Qui sont les gagnants et les perdants dans la grande annonce du commerce de Trump avec la Chine? United States News & Top Stories

WASHINGTON (WASHINGTON POST) Le président des États-Unis, Donald Trump, a mis un terme à sa guerre commerciale avec la Chine ce week-end, en annonçant qu’il s’abstiendrait d’imposer davantage de droits de douane.

De nombreuses entreprises se réjouissent du déménagement qui s’est déroulé samedi matin (29 juin) au Japon en marge du sommet du Groupe des 20 des leaders mondiaux.

M. Trump et le président chinois Xi Jinping ont convenu de continuer à parler, ravivant l’espoir d’un accord bientôt. M. Trump a qualifié son temps avec M. Xi de "formidable" et de "magnifique". Beaucoup s’attendaient à une reprise des négociations commerciales, qui se sont effondrées il y a deux mois, amenant M. Trump à augmenter les droits de douane sur les Chinois et à imposer des sanctions au géant chinois des technologies de l’information, Huawei.

Mais la Chine a obtenu presque tout ce qu’elle voulait de cette réunion: M. Trump a accepté de différer ses tarifs et a fait des concessions concernant Huawei. En échange, a déclaré M. Trump, M. Xi a accepté d’acheter davantage de produits agricoles américains.

Il est trop tôt pour dire si la trêve fragile sera maintenue, mais pour le moment, voici un aperçu des gagnants et des perdants de cette ronde de négociations américano-chinois.

GAGNANTS

Chine

La Chine a peut-être perdu à la Coupe du monde de football en France, mais la nation s’est bien comportée au G-20. La Chine a remporté des concessions des États-Unis. M. Trump a convenu de ne pas imposer de droits de douane sur les importations restantes de 300 milliards de dollars US (406 milliards de dollars singapouriens) de produits importés par la Chine. M. Trump a également annulé certaines restrictions imposées à Huawei, qui était confrontée à un avenir beaucoup plus sombre si elle ne pouvait pas traiter avec des sociétés de technologie américaines.

En échange, la Chine a accepté de reprendre certains achats de produits agricoles américains – ce que la Chine souhaite de toute façon et qu’elle propose depuis plus d’un an. (On ne sait pas combien la Chine achètera.)

Détaillants américains

Walmart, Target, Amazon poussa un grand soupir de soulagement. M. Trump avait menacé de mettre des droits de douane sur toutes les importations chinoises restantes, y compris des articles tels que les smartphones, les produits pour bébé et les chaussures. Mais ces tarifs ne sont plus sur la table pour le moment. C’est une victoire énorme pour les détaillants qui importent généralement la quasi-totalité des produits pour la grande période de magasinage des fêtes en juillet, août et septembre.

Consommateurs américains

Les tarifs actuels de M. Trump coûtent à une famille de quatre personnes environ 800 USD de plus par an. S’il avait menacé de taxer toutes les importations chinoises restantes, les coûts d’une famille type auraient plus que doublé pour atteindre plus de 1 800 USD.

Huawei

Le gouvernement américain a accusé le géant chinois de la technologie Huawei d’utiliser ses téléphones et d’autres produits pour espionner les Américains. Le département du Commerce avait interdit aux entreprises américaines de faire affaire avec Huawei, mais M. Trump a assoupli l’interdiction ce week-end. C’est une grande victoire pour Huawei parce que M. Trump a renversé certains de ses conseillers – et même des sénateurs du GOP – avec le déménagement. Cela signifie également que M. Trump est prêt à inclure Huawei dans les négociations commerciales, ce que souhaitaient les Chinois, mais certains conseillers de Trump ont essayé de rester séparés, estimant que faire des affaires avec Huawei était une préoccupation pour la sécurité nationale.

Wall Street

Le marché boursier a bondi ce mois-ci, la moyenne industrielle de Dow Jones enregistrant son meilleur mois de juin depuis 1938. Les investisseurs de Wall Street ont parié que M. Trump reprendrait les négociations commerciales, et c’est exactement ce qui s’est passé. Les investisseurs se sont également félicités de l’indication de la Réserve fédérale selon laquelle elle abaisserait les taux d’intérêt, si nécessaire, pour stimuler l’économie si la guerre commerciale de Trump commençait réellement à faire mal.

Perdants

Les faucons de Trump en Chine

Les personnes préoccupées par l’influence croissante de la Chine – et par ses défis économiques et de sécurité nationale pour les États-Unis – ne seront probablement pas satisfaites de cet accord. Parmi eux se trouve le secrétaire d’État Mike Pompeo, que la presse chinoise qualifie de "meneuse de claque de la haine". M. Pompeo a été un ardent défenseur de sanctions sévères contre la Chine. Il y a aussi le conseiller Peter Navarro, qui a écrit le livre "Death by China" et qui s’est retrouvé assis à la fin de la table des négociations, observant que M. Trump avait accepté d’abandonner son plus grand coup potentiel pour la Chine: des droits de douane sur toutes les importations.

Les faucons du Congrès

Les législateurs des deux côtés du couloir, y compris le sénateur Marco Rubio, un républicain de Floride, et le chef de la minorité du Sénat, Chuck Schumer, un démocrate de New York, ont tous exprimé leur inquiétude devant la faiblesse de M. Trump dans ses négociations commerciales avec la Chine, en particulier sur Huawei . La décision de M. Trump d’assouplir les restrictions imposées au géant chinois de la technologie dans le cadre d’une négociation commerciale risque de susciter des critiques.

2020 démocrates

Les candidats démocrates à la présidence ont eu du mal à poursuivre M. Trump sur le commerce. Leur meilleure ligne d’attaque – que M. Pete Buttigieg a utilisée dans les débats de jeudi dernier – est de prétendre que les tarifs de M. Trump sont la mauvaise façon de s’en prendre à la Chine, car ils ne font qu’augmenter les prix pour les Américains. Mais la décision de M. Trump de ne pas imposer les tarifs douaniers surdimensionnés à la Chine atténue la souffrance des consommateurs.

PAS CLAIR

Atout

Il a repris les pourparlers, ce qui profitera aux marchés et éventuellement à l’économie de la campagne 2020. Mais il a beaucoup donné à la Chine pour y arriver. Il est revenu sur sa grande menace tarifaire, chose que la Chine, l’Europe et d’autres pays puissants n’oublieront probablement pas alors que les négociations commerciales se poursuivent dans le monde entier. Il est encore possible que M. Trump soit en mesure de conclure un accord avec la Chine qui obtienne de grandes concessions de la part de M. Xi, mais lors de cette ronde, il semblait très désireux de travailler avec les Chinois.

La relation économique américano-chinoise

Même si certains critiques ont critiqué l’approche de M. Trump à l’égard des négociations avec la Chine, un large consensus s’est dégagé sur le fait que la Chine devait procéder à des réformes critiques de son économie et en faire un terrain de jeu plus équitable pour les entreprises étrangères. Il n’est pas certain que la décision de M. Trump de désescalader rende plus probable un accord obligeant la Chine à accepter ces changements.

Les agriculteurs

La Chine semble prête à reprendre les achats de soja, de viande et d’autres produits agricoles aux États-Unis. Cela devrait aider à faire monter les prix un peu après une année brutale, mais il n’est pas clair si la Chine reprendra le même niveau d’achats qu’avant la guerre commerciale (sans même en faire plus). Comme toutes les autres entreprises, les agriculteurs veulent de la certitude, ce qu’ils ne possèdent pas encore.

Robert Lighthizer

Le principal négociateur américain est le principal acteur d’ici. C’est lui qui doit élaborer les détails de tout accord final avec la Chine. Il reste encore beaucoup à faire, notamment pour amener la Chine à modifier réellement ses politiques en matière de concurrence étrangère et de propriété intellectuelle. Il n’est pas clair si cette réunion l’a aidé ou lui a fait mal, en particulier avec M. Xi qui a souligné que "les négociations devraient être égales et montrer un respect mutuel".

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Trump tiendra une conférence de presse sur la crise des coronavirus alors que les experts préviennent d’une probable propagation aux États-Unis, aux États-Unis News & Top Stories

WASHINGTON (AFP) – Le président américain Donald Trump a annoncé une conférence de presse de …

Laisser un commentaire