Selon la NASA, La planète Terre serait condamnée à devenir une véritable “fournaise” comme Vénus

venus-planete-newstrotteur

Nous n’avons de cesse de dégrader la Terre, mais c’est fondamentalement le plus bel endroit de l’univers connu. Et il pourrait un jour suivre les traces de Vénus pour devenir une planète de la mort «infernale» avec des nuages d’acide sulfurique corrosif dans le ciel et le sol si chaud qu’il rougeoie.

C’est l’avertissement sinistre contenu dans une nouvelle recherche de deux chercheurs de la NASA qui craignent que notre planète puisse faire face à un avenir inimaginable.

“Vénus peut nous montrer le futur possible de la Terre”, écrit Giada Arney, du Planetary Systems Laboratory de la NASA, et Stephen Kane, qui travaille au département des sciences de la terre de l’Université de Californie. «Bien que Vénus soit actuellement l’un des endroits les plus inhabitables du système solaire, la compréhension de notre voisin planétaire le plus proche peut dévoiler des processus généraux de l’évolution des environnements planétaires – et peut perdre l’habitabilité – avec le temps.

Cette planète qui est une véritable fournaise (La température et la pression à la surface sont respectivement de 740 K (soit environ 470 °C ) et 93 bar.) la deuxième partant du soleil et le plus proche voisin de la Terre.

Vénus a à peu près la même taille que notre planète bleue, verte et agréable, mais c’est là que s’arrêtent leurs similitudes actuelles.

Vénus est enveloppée dans des nuages ​​d’acide sulfurique qui dissoudraient rapidement n’importe quel humain assez malchanceux pour se retrouver sur Vénus – s’ils n’étaient pas écrasés par la pression atmosphérique, qui est comme sous 1,6 km d’eau ici sur Terre. Cependant, notre voisin vénusien n’a pas toujours été aussi terrible. A vrai dire, la planète fût probablement aussi accueillante que la planète Terre aujourd’hui mais différents facteurs ont fini par en faire un véritable enfer, à commencer par sa proximité avec le soleil.

“Vénus a peut-être déjà hébergé des conditions clémentes dans son passé profond, peut-être même avec un océan d’eau de surface liquide”, ont poursuivi les chercheurs. «Cependant, il ne reste que des fragments de cet hypothétique paradis perdu que les chercheurs ont reconstitué en une image alléchante mais incomplète.» L’étude de Vénus est utile car elle permet de comprendre comment notre planète pourrait évoluer dans le futur, notamment a cause de l’effet de serre incontrôlé que subit la Terre. C’est aussi intéressant car cela montre que les planètes extérieures à notre propre système solaire pourraient ressembler à la Terre, mais ne sont pas capables de supporter la vie, ce qui pourrait permettre à l’humanité de concentrer ses recherches sur les planètes les plus susceptibles d’être habitables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

plages-cachees-newstrotteur
personnes-incroyables-newstrotteur
endroits-mysterieux-newstrotteur
science-inexpliquees-newstrotteur
mystères_jamais-resolues
hqdefault

Actualité