Connect with us

Published

on

SYDNEY (REUTERS) – L’Australie suscite un intérêt croissant pour son programme de visas réservé aux millionnaires, émanant de riches résidents de Hong Kong qui cherchent un filet de sécurité face à la tourmente politique dans le territoire sous domination chinoise, ont déclaré des avocats spécialisés dans l’immigration à Reuters.

Le département de la migration de l’État de Nouvelle-Galles du Sud "a constaté une augmentation significative du nombre de candidatures" de Hong Kong au cours des derniers mois, a-t-il déclaré dans une lettre adressée aux agents cette semaine et consultée par Reuters.

L’intérêt a coïncidé avec le "début des troubles actuels à Hong Kong", a déclaré le département citant un programme de visa pour investisseur important (SIV) de 5 millions de dollars australiens (4,7 millions de dollars singapouriens) offrant aux résidents une résidence directe.

M. Bill Fuggle, associé du cabinet Baker & McKenzie basé à Sydney, a déclaré que le nombre de candidats au programme SIV avait augmenté.

"Ce que mes clients me disent, c’est que le nombre de demandes de SIV en provenance de Hong Kong a légèrement augmenté", a déclaré M. Fuggle. "Quiconque peut faire un autre plan essaie de le faire."

Des manifestations dans l’ancienne colonie britannique ont éclaté début juin contre un projet de loi maintenant suspendu, qui aurait permis d’extrader des suspects de droit criminel vers la Chine continentale pour qu’ils soient jugés.

Les troubles ont été alimentés par des inquiétudes plus larges quant à ce que beaucoup ont qualifié d’érosion des libertés garanties par la formule "un pays, deux systèmes" mise en place lors du retour de Hong Kong en Chine en 1997.

Le département du Trésor de l’Australie en Nouvelle-Galles du Sud a confirmé que la lettre de l’équipe chargée de l’immigration avait été envoyée aux agents des migrations le lundi 19 août, mais a refusé de fournir des précisions supplémentaires, indiquant seulement que l’augmentation avait eu lieu sur une petite base.

Dans sa lettre, le ministère assurait aux agents qu’il s’engageait à fournir un "soutien approprié" pour les aider à discuter des options de migration avec leurs clients.

Le programme SIV jouissait d’une immense popularité auprès des Chinois, bien que les récentes exigences strictes en matière d’investissement aient quelque peu entamé son attrait.

Le SIV exige à présent qu’au moins 40% des 5 millions de dollars australiens soient investis dans des fonds de petite capitalisation et de capital-risque, tandis que les investissements immobiliers directs sont interdits.

"L’argent est également transféré, mais l’Australie n’est probablement pas votre premier choix pour conserver votre patrimoine … C’est une juridiction qui impose des impôts élevés. Je suppose que nous aurons plus de monde que de l’argent ici", a déclaré M. Fuggle.

Les données sur les demandes reçues ou les visas accordés au cours des derniers mois n’étaient pas disponibles, car l’Australie ne les publie que chaque année.

Selon les dernières données, la Chine comptait pour 87% des 2 022 visas SIV accordés entre novembre 2012 et juin 2018, tandis que Hong Kong se situait loin derrière, avec 3,2% seulement.

Juwai.com, le plus grand site Web immobilier international de Chine, a vu "une certaine augmentation" de la demande de biens immobiliers à Sydney par les acheteurs de Hong Kong depuis le début des troubles, a déclaré le président exécutif Georg Chmiel à Reuters dans un courriel.

"L’achat de biens immobiliers n’est pas la première étape pour venir dans ce pays. L’important est d’obtenir la résidence légale", a déclaré M. Chmiel.

"Au cours des deux à cinq prochaines années, l’impact sur le marché immobilier pourrait être considérable, car ces personnes cherchent à s’installer et à acheter, mais pour le moment, il est trop tôt pour cela."

Lire la suite

Asie

Le Sénat américain adopte à l’unanimité un projet de loi soutenant les manifestations à Hong Kong, Actualité & Asie

Published

on

Le Sénat américain adopte à l’unanimité un projet de loi soutenant les manifestations à Hong Kong, Actualité & Asie nz protest 201150

WASHINGTON – Le Sénat américain a adopté à l’unanimité un projet de loi soutenant les manifestations pour la démocratie à Hong Kong mardi soir (19 novembre), établissant des sanctions diplomatiques et économiques si Washington estimait que Beijing avait franchi la ligne de démarcation en érodant l’autonomie de Hong Kong.

La loi relative aux droits de l’homme et à la démocratie de Hong Kong, dont le Parlement a adopté à l’unanimité le mois dernier, pourrait poser au président Donald Trump un dilemme: choisir entre attiser la colère de la Chine en la faisant signer à la loi et risquer un retour en arrière d’un congrès remarquablement bipartisan le veto.

L’adoption de la loi intervient dans un contexte d’escalade des affrontements entre manifestants et police, notamment un impasse en cours à l’Université polytechnique de Hong Kong où environ 100 manifestants étudiants radicaux ont été arrêtés pendant des jours et plus de 1 100 autres ont été arrêtés.

Washington critique fréquemment ce qu’il considère comme une érosion de l’autonomie garantie à Hong Kong par un traité international. Cependant, la Chine condamne fermement les déclarations américaines et constitue une ingérence dans ses affaires intérieures qui néglige les actes de violence commis par les manifestants.

Le projet de loi a reçu un fort soutien bipartite et était coparrainé par la moitié du Sénat au moment de sa signature. Le président de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, a encouragé publiquement M. Trump à ne pas hésiter à parler lui-même de Hong Kong, lundi.

Il faudra que le secrétaire d’État des États-Unis certifie, au moins une fois par an pour les sept prochaines années, si Hong Kong reste suffisamment autonome et doit encourager Pékin à respecter son autonomie ou à risquer de perdre son statut spécial en vertu du droit américain.

Le sénateur républicain Marco Rubio, l’un des sénateurs qui ont présenté le projet de loi en juin, a déclaré mardi: "Ce que la Chine souhaite vraiment à Hong Kong passe d’un pays, de deux systèmes à un pays, d’un système, le système chinois."

"Si Hong Kong n’est plus autonome et que c’est la raison d’un traitement différent (de la Chine), ils ne devraient plus bénéficier de ce traitement", a ajouté le sénateur de Floride.

La législation autorise également des sanctions à l’encontre de responsables reconnus pour violations des droits de l’homme à Hong Kong. Et devrait le extradition depuis projet de loi qui a d’abord déclenché les cinq mois de manifestations à terme, le président devra élaborer une stratégie visant à protéger les citoyens américains et les autres citoyens de Hong Kong contre toute extradition vers la Chine.

Plusieurs sénateurs ont prononcé un discours belliqueux dans leurs discours devant le Sénat, critiquant la Chine pour ses pratiques autoritaires et exprimant même son opposition du Parti communiste chinois dans des termes qui rappellent la guerre froide.

Le sénateur républicain Josh Hawley, du Missouri, a déclaré: "Nous allons nous battre de longue date contre Pékin. Nous connaissons leurs ambitions: dominer Hong Kong, dominer Taiwan, dominer la région et finalement imposer leur volonté à l’ensemble du système international" . "

Le chef de la minorité sénatoriale, Chuck Schumer, a déclaré: "Le Sénat vient d’envoyer un message retentissant au Parti communiste chinois et au président Xi, lui indiquant que les États-Unis se tiennent aux côtés des manifestants démocrates de Hong Kong."

La législation bipartite permettrait de préserver la démocratie et l’autonomie de Hong Kong et de responsabiliser les responsables de toute violation des droits de l’homme à Hong Kong, a-t-il déclaré.

«Nous avons envoyé un message au président Xi: votre suppression de la liberté, que ce soit à Hong Kong, dans le nord-ouest de la Chine ou ailleurs, ne tiendra pas. Vous ne pouvez pas être un grand leader, vous ne pouvez pas être un grand pays lorsque vous vous opposez à la liberté », a ajouté M. Schumer.

Lire la suite

Continuer la lecture

Asie

Des milliers de personnes fuient le typhon Kalmaegi, en Asie du Sud-Est, aux Philippines

Published

on

Des milliers de personnes fuient le typhon Kalmaegi, en Asie du Sud-Est, aux Philippines yq phl 19112020

MANILLE (AFP) – Au moins 5 000 personnes ont fui leur domicile alors que le typhon Kalmaegi s’apprêtait à se propager dans le nord des Philippines tard mardi 19 novembre. Une deuxième tempête tropicale devrait frapper quelques jours plus tard.

Kalmaegi devrait frapper le nord du pays, légèrement peuplé, avec des vents de 120 km / h, a annoncé le service météorologique national.

De fortes pluies devraient gonfler les rivières, couper les routes et menacer les communautés de basse altitude dans la province de Cagayan, où les autorités ont guidé les résidents vers un abri.

"Nous nous attendons à des chutes d’arbres et de maisons qui pourraient être inondées par des inondations", a déclaré à l’AFP Ariel Quilang, chef de la police provinciale.

Les prévisionnistes estiment qu’une deuxième tempête tropicale pourrait faire atterrir dans la même province d’ici jeudi.

La nation sujette aux catastrophes est frappé par une moyenne de 20 tempêtes et typhons chaque année, tuant des centaines de personnes et condamnant de nombreuses régions sur le chemin de la pauvreté perpétuelle.

Le bureau météorologique a émis des avertissements de glissement de terrain à travers l’intérieur montagneux du nord du pays, ainsi que des inondations et des vagues pouvant atteindre deux mètres de hauteur dans les zones côtières.

Au moins une douzaine de vols intérieurs ont été annulés et des écoles fermées à cause de Kalmaegi, tandis que de petits navires de mer ont reçu l’ordre de rester à terre alors que les conditions de vent coupable soufflaient.

Le cyclone le plus meurtrier jamais enregistré aux Philippines est le super typhon Haiyan, qui a fait plus de 7 300 morts ou des personnes portées disparues en 2013.

Lire la suite

Continuer la lecture

Asie

Hishammuddin nie la réunion de direction des députés d’Umno chez Azmin au milieu d’une enquête du parti, SE Asia News & Asie

Published

on

Hishammuddin nie la réunion de direction des députés d’Umno chez Azmin au milieu d’une enquête du parti, SE Asia News & Asie ak hh 1911

PETALING JAYA (RÉSEAU DE NOUVELLES STAR / ASIA) – Plusieurs députés du principal parti d’opposition, le principal parti d’opposition du Barisan Nasional (BN), se sont rencontrés lundi soir (18 novembre) à la résidence officielle du ministre des Affaires économiques Azmin Ali. Hishammuddin Hussein, son ancien vice-président, à nier l’organisation de la réunion.

Datuk Seri Azmin aurait rencontré 22 députés d’Umno, dont Datuk Seri Hishammuddin, au domicile du ministre à Putrajaya.

Cependant, on ne savait pas quel était le motif de la réunion qui a eu lieu quelques jours après la Pakatan Harapan, au pouvoir, a été lourdement battu lors de l’élection partielle de Tanjung Piai le samedi par le BN.

La ministre du Logement et des Gouvernements locaux, Zuraida Kamaruddin, et le vice-ministre des Transports, Datuk Kamaruddin Jaffar, entre autres.

Le conseil de discipline d’Umno a annoncé mardi qu’il allait ouvrir une enquête sur cette réunion après que Lokman Noor Adam, membre du conseil suprême d’Umno, ait accusé Hishammuddin d’avoir organisé le rassemblement.

Datuk Lokman avait également exhorté le parti à prendre des mesures contre Hishammuddin pour son implication présumée dans le fait d’influencer les dirigeants du parti afin qu’ils soutiennent le leadership de Tun Mahathir Mohamad, président de l’alliance PH.

"Le conseil de discipline prendra des mesures immédiates en enquêtant sur la question en utilisant les procédures existantes pour prendre une décision", a déclaré le président du conseil de discipline de Umno, Mohamed Apandi Ali.

Mais Hishammuddin, qui est le député de Sembrong, a déclaré que l’accusation selon laquelle il avait dirigé la réunion était "fausse".

"Ce n’est pas moi qui ai planifié la réunion. Mais si le conseil de discipline de l’Umno veut enquêter sur moi, je suis prêt", a-t-il déclaré sur son compte Twitter. "Il n’y a rien que je puisse cacher", a-t-il ajouté.

Lire la suite

Continuer la lecture

Cryptomonnaie

Bakkt et Fidelity vont stocker les nouveaux avoirs de fonds Bitcoin de Galaxy Digital Michael Novogratz at Consensus Invest 2017 400x240 Bakkt et Fidelity vont stocker les nouveaux avoirs de fonds Bitcoin de Galaxy Digital Michael Novogratz at Consensus Invest 2017 80x80
Cryptomonnaie56 minutes environ

Bakkt et Fidelity vont stocker les nouveaux avoirs de fonds Bitcoin de Galaxy Digital

Galaxy Digital utilise Bakkt et Fidelity Digital Assets pour stocker le bitcoin de ses deux nouveaux fonds. Source

FinCEN: Les émetteurs de Stablecoin sont des émetteurs de fonds, peu importe quoi blanco 400x240 FinCEN: Les émetteurs de Stablecoin sont des émetteurs de fonds, peu importe quoi blanco 80x80
Cryptomonnaie2 heures environ

FinCEN: Les émetteurs de Stablecoin sont des émetteurs de fonds, peu importe quoi

"Ce n'est pas parce que vous dites que vous êtes une banane que vous devenez une banane", a déclaré le...

Les actifs numériques de Fidelity obtiennent la charte du NY Trust pour conserver Bitcoin pour les institutions Fidelity 400x240 Les actifs numériques de Fidelity obtiennent la charte du NY Trust pour conserver Bitcoin pour les institutions Fidelity 80x80
Cryptomonnaie3 heures environ

Les actifs numériques de Fidelity obtiennent la charte du NY Trust pour conserver Bitcoin pour les institutions

Le département des services financiers de New York a accordé à Fidelity Digital Assets Services (FDAS) une charte lui permettant...

Un groupe de droit britannique définit les actifs cryptographiques comme des biens UK Royal Courts of Justice 400x240 Un groupe de droit britannique définit les actifs cryptographiques comme des biens UK Royal Courts of Justice 80x80
Cryptomonnaie4 heures environ

Un groupe de droit britannique définit les actifs cryptographiques comme des biens

Un panel de juges et d'avocats britanniques de haut rang a décidé de clarifier le statut juridique des crypto-monnaies et...

Non, la Banque Royale du Canada n’ouvre pas de bourse cryptographique RBC e1574099847523 400x240 Non, la Banque Royale du Canada n’ouvre pas de bourse cryptographique RBC e1574099847523 80x80
Cryptomonnaie5 heures environ

Non, la Banque Royale du Canada n’ouvre pas de bourse cryptographique

Contrairement aux médias, la plus grande banque du Canada n’ouvre pas de système de cryptographie. Source

Cryptomonnaie6 heures environ

Les bitcoins dégringolent de 4,7%, la plupart en deux mois, alors que l'enthousiasme alimenté par la Chine s'essouffle

Les prix des bitcoins ont chuté lundi au maximum en deux mois, tombant en dessous d'un seuil clé de 8...

Le conseil consultatif de la FEMA propose à Blockchain d'accélérer les paiements de «dividendes en cas de catastrophe» FEMAflood 400x240 Le conseil consultatif de la FEMA propose à Blockchain d'accélérer les paiements de «dividendes en cas de catastrophe» FEMAflood 80x80
Cryptomonnaie7 heures environ

Le conseil consultatif de la FEMA propose à Blockchain d'accélérer les paiements de «dividendes en cas de catastrophe»

Le CNA a fait valoir que la blockchain pourrait améliorer la rapidité des paiements auxquels les communautés ont recours à...

La campagne Andrew Yang publie un plan technologique axé sur la reconstruction des relations publiques avec Big Tech yang 400x240 La campagne Andrew Yang publie un plan technologique axé sur la reconstruction des relations publiques avec Big Tech yang 80x80
Cryptomonnaie9 heures environ

La campagne Andrew Yang publie un plan technologique axé sur la reconstruction des relations publiques avec Big Tech

Le candidat à la présidentielle crypto-amical a exposé ses visions techniques dans un blog sur son site de campagne. Source

La SEC examine le rejet des bits Bitcoin Bitcoin Matt Hougan 400x240 La SEC examine le rejet des bits Bitcoin Bitcoin Matt Hougan 80x80
Cryptomonnaie10 heures environ

La SEC examine le rejet des bits Bitcoin Bitcoin

Les cinq commissaires de l’agence examineront la décision du personnel de rejeter la proposition de modification des règles d’un ETF...

Le promoteur de Brooklyn ICO condamné à 18 mois de prison dans une prison fédérale Court 400x240 Le promoteur de Brooklyn ICO condamné à 18 mois de prison dans une prison fédérale Court 80x80
Cryptomonnaie11 heures environ

Le promoteur de Brooklyn ICO condamné à 18 mois de prison dans une prison fédérale

Le fraudeur a utilisé des diamants et de l'immobilier pour dépenser 300 000 $ en argent d'autres personnes en 2017....

Populaires

Copyright © 2019 Newstrotteur.fr. Votre webnews à la une de l'information