Maison / Santé / Vieillir avec des animaux domestiques n’est pas seulement une préoccupation sentimentale, mais une question de santé et de bien-être

Vieillir avec des animaux domestiques n’est pas seulement une préoccupation sentimentale, mais une question de santé et de bien-être

Est-ce que la maison est quelque part où vous vous sentez à l’aise? Est-ce rempli de souvenirs d’amis et de famille bien-aimés – dont certains sont peut-être des animaux à fourrure?

Les chercheurs ont analysé les données de l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement, une étude nationale de développement des adultes et le vieillissement qui a recruté plus de 50.000 Canadiens âgés entre 45 et 85. Ils ont constaté que plus d’ un tiers des Canadiens plus âgés choisissent l’âge avec des animaux et que, pour certaines personnes, vivre avec des animaux domestiques peut augmenter la satisfaction de la vie.

Mes recherches portent sur la justice sociale et le vieillissement, avec un intérêt particulier pour le lien homme-animal. J’ai récemment collaboré à un rapport pour le gouvernement fédéral sur les aînés, le vieillissement chez soi et la collectivité .

Lorsque j’ai effectué des recherches sur les soutiens communautaires au Canada pour ce rapport, j’ai découvert qu’il n’y avait pas de financement gouvernemental pour aider les personnes âgées à prendre soin d’animaux de compagnie.

C’est regrettable, car la relation entre humains et compagnons non humains est devenue de plus en plus importante pour les Canadiens . Alors que les gens et leurs animaux domestiques peuvent sembler être une préoccupation frivole, leurs relations avec leur animal de compagnie ont un impact peut-être surprenant sur la santé et le bien-être.

Aider les personnes ayant des besoins financiers à payer pour leurs animaux domestiques est une question de responsabilité financière, car le maintien du lien humain-animal pourrait à long terme réduire les coûts liés aux soins de santé.

Vieillir chez soi avec des animaux

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies définissent le vieillissement chez soi comme «la capacité de vivre chez soi et dans sa propre communauté en toute sécurité, de manière autonome et confortable, indépendamment de l’âge, du revenu ou du niveau de capacité. ”

Le vieillissement sur place est associé à une diminution de la dépression , au maintien de l’identité personnelle , au contact avec la communauté , les amis et la famille , ainsi qu’à l’évitement de la douleur émotionnelle et physique associée au fait de quitter un lieu familier .

Pour beaucoup de personnes âgées, les animaux de compagnie sont considérés comme des membres de la famille . Les interactions avec les animaux domestiques sont non seulement importantes en termes de compagnie, mais elles sont également associées à une meilleure santé . Par exemple, une étude réalisée en Allemagne et en Australie a révélé que les personnes qui possèdent en permanence un animal de compagnie sont les plus en santé et consultent moins souvent un médecin que les non-propriétaires .

Les chercheurs ont lié le lien humain-animal à la réduction du risque de maladies cardiovasculaires , à la baisse de la pression artérielle et à la baisse du cholestérol .

Pour beaucoup de personnes âgées, les animaux domestiques sont considérés comme des membres de la famille.

Les recherches suggèrent également que les personnes ayant des animaux domestiques sont également moins seules, disposent de réseaux de soutien plus solides et participent souvent davantage aux activités communautaires .

Mais de nombreuses personnes âgées n’ont pas un revenu de retraite suffisant et, dans de tels cas, s’occuper d’un animal domestique peut devenir trop coûteux à gérer.

Étant donné les nombreux avantages de la possession d’un animal de compagnie sur le plan de la qualité de vie et de la santé, le développement de programmes de soutien communautaire dédiés à la cohésion des animaux de compagnie et des personnes âgées devrait permettre de réaliser des économies pour les systèmes de soins de santé et les programmes sociaux .

Dangers du changement climatique

Une autre préoccupation concernant le vieillissement chez les animaux de compagnie concerne l’impact potentiel du changement climatique et son impact sur la santé.

Etant donné que le changement climatique devrait entraîner davantage de vagues de chaleur, d’étés chauds, de sécheresses et d’inondations, il est nécessaire de développer des initiatives de soutien communautaire pour prévenir les décès dus à la chaleur chez les personnes âgées .
La vulnérabilité des personnes âgées à la chaleur extrême est bien documentée et augmente chez ceux qui ont plus d’une maladie , ainsi que chez ceux qui sont isolés socialement .

Source: alternet.org

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Voici pourquoi l’objectif simple de marcher plus vite (pas plus longtemps) est vraiment bon pour vous, selon la science

Rester en forme n’est peut-être pas aussi difficile que vous le prétendez. Il peut être …

Laisser un commentaire