Maison / Faits divers / Un ressortissant canadien soupçonné du meurtre d’une guérisseuse renommée, a été lynché à mort par les locaux dans la forêt amazonienne

Un ressortissant canadien soupçonné du meurtre d’une guérisseuse renommée, a été lynché à mort par les locaux dans la forêt amazonienne

Un homme à terre. Face à lui, une foule en colère composée d’une quinzaine de personnes. Des enfants sont même à la scène. Cette personne prise pour cible est Sebastian Woodroffe un ressortissant canadien de 41 ans.

Jeudi dernier, au nord de Pucallpa, dans la partie amazonienne du Pérou, l’homme a été violemment assassiné, littéralement lynché. Des images de cette mise à mort ont même circulé sur les réseaux sociaux.

Ses bourreaux le soupçonnaient en fait d’avoir abattu Olivia Arévalo Lomas, une leader spirituelle de 81 ans. Une guérisseuse très respectée de la région.

Quelques heures auparavant, le corps de la chamane avait été découvert, criblé de balles à son domicile. Plusieurs témoins ont affirmé alors avoir vu Sebastian lui rendre visite pour lui demander des conseils. Selon le journal El Comercio, l’homme s’était installé au Pérou pour en savoir plus sur les plantes médicinales.

assassinat-perou-touriste-canadien-newstrotteur  Un ressortissant canadien soupçonné du meurtre d’une guérisseuse renommée, a été lynché à mort par les locaux dans la forêt amazonienne assassinat perou touriste canadien newstrotteur

Le canadien n’a pas survécu au déchaînement de violence de la foule avides de vengeance. Son cadavre sera retrouvé plus tard, enterré à un un kilomètre de la maison de la chamane décédée plus tôt. D’après les autorités péruviennes, il a été pendu.

Pour l’heure, aucun élément ne permet encore de savoir si Sebastian Woodroffe est bien l’auteur du meurtre de la guérisseuse, ni pourquoi il l’aurait assassinée. Des analyses doivent être effectuées pour tenter de retrouver des traces de poudre sur ses mains.

L’affaire suscite en tout cas une vive émotion dans la région. Un proche d’Olivia Arevalo s’est exprimé dans les médias locaux. Celui-ci a expliqué que ce lynchage est notamment dû au manque de confiance des autochtones envers la justice de leur pays dans la résolution du crime de la guérisseuse. Une justice qui épargnerait les plus riches et qui laisserait sur le bas côté les indigènes.

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Une femme manipulatrice aurait poussé deux hommes dans un "duel médiéval jusqu’à la mort" pour gagner sa main

Une mère de trois enfants de 35 ans a été jugée cette semaine pour avoir …

3 Commentaires

  1. ils se conduisent comme de véritables animaux, on aurait dit qu’ils sortent tou droit de leurs grottes ces sauvages! pauvre homme, personne ne mérite une telle fin

  2. Ce déchaînement de violence, j’hallucine, encore un pays qui va prendre un coup au niveau de son tourisme, police corrompu, locaux violents, la France suit le même chemin! surtout pour les locaux de certaines banlieux

    • Renseignez-vous, s’il vous plaît, avant de juger ! Sebastian Woodroffe a assassiné Olivia Arévalo Lomas.
      C’est une punition qu’il a reçue ; sauvage, mais peut-être bien méritée.

      Voir le documentaire qui en dit plus long que cet article très sommaire : Enquête | Ayahuasca : potion magique et potion tragique : https://youtu.be/E5HYyZMjRuU?t=1562

Laisser un commentaire