Maison / Technologie / Centrale nucléaire de Fukushima à court d'espace pour les eaux radioactives

Centrale nucléaire de Fukushima à court d'espace pour les eaux radioactives

Suivre
( 0 Abonné(e)s )
X

Suivre

E-mail : *
Centrale nucléaire de Fukushima à court d'espace pour les eaux radioactives

Cette photo aérienne du 4 septembre 2017 montre les réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-ichi, en bas à droite, les unités 1, 2 et 3, dans la ville d’Okuma, dans la préfecture de Fukushima, dans le nord-est du Japon. La compagnie d'électricité qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima détruite par le tsunami a annoncé vendredi 9 août 2019 qu'elle manquera d'espace pour les réservoirs afin de stocker des quantités massives d'eau traitée mais toujours contaminée dans trois ans, ce qui accroîtra la pression exercée sur le gouvernement et le public atteindre un consensus sur ce qu'il faut faire avec l'eau. (Daisuke Suzuki / Kyodo News via AP, File)

La compagnie d'électricité qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima, ravagée par le tsunami, a annoncé vendredi qu'elle manquerait d'espace pour stocker de grandes quantités d'eau contaminée dans trois ans, ce qui inciterait davantage le gouvernement et le public à parvenir à un consensus.

Trois réacteurs de la centrale de Fukushima Dai-ichi ont subi un effondrement lors du tremblement de terre et du tsunami de 2011 qui ont dévasté le nord-est du Japon.

L'eau radioactive a fui des réacteurs endommagés et s'est mélangée à de l'eau souterraine et de l'eau de pluie à l'usine. L'eau est traitée mais reste légèrement radioactive et est stockée dans de grands réservoirs.

L'usine a accumulé plus d'un million de tonnes d'eau dans près de 1 000 réservoirs. Son opérateur, Tokyo Electric Power Co., a annoncé son intention de construire davantage de réservoirs, mais ne peut contenir que 1,37 million de tonnes, volume qu'il atteindra à l'été 2022.

Que faire après cela est une grande question.

Près de 8 ans et demi après l'accident, les responsables doivent encore se mettre d'accord sur l'utilisation de l'eau radioactive. Un groupe d'experts commandé par le gouvernement a choisi cinq solutions, dont la libération contrôlée de l'eau dans l'océan Pacifique, ce qui, selon les experts nucléaires, y compris des membres de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), est la seule option réaliste. Les pêcheurs et les habitants, cependant, s’opposent fermement à la proposition, affirmant que cette publication serait un suicide pour la pêche et l’agriculture de Fukushima.

Les experts affirment que les réservoirs présentent des risques d’inondation et de radiation et entravent les efforts de déclassement de la centrale. TEPCO et les autorités gouvernementales envisagent de commencer à retirer le combustible fondu en 2021 et souhaitent libérer une partie du complexe actuellement occupé par des réservoirs afin de construire des installations de stockage sûres pour les débris fondus et autres contaminants qui en sortiront.

Centrale nucléaire de Fukushima à court d'espace pour les eaux radioactives

Cette photo du 25 janvier 2019 montre des réservoirs d'eau contenant de l'eau contaminée qui ont été traités à la centrale nucléaire de Fukushima Dai-ichi, dans la ville d'Okuma, dans la préfecture de Fukushima, dans le nord-est du Japon. La compagnie d'électricité qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima détruite par le tsunami a annoncé vendredi 9 août 2019 qu'elle manquera d'espace pour les réservoirs afin de stocker des quantités massives d'eau traitée mais toujours contaminée dans trois ans, ce qui accroîtra la pression exercée sur le gouvernement et le public atteindre un consensus sur ce qu'il faut faire avec l'eau. (Kyodo News via AP)

Outre quatre autres options, notamment l'injection souterraine et la vaporisation, le panel a ajouté vendredi le stockage à long terme comme sixième option à envisager.

Plusieurs membres du groupe ont exhorté TEPCO à envisager de sécuriser des terrains supplémentaires pour la construction de réservoirs supplémentaires au cas où un consensus ne pourrait être atteint dans un délai relativement bref.

Le porte-parole de TEPCO, Junichi Matsumoto, a déclaré que les contaminants provenant des travaux de déclassement devraient rester dans le complexe de la centrale. Il a ajouté que le stockage à long terme réduirait progressivement les radiations en raison de sa demi-vie, mais retarderait les travaux de déclassement, car les installations nécessaires ne pourront être construites tant que les réservoirs n'auront pas été enlevés.

Matsumoto a refusé de préciser la date limite pour une décision sur l'utilisation de l'eau, mais a déclaré qu'il espérait voir le gouvernement mener le débat public.

Certains experts, toutefois, ont déclaré que la priorité devrait être accordée aux sentiments des résidents, et non aux progrès du déclassement.

"Lorsque nous parlons de la reconstruction de Fukushima, la question est de savoir si nous devons donner la priorité au déclassement au détriment de la vie des habitants de Fukushima", a déclaré Naoya Sekiya, professeur de sciences sociales en cas de catastrophe à l'Université de Tokyo. "L'enjeu n'est pas que scientifique."


L'AIEA demande un plan rapide pour le nettoyage de l'eau radioactive à Fukushima


© 2019 L'Associated Press. Tous les droits sont réservés.

Citation:
                                                 Centrale nucléaire de Fukushima à court d'espace pour les eaux radioactives (9 août 2019)
                                                 récupéré le 10 août 2019
                                                 de https://techxplore.com/news/2019-08-fukushima-nuclear-space-radioactive.html

Ce document est soumis au droit d'auteur. Mis à part toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucun
                                            partie peut être reproduite sans autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.

Source

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Twitter acquiert Lightwell pour améliorer les conversations

Suivre ( 0 Abonné(e)s ) X Suivre E-mail : * Suivre Ne plus suivre Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *