Maison / Psychologie / L’exercice peut améliorer l’humeur et l’anxiété chez les personnes âgées recevant une chimiothérapie

L’exercice peut améliorer l’humeur et l’anxiété chez les personnes âgées recevant une chimiothérapie

Suivre
( 0 Abonné(e)s )
X

Suivre

E-mail : *

Les patients plus âgés en chimiothérapie qui pratiquent chez eux des exercices d’intensité faible à modérée peuvent ressentir une amélioration anxiété, humeur et bien-être social et émotionnel, selon une nouvelle étude publiée dans le Journal de l’American Geriatrics Society (JAGS).

Des recherches antérieures ont montré que l’exercice peut améliorer l’anxiété et les problèmes d’humeur chez les patients cancéreux plus jeunes, mais peu d’études ont examiné ses effets sur les personnes âgées atteintes de cancer. Étant donné que la plupart des nouveaux cas de cancer surviennent chez les adultes de plus de 60 ans, une équipe de recherche du centre médical de l’Université de Rochester à New York et d’autres institutions a conçu une étude pour en savoir plus.

En général, le cancer augmente le risque d’anxiété et de problèmes d’humeur, qui peuvent tous avoir une incidence sur le bien-être émotionnel et social. À son tour, cela peut amener les gens à interrompre les traitements contre le cancer, ce qui peut entraîner une réduction de leur survie.

De plus, les adultes âgés qui subissent une chimiothérapie présentent souvent des taux plus élevés d’effets secondaires dangereux, ainsi que d’anxiété et d’autres troubles de l’humeur; et traiter ces problèmes avec médicaments peut causer des effets secondaires potentiellement dangereux. En fait, de nombreux médicaments anti-anxiété tels que les benzodiazépines et antidépresseurs figurent dans les critères Beers de la American Geriatrics Society (AGS) comme potentiellement inappropriés pour les personnes âgées.

C’est pourquoi il est souhaitable de rechercher des traitements sûrs, sans médication, qui puissent aider à améliorer l’anxiété, les troubles de l’humeur et le bien-être émotionnel et social des patients âgés atteints de cancer. Plusieurs études ont examiné l’association entre l’exercice et l’humeur chez les survivants du cancer et la plupart ont donné des résultats positifs.

Dans la nouvelle étude, les chercheurs ont examiné l’efficacité du programme EXCAP (Exercise for Cancer Patients), un programme d’exercices d’aérobie et de résistance d’intensité faible à modérée à domicile. Les patients assignés au programme EXCAP ont reçu une trousse d’exercices contenant un podomètre, trois bandes d’entraînement (moyenne, lourde, très lourde) et un manuel d’instructions.

Au cours du programme, les participants ont augmenté la durée et l’intensité de leurs entraînements au fil du temps. Par exemple, les participants ont suivi un programme de marche progressif personnalisé, ils portaient un podomètre et enregistraient leurs pas quotidiens pendant six semaines à compter du premier jour de traitement de chimiothérapie.

Les participants ont reçu des plans d’entraînement personnalisés qui les encourageaient à effectuer 10 exercices obligatoires (tels que des squats et des presses thoraciques) et quatre exercices facultatifs par jour. Ils ont également été encouragés à augmenter progressivement leurs pas de 5 à 20% chaque semaine.

Pour les exercices de résistance, ils ont travaillé avec des bagues d’exercices thérapeutiques et ont été encouragés à augmenter progressivement l’intensité et le nombre de répétitions tout au long du programme.

Dans l’ensemble, les résultats suggèrent qu’un programme d’exercices à domicile d’intensité faible à modérée peut améliorer l’anxiété, l’humeur et le bien-être social et émotionnel des patients âgés atteints d’un cancer et traités par chimiothérapie.

Notamment, les patients qui ont le plus profité du programme d’exercice sont ceux qui ont commencé avec une anxiété, une humeur et un bien-être social et émotionnel encore plus graves.

La source: Société américaine de gériatrie

Articles Liés

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Une bonne santé cardiaque à 50 mai signifie un risque de démence plus bas plus tard

Suivre ( 0 Abonné(e)s ) X Suivre E-mail : * Suivre Ne plus suivre Une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *