Maison / Sport / Le problème des grandes voitures – Toute l’actualité sportive

Le problème des grandes voitures – Toute l’actualité sportive

Suivre
( 0 Abonné(e)s )
X

Suivre

E-mail : *

Ceci est le numéro 300 du magazine RACER.

Qui l’aurait pensé?

Avec un excellent timing, cette étape semblable à celle de Cal Ripken coïncide avec le problème “Great Cars Issue” de RACER, notre occasion annuelle de raconter l’histoire de certaines des machines les plus importantes et les plus évocatrices des archives de ce sport en constante évolution.

Nous souhaitions notamment interroger certaines des stars actuelles de la série NTT IndyCar que les voitures de course du passé qu’elles adoreraient conduire. Il est intéressant de noter que deux d’entre eux ont choisi une voiture qui figurait dans notre premier numéro au printemps 1992: la Williams-Renault FW14B, bourrée de gadgets et activement suspendue, qui a conduit Nigel Mansell à son seul championnat du monde de Formule 1.

Takuma Sato avait à peine 15 ans et Josef Newgarden un peu avant son deuxième anniversaire (mais probablement déjà rapide) lorsque Mansell retenait son souffle, baissant les gaz, et espérant qu’un patchwork complexe d’hydraulique et de MS DOS- Les algorithmes basés sur les bases ne cesseraient pas de se parler à mi-chemin de Copse ou de 130R. Ils montrent à quel point certaines de ces voitures de course déterminantes ont encore une emprise magique.

Il en va de même pour les incroyables machines telles que la «Moby Dick» 935/78 de Porsche, une spéciale de la GT qui exploita intelligemment une échappatoire pour foncer dans le Mulsanne Straight du Mans à près de 230 km / h en 1978, ou le Capris Roush Protofab Mercury qui changea la face de Trans -Am au milieu des années 1980.

Les cyniques parmi nous pourraient se demander si l’un des points de repère d’aujourd’hui sera considéré avec autant de respect à l’avenir. Et, bien sûr, la plupart des règlements techniques des séries font maintenant un très bon travail en coupant toute possibilité d’innovation spectaculaire. Mais je suis convaincu que nous nous souviendrons de voitures telles que la Mercedes F1 W10 EQ Power + trop marquée (intouchable, à moins qu’il pleuve ou qu’il fasse très chaud …), ou le TS050 HYBRID, deux fois vainqueur au Mans.

C’est un plaisir de se laisser aller aux superbes voitures du passé, mais au moment où RACER décroche son 300e tour, n’oublions pas nos bijoux actuels.

Cliquez ici pour acheter le nouveau numéro de RACER.

Consultez la galerie ci-dessous pour examiner de plus près le problème.

Source

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Le départ en or des Jeux africains en Egypte se poursuit avec le triomphe du volleyball de plage

Suivre ( 0 Abonné(e)s ) X Suivre E-mail : * Suivre Ne plus suivre Farida …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *