Le surf aux Jeux olympiques de 2024 aura lieu en dehors de Paris, rejetant l'idée d'une vague artificielle

Le surf aux Jeux olympiques de 2024 ne sera pas disputé sur des vagues artificielles © Getty Images

Il a été confirmé ici que la manifestation de surf aux Jeux olympiques de 2024 se déroulerait dans un lieu naturel, excluant la possibilité que la compétition se déroule sous une vague artificielle à Paris.

Il avait été rapporté par Le local que la banlieue parisienne de Sevran, à 175 kilomètres de la côte la plus proche, avait manifesté son intérêt pour accueillir les événements de surf en 2024.

Un parc de loisirs serait construit en banlieue, avec une piscine de surf extérieure pouvant générer 1 000 vagues par heure et pouvant accueillir 100 surfeurs en même temps.

Mais le président de Paris 2024, Tony Estanguet, a confirmé ici, lors d'une visite de la commission de coordination du Comité international olympique (CIO), que cette idée avait été écartée.

"Nous n'utiliserons pas de vagues artificielles pour cet événement", a-t-il déclaré.

"Nous avons beaucoup de chance d’avoir plusieurs sites naturels utilisables en France.

"Nous avons déjà l'expertise nécessaire pour ne pas investir dans l'infrastructure d'une vague artificielle."

Cette nouvelle signifie qu'au moins un autre événement sportif aura lieu en dehors de la capitale française. Marseille organisera des compétitions de voile et des matchs de football.

Biarittz, qui a accueilli les Championnats du monde de longboard de la International Surfing Association cette année, sera le favori pour accueillir à nouveau ce sport lors des Jeux olympiques de 2024, Paris étant officiellement officiellement écartée. © ISA
Biarittz, qui a accueilli les Championnats du monde de longboard de la International Surfing Association cette année, sera le favori pour accueillir à nouveau ce sport lors des Jeux olympiques de 2024, Paris étant officiellement officiellement écartée. © ISA

Lyon, Lille, Bordeaux, Saint-Étienne, Nantes, Nice et Toulouse sont également considérées comme des hôtes de football.

Biarittz sera considéré comme un favori pour accueillir le surf olympique, après avoir organisé avec succès les Championnats du monde de longboard de la International Surfing Association ce mois-ci.

La station balnéaire du sud-ouest de la France a également accueilli les Jeux mondiaux du surf 2017 ISA.

La commission exécutive du CIO a proposé au mois de mars d'inclure le surf, le breakdancing, l'escalade sportive et le skateboard dans le programme Paris 2024.

Estanguet a révélé que les sites de ces quatre sports ne seraient pas choisis avant leur vote lors de la Session du CIO du 24 au 26 juin.

La commission de coordination du CIO a assisté à une exposition des sports proposés, à l’exclusion du surf, hier à L’Ombrière de Norman Foster au Vieux Port.

Le surf, l'escalade sportive et la planche à roulettes devraient faire leurs débuts olympiques à Tokyo l'année prochaine, tandis que le breakdance ferait sa première apparition à Paris.

Source

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Man United égale un record de 128 ans avec une victoire de 6-0 contre Tranmere

Selon Opta, Manchester United a réalisé un exploit stupéfiant après la victoire massive de cet …

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!