Voici ce que fait l’assistant de 27 ans du président Trump

Peu de gens peuvent prétendre avoir évolué aux côtés de personnalités comme Leonardo DiCaprio, lauréat d’un Oscar, ou Al Gore, ancien vice-président.

Encore moins de gens peuvent se féliciter d’avoir travaillé pour le patron le plus puissant de la planète à l’âge de 27 ans.

Mais la plupart des gens ne sont pas Madeleine Westerhout.

La jeune politique a d’abord attiré l’attention des médias en 2016, quand elle a été photographiée en escortant des individus de grandes puissances dans la Trump Tower, en tant qu’assistante de la chef de cabinet du Comité national républicain Katie Walsh. Elle a ensuite été affectée à titre d’adjointe spéciale et d’adjointe exécutive du président Donald Trump, un travail qui s’accompagne d’un salaire annuel de 130 000 $, selon les données salariales de la Maison Blanche publiées vendredi.

Ce salaire n’a rien d’anodin, surtout pour quelqu’un de son âge. En 2017, les employés américains âgés entre 25 et 34 ans gagnent 773,50 $ par semaine, soit 40 222 $ par an, selon le Bureau of Labor Statistics . Westerhout a gagné 95 000 $ en 2017, ce qui signifie qu’elle a reçu une augmentation de 37% cette année.

Anita Decker Breckenridge , qui a débuté comme assistante exécutive de l’ancien président Barack Obama lors de son deuxième mandat, à l’âge de 32 ans, a touché un salaire de 95 000 $ annuel au cours de chacune de ses deux années à la Maison Blanche. Même en tenant compte de l’ inflation, l’assistante de Trump gagne toujours plus que Breckenridge, dont le salaire de 2012 vaudrait un peu plus de 105 400 $ aujourd’hui.

Le salaire de Westerhout est également plus élevé que le premier assistant exécutif d’Obama, qui a commencé en 2009 à l’âge de 27 ans. Katie Johnson a fait 90 000 $ dans sa deuxième année en tant qu’assistante exécutive d’Obama. Ajusté en fonction de l’inflation, son salaire de 2010 se rapprocherait de 104 500 $.

Westerhout est originaire de Californie et détient un baccalauréat en sciences politiques du College of Charleston. Elle a précédemment travaillé comme assistante d’autres candidats républicains au niveau de l’état et fédéral, et a arrêté l’université en 2012 suite à un stage pour la campagne présidentielle de Mitt Romney.

« Je serai témoin oculaire de l’histoire, ce qui est assez excitant », a-t-elle déclaré au College of Charleston l’année dernière. « C’est un tel honneur. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits divers

Articles récents

plages-cachees-newstrotteur
personnes-incroyables-newstrotteur
endroits-mysterieux-newstrotteur
science-inexpliquees-newstrotteur
mystères_jamais-resolues
hqdefault

Actualité