Les forces israéliennes abattent au moins 16 manifestants alors que les Etats-Unis ouvrent l’ambassade

ambassade-americaine-jerusalem-israel-newstrotteur

Au moins 500  manifestants palestiniens ont été blessés, dont plus d’une douzaine par des balles réelles, ont indiqué des responsables de la santé. 

Un jeune homme de 14 ans et un homme en chaise roulante comptent parmi les victimes de plus de  200 balles tirées par des soldats israéliens, selon des responsables.

Le mouvement islamiste Hamas a été accusé d’avoir fomenté des troubles et incité à la violence pour violer le blocage de la bande de Gaza par l’armée israélienne.

L’effusion de sang survient quelques heures avant que des diplomates américains, dont Ivanka Trump de Donald Trump et son beau-fils Jared Kushner, ne comparaissent lors de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem.

Trump a déclenché l’indignation internationale l’année dernière après avoir annoncé qu’il reconnaîtrait Jérusalem comme la capitale d’Israël et qu’il déplacerait l’ambassade des États-Unis vers la ville sainte contestée.

L’armée israélienne a largué des tracts et a lancé des gaz lacrymogènes dans la bande de Gaza lundi, avertissant les Palestiniens de rester à l’écart de la frontière avec Israël. 

Les manifestations, surnommées la « Grande Marche du Retour », devraient culminer mardi, jour où les Palestiniens pleureront en tant que « Nakba » ou « Catastrophe » quand, en 1948, des centaines de milliers d’entre eux ont été chassés de leurs maisons.

Le Hamas, le groupe islamiste militant qui contrôle Gaza, a promis de grandes foules à Gaza et ailleurs au cours des deux prochains jours.

Plus tard dans la journée, les hauts responsables américains couperont le ruban de la nouvelle ambassade des Etats-Unis, ce qui a  provoqué la colère des Palestiniens et des puissances arabes en relocalisant son ambassade à Jérusalem depuis Tel-Aviv.

« Quel jour émouvant pour le peuple d’Israël et l’Etat d’Israël », a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Mais le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah a déclaré que la reconnaissance par Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël en décembre et la relocalisation de l’ambassade étaient des « violations flagrantes du droit international ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits divers

Articles récents

plages-cachees-newstrotteur
personnes-incroyables-newstrotteur
endroits-mysterieux-newstrotteur
science-inexpliquees-newstrotteur
mystères_jamais-resolues
hqdefault

Actualité