un pistolet dans le vagin de sa partenaire et tire pendant un jeu « amoureux »

accident-fusil-vagin-newstrotteur-faits-divers

Un homme a été condamné pour avoir tiré sur une femme dans le vagin lors d’un jeu sexuel qui aurait mal tourné. David Jeffers, 48 ans, a eu une séance sexuelle sous l’influence d’alcool et de drogue avec une femme à l’hôtel Britannia à Offerton, en Angleterre.

Mais le fusil de chasse s’est déclenché alors qu’il était à l’intérieur d’elle, paniqué l’homme s’est alors enfui, en prenant soin de couper ses dreadlocks pour changer son apparence. Avant leurs rencontres, les deux amants se sont précisés qu’ils ne tourneraient pas longtemps « autour du pot ». Ils ont également discuté du fantasme de l’homme d’avoir un pistolet chargé placé dans le vagin de la partenaire, le juge a déclaré qu’il a réduit sa peine de 10 ans à huit ans et demi. M. Morris (le juge en charge de l’affaire) a rappelé que l’acte n’était pas prémédité et que la femme ne s’était pas exécuté sous une contrainte quelconque.

L’incident a causé des blessures internes «catastrophiques» et qui seront certainement «dévastateurs» sur la vie de la femme, qui ne peut être identifiée pour des raisons juridiques. Annonçant la sentence à l’accusé, le juge continua: «De toute façon, votre conduite ici était extrêmement imprudente et, par votre plaidoyer, vous avez affirmé que votre acte était susceptible de causer la mort de manière volontaire.

Néanmoins, à notre avis, il y a un certain nombre de facteurs qui nous amènent à conclure que cette phrase était excessive. Le genre de peine qui risque le plus d’être imposée dans ce genre d’affaire serait pour la possession d’arme à feu dans un contexte de « rencontre sexuelle consensuelle ». Il n’y avait pas de contexte de criminalité. Deuxièmement, ce n’est pas un cas de possession d’un canon moderne conventionnel. Le fusil fait parti de la gamme la moins mortelle des fusils de chasse. vous n’étiez semble t-il pas en possession de l’arme dans le but de commettre une infraction pénale. Il n’y avait pas d’hostilité entre les parties. « Compte tenu de tous les facteurs, nous considérons que la peine appropriée après le plaidoyer de culpabilité aurait été de huit ans et demi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits divers

Articles récents

Santé

Des études précédentes ont mis en évidence le rôle importan ...

Clifford B. Saper, MD / PhD, directeur du département de ne ...

Les infections à la bactérie Salmonella , souvent causées p ...

Les ingénieurs biomédicaux de l’Université de Duke ont déco ...

plages-cachees-newstrotteur
personnes-incroyables-newstrotteur
endroits-mysterieux-newstrotteur
science-inexpliquees-newstrotteur
mystères_jamais-resolues
hqdefault

Actualité