Maison / International / Asie / Le Pakistan prolonge le mandat de son chef militaire au Cachemire, dans le sud de l’Asie

Le Pakistan prolonge le mandat de son chef militaire au Cachemire, dans le sud de l’Asie

ISLAMABAD (AFP) – Le Pakistan a prolongé le mandat de son chef militaire ce lundi 19 août, assurant la stabilité de la position sans doute la plus puissante du pays alors que les tensions montent en flèche avec l’Inde et son rival et devraient annoncer un accord de retrait en Afghanistan.

"Le général Qamar Javed Bajwa est nommé chef d’état-major de l’armée de terre pour un autre mandat de trois ans", lit-on dans un communiqué du bureau du Premier ministre Imran Khan. "La décision a été prise compte tenu de l’environnement de sécurité régionale." L’extension, qui était largement attendue, a également été confirmée par le porte-parole de l’armée.

L’armée pakistanaise a longtemps joué un rôle démesuré dans la vie nationale, offrant une assurance musculaire contre l’Inde, son rival nucléaire, que de nombreux Pakistanais considèrent comme essentielle à leur identité.

Bajwa a été nommé à la tête de l’armée en 2016, en remplacement du très populaire général Raheel Sharif, qui a conquis le cœur de millions de personnes grâce à sa campagne meurtrière contre les militants islamistes.

L’extension de Bawja marque la deuxième fois en presque une décennie que le mandat du plus haut général du pays est prolongé de trois ans.

Les tensions ont monté en flèche à New Delhi après le Premier ministre Narendra Modi dépouillé la région contestée du Cachemire de son autonomie plus tôt ce mois-ci.

Le président américain Donald Trump a exhorté les rivaux dotés d’armes nucléaires à revenir à la table des négociations au cours du week-end, en informant le Premier ministre pakistanais Imran Khan de l’importance de "réduire les tensions".

L’Inde et le Pakistan contrôlent des parties de l’ancien État princier du Cachemire depuis l’indépendance en 1947. Le différend concernant la région à majorité musulmane a été à l’origine de deux guerres majeures et d’innombrables affrontements entre elles.

Un peu plus tôt cette année, ils étaient à nouveau près d’un conflit total, après qu’un groupe basé au Pakistan ait revendiqué l’attaque d’un activiste dans le Cachemire indien en février, à l’origine de frappes aériennes.

L’armée pakistanaise jouerait également un rôle essentiel dans les pourparlers de paix en cours entre les États-Unis et les Taliban, qui visent à obtenir le retrait des troupes américaines en échange de la promesse des insurgés que l’Afghanistan ne sera pas utilisé comme un refuge pour des groupes tels que Al Qaïda ou État islamique en Irak et en Syrie (ISIS).

Le Pakistan était le principal sponsor des talibans lors de son accession au pouvoir en Afghanistan, dans les années 90.

Son influence sur le groupe, qui mène une insurrection depuis son éviction du pouvoir par les forces sous commandement américain en 2001, est considérée comme essentielle pour faciliter un règlement politique avec le gouvernement du président Ashraf Ghani.

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Dans un grand pari sur l’amélioration des compétences, un État du sud de l’Inde passe aux écoles de langue anglaise, South Asia News & Asie yq vijaya2 08122019 310x165

Dans un grand pari sur l’amélioration des compétences, un État du sud de l’Inde passe aux écoles de langue anglaise, South Asia News & Asie

VIJAYAWADA (Andhra Pradesh) – Lorsque Vijaya a appris à écrire les mots anglais "boy", "girl" …

Laisser un commentaire