Un site qui fait le tour de l'info au quotidien

Newstrotteur, n°1 sur l'actualité Française et Internationale pour ne rien rater des news politique, people, sport, santé, science, innovation, 24h/24 7j/7

Mondial-2018: pour Gullit, les Pays-Bas sont "très jaloux des talents français"

“Nous sommes très jaloux des talents français”, confie à l’AFP Ruud Gullit, le sélectionneur-adjoint des Pays-Bas, alors que la nouvelle génération Oranje est en ballottage très défavorable pour se qualifier pour le Mondial-2018.

“Le plus grand problème aux Pays-Bas est que quand il y a un jeune talent, ils le vendent à l’étranger et il ne joue plus au football”, dit encore l’ancienne gloire de l’AC Milan, rencontré samedi par l’AFP en marge d’un événement sportif au Luxembourg.

Q: Même si la situation semble compromise, restez-vous optimiste pour la qualification ?

R: “Oui (l’air déterminé)! Vous devez comprendre que quand Danny Blind a été limogé (en mars dernier), personne ne voulait être (à la tête de la sélection). Dick Advocaat y est allé, j’y suis allé juste avant en disant: +S’ils ont besoin de mon aide, je serais là pour eux+. Heureusement pour moi, quand Dick a été nommé, il m’en a donné l’opportunité. Nous en sommes maintenant à cinq matches, on en a gagné quatre et perdu un contre la France. Mais celui-là vous pouvez le perdre. Nous restons confiants. Nous avons toujours besoin de bien jouer, de persévérer. Et je pense qu’on en a pris le bon chemin.”

Q: La gifle 4-0 reçue contre la France fin août ne vous a pas découragé ?

Q: “Le match contre la France s’est joué, malheureusement pour nous, au début de la saison, au moment où beaucoup de joueurs ne savaient même pas où ils allaient jouer. Beaucoup d’entre eux étaient blessés. Bien sûr, la France avait un plus grand choix possible de joueurs que nous, mais c’est arrivé à un moment inopportun, et en plus dans votre équipe il y avait 200 millions d’euros sur le banc (rires) ! On a très bien rebondi contre la Bulgarie (3-1), en jouant un bon football.”

Q: Une “finale” est-elle malgré tout possible contre la Suède lors de la dernière journée ?

R: “En premier lieu, nous devons aller au Belarus où ce n’est pas si facile. Nous devrons vraiment être concentrés pour gagner. C’est la première chose à faire, après on verra ce qu’il arrivera avec la Suède.”

Q: Pourquoi Wesley Sneijder, l’un des cadres de l’équipe, n’a pas été convoqué pour ces deux matches décisifs ?

R: “Wesley Sneijder ne joue pas. C’est ce qu’a dit Dick Advocaat (lors de l’annonce de la liste), donc, je ne fais que répéter ses mots. Il n’a pas joué (avec Nice) et c’est pour cette raison qu’il ne pouvait pas le prendre.”

Q: Pourquoi le renouvellement de génération semble tarder aux Pays-Bas ?

R: “L’Ajax Amsterdam est arrivé en finale de l’Europa League l’an dernier, beaucoup de gens l’oublient (rires)! Ils sortent des joueurs, (Matthijs) de Ligt a 18 ans. (Donny) van de Beek (20 ans) est aussi très jeune. Il y a des jeunes joueurs qui arrivent, les gens ne le voient pas.”

Q: On a quand même l’impression que le championnat des Pays-Bas ne produit plus autant de talents que par le passé…

R: “Le plus grand problème aux Pays-Bas est que, quand il y a un jeune talent, ils le vendent à l’étranger et il ne joue plus au football. C’est le plus gros problème que nous ayons. Nathan Ake, par exemple, est resté sur le banc à Chelsea pendant deux ans. Finalement, il a pu jouer à Bournemouth, mais c’est déjà 10% de votre carrière. Par conséquent, nous avertissons les jeunes joueurs qu’il faut qu’ils restent à la maison pour jouer en premier lieu au football.”

Q: Voir d’autres pays comme la France révéler autant de talents comme Kylian Mbappé ou Ousmane Dembélé, ça vous fait un pincement au coeur ?

R: “Oh oui, la France a énormément de talents. Nous sommes très très jaloux de vos talents, bien sûr! Mais en tant que petit pays, nous sommes très fiers de ce que nous avons fait. Si vous regardez tous les pays autour de nous, nous sommes petits et nous avons fait du bon travail. Maintenant, c’est la Belgique qui a aussi une belle génération. Mais pour nous, c’est comme une vague. Nous avons été en haut de la vague pendant une longue période et aujourd’hui nous sommes un peu au creux, mais nous reviendrons encore.”.

Propos à l’AFP recueillis par Yassine KHIRI.



…Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Art / Design

Automobile

Un site qui fait le tour de l'info au quotidien © 2017 Newstrotteur.fr