Maison / International / Asie / Le gouvernement sri-lankais défait une motion de censure suite aux attentats de Pâques, South Asia News & Asie

Le gouvernement sri-lankais défait une motion de censure suite aux attentats de Pâques, South Asia News & Asie

Suivre
( 0 Abonné(e)s )
X

Suivre

E-mail : *

COLOMBO (REUTERS) – Le gouvernement sri-lankais a rejeté jeudi 11 juillet la motion de censure présentée par un parti de l’opposition sur ce qu’il a qualifié de "négligence criminelle" pour ne pas empêcher les attentats à la bombe perpétrés contre des hôtels et des églises tués plus de 250 personnes.

La motion, présentée par Janatha Vimukthi Peramuna, le petit parti d’opposition marxiste, ou Front de libération du peuple, a été rejetée par 119 voix contre 92.

Le gouvernement aurait dû agir sur la base des informations dont il disposait, en se référant aux avertissements des services de renseignement indiens selon lesquels des attaques étaient planifiées.

La défaite de la motion renforcera le Premier ministre Ranil Wickremesinghe, qui est en désaccord avec le président Maithripala Sirisena depuis l’année dernière.

Leurs divergences politiques se sont creusées à la suite des attaques.

Les attentats-suicides du 21 avril, dirigés contre trois églises et trois hôtels de luxe, ont provoqué une onde de choc dans l’État insulaire de l’océan Indien, qui jouissait d’une paix relative depuis la fin de la guerre civile il y a dix ans.

L’économie s’est ralentie, obligeant le gouvernement à solliciter des emprunts à l’étranger et l’industrie du tourisme a été touchée.

L’État islamique a revendiqué les attentats, bien que les autorités sri-lankaises aient accusé deux groupes islamistes nationaux peu connus: le national Thawheedh Jamaath (NTJ) et Jamathei Millathu Ibrahim.

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

La Chine dit trompeuse de suggérer qu’elle a besoin d’un accord commercial en raison du ralentissement économique, Asie de l’Est yq chinatrade 16072019 310x165

La Chine dit trompeuse de suggérer qu’elle a besoin d’un accord commercial en raison du ralentissement économique, Asie de l’Est

Suivre ( 0 Abonné(e)s ) X Suivre E-mail : * Suivre Ne plus suivre BEIJING …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *