La Palestine affirme que le plan américain pour mettre fin à l’aide aux réfugiés favorisera le terrorisme

fin-aide-etats-unis-palestine

Des responsables palestiniens ont déclaré samedi que la décision de l’administration Trump d’arrêter le financement de l’agence des Nations Unies qui fournit une aide aux réfugiés palestiniens favoriserait l’extrémisme.

Le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abu Rudaineh, a déclaré que la décision « ne sert pas la paix, mais favorise le terrorisme dans la région ».

« C’est une attaque contre les droits du peuple palestinien et une partie d’une série de décisions et de politiques anti-palestiniennes », a déclaré Rudaineh.

L’annonce intervient un jour après que les États-Unis ont annoncé qu’ils allaient réduire le financement de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens car l’opération est insoutenable et « irrémédiablement entachée ».

Les responsables de Pasletine ont déclaré qu’ils envisageaient de solliciter l’aide de l’Assemblée générale des Nations Unies et du Conseil de sécurité pour contrer la décision, qui, selon les responsables palestiniens, constitue une déclaration de guerre sur la question des réfugiés palestiniens et de la cause palestinienne.

« La décision des Etats-Unis de couper les fonds à l’UNRWA enfreint toutes les résolutions internationales, ce qui oblige l’ONU à prendre une position ferme et à prendre les décisions appropriées pour y faire face », a déclaré Rudaineh.

Saeb Erekat , secrétaire du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine, a déclaré que les Etats-Unis n’avaient pas le droit d’annuler l’UNRWA, violant ainsi le droit international et la résolution des Nations unies.

« Nous rejetons et condamnons cette décision américaine dans son intégralité », a déclaré M. Erekat.

Les États-Unis ont historiquement contribué plus de 360 ​​millions de dollars par an à l’UNWRA.

Une déclaration de la porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert , a déclaré vendredi que les Etats-Unis n’étaient plus disposés à assumer une « part disproportionnée » des coûts de l’UNRWA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits divers

Articles récents

plages-cachees-newstrotteur
personnes-incroyables-newstrotteur
endroits-mysterieux-newstrotteur
science-inexpliquees-newstrotteur
mystères_jamais-resolues
hqdefault

Actualité