Maison / A la une / Trump se souvient avec tendresse du lancement de la campagne à Trump Tower il y a 4 ans – Newstrotteur

Trump se souvient avec tendresse du lancement de la campagne à Trump Tower il y a 4 ans – Newstrotteur

Suivre
( 0 Abonné(e)s )
X

Suivre

E-mail : *

C’était le trajet de l’escalier roulant qui allait changer l’histoire.

Il y a quatre ans dimanche, Donald Trump descendu à travers l’atrium en marbre rose et en laiton de Trump Tower pour annoncer sa candidature à la présidence, première étape d’un voyage que peu de gens pensaient pouvoir aller jusqu’à la Maison-Blanche.

LIRE LA SUITE:
COMMENTAIRE: L’histoire montre que Donald Trump doit vraiment se rendre à Kingston, en Ontario

L’événement de 2015 n’aurait peut-être pas eu lieu, du moins pas le 16 juin. Et la mise en scène exubérante mettant en vedette une foule composée d’acteurs rémunérés aurait pu être encore plus théâtrale si l’une des premières idées n’avait pas été abandonnée.

(Trump a nié les suggestions pour présenter un éléphant vivant. «Trop politique», décida-t-il.)

Maintenant, le président qui aime se remémorer ce moment «célèbre» de la tour Trump tente de recréer la magie alors qu’il lance officiellement sa candidature à la réélection mardi en Floride. Quatre ans plus tard, Trump fait toujours écho à la même rhétorique controversée qu’il avait laissée s’envoler quand il avait abandonné le discours préparé pour le coup d’envoi de la campagne.

REGARDER: Top 5 des moments mémorables de Donald Trump dans la campagne pour l’élection présidentielle américaine


Trump a dit qu’il pourrait prendre des informations sur les élections des étrangers. C’est illégal, dit le président de la FEC

Un discours avait été écrit. Mais Corey Lewandowski, le premier directeur de campagne de Trump, a écrit dans son livre «Let Trump Be Trump»: le candidat «a jeté un coup d’œil sur la feuille de papier que Corey lui a tendue, l’a pliée et l’a mise dans sa poche de poitrine, ne plus jamais la regarder.

Quatre ans plus tard, Trump s’en souvient très bien.

«Je n’oublie jamais de me tenir sur le fameux escalator, tu connais cet escalator, n’est-ce pas?» Dit-il avec plaisir. «Tu te souviens de la scène avec Melania agitant très élégamment devant moi et de Trump descendant agitant moins élégamment? Mais j’ai juste pris une profonde respiration et j’ai dit: «Allons le faire. Faisons de ce pays un grand pays, car il faut du courage. Il faut du courage. Et je suis si heureux de l’avoir fait. "

Et quatre ans plus tard, le discours prononcé par Trump à la suite d’une introduction de sa fille aînée, Ivanka, sonne exactement comme celui qu’il prononcerait aujourd’hui.

MONTRE: Trump dit que le slogan de la campagne 2020 est «Keep America Great» (Mars 2018)


Le ministère de la Justice soutient Mnuchin retenant les déclarations de revenus de Trump

"Il fait exactement ce qu’il a dit qu’il allait faire et à la suite de ce qu’il a dit qu’il allait faire, il a été élu", a déclaré George Gigicos, qui a été embauché pour produire l’événement de 2015 et a ensuite été nommé directeur par intérim pour la campagne et à la Maison Blanche.

Trump, a déclaré Roger Stone, un autre conseiller de longue date, "a orchestré chaque détail de son annonce", notamment en opposant son veto à une proposition de son ancien avocat personnel, Michael Cohen, visant à décorer le hall avec des brouillons rouge, blanc et bleu et à proposer un éléphant vivant le cirque.

Trump "a décidé de descendre l’escalator et a travaillé à partir de ses propres notes manuscrites plutôt que d’un texte préparé", a déclaré Stone, insistant sur le fait que, "comme maintenant, Donald Trump n’a pas de gestionnaires, ni de gestionnaires, ni de stratèges en chef".

REGARDER: Trump lance sa campagne présidentielle (juin 2016)


L’équipe d’enquêteurs russes, Donald Trump, appelle «des êtres humains parmi les pires de la planète»

Bien sûr, cela a aidé que certains dans la foule aient été payés pour être là. Les extras se sont vus offrir 50 dollars pour «porter des t-shirts, porter des pancartes et aider à remonter le moral», à l’appui de l’annonce de Trump, selon un courrier électronique envoyé par The Hollywood Reporter.

Le stratagème a été découvert pour la première fois par Angelo Carusone, maintenant président du groupe progressiste Media Matters. Carusone a déclaré après l’événement qu’il avait été frappé par le fait qu’à une époque de selfie, il ne pouvait trouver personne ayant posté des photos d’eux-mêmes assistant à l’événement.

«C’était bizarre» se souvint-il en train de penser. "Les gens qui se soucient d’une annonce de la presse présidentielle vont poster des selfies", a-t-il déclaré. Il a finalement trouvé une seule photo postée par un homme qui travaillait comme extra et prise avec une femme qui semblait faire la même chose.

REGARDER: Donald Trump annonce que Hillary Clinton est appelée à concéder des élections (novembre 2016)

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Les Etats-Unis et l’Iran envoient des signaux contradictoires au milieu d’un différend en cours – Newstrotteur gettyimages 1162405999 310x165

Les Etats-Unis et l’Iran envoient des signaux contradictoires au milieu d’un différend en cours – Newstrotteur

Suivre ( 0 Abonné(e)s ) X Suivre E-mail : * Suivre Ne plus suivre Iran …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *