Maison / A la une / Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que la Russie devait se réformer avant de rejoindre le G7 – Newstrotteur

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que la Russie devait se réformer avant de rejoindre le G7 – Newstrotteur

Suivre
( 0 Abonné(e)s )
X

Suivre

E-mail : *

Ministre des affaires étrangères Chrystia Freeland a déclaré jeudi que Russie ne devrait pas être accueilli dans le G7 jusqu’à montrer à la communauté internationale son attachement à la démocratie et à l’état de droit.

Russie a été abandonné de ce qui était alors le G8 en 2014 après son invasion de la région ukrainienne de Crimée et a soutenu une rébellion anti-Kiev dans la région industrielle du Donbass, dans l’est de l’Ukraine.

LIRE LA SUITE:
Mike Pompeo en visite à Ottawa avant le sommet du G7 en France

S’adressant aux journalistes après une réunion avec le secrétaire d’État américain Mike Pompeo à Ottawa, Freeland a déclaré que le Canada avait une «position très claire» vis-à-vis de la Russie et du G7.

«Nous ne pouvons pas permettre à la Russie de violer le droit international en envahissant la Crimée et en l’annexant et en continuant de soutenir la guerre dans le Donbass. C’est pourquoi la Russie a été expulsée du G7 à cause de cette action», a déclaré Freeland.

«C’était un pas incroyablement sérieux», a-t-elle poursuivi. "Il s’agit de la première annexion de territoire d’un pays européen par un autre pays européen depuis la Seconde Guerre mondiale."

Le G7 comprend les États-Unis, le Japon, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France, l’Italie et le Canada. Les dirigeants de chaque pays doivent se rencontrer plus tard cette semaine pour un sommet à Biarritz, en France.

REGARDER: Freeland remercie personnellement Pompeo pour le "travail acharné" de plusieurs fichiers

Donald Trump a déclaré qu’il serait "approprié" que la Russie rejoigne le G7.

"Cela devrait être le G8, parce que beaucoup de choses dont nous parlons ont à voir avec la Russie, alors je pourrais certainement le voir être à nouveau le G8", a-t-il déclaré à la presse lors d’une réunion avec le président roumain Klaus Iohannis, organisée dans le bureau ovale

"Si quelqu’un voulait présenter cette motion, je serais certainement disposé à y réfléchir très favorablement", a-t-il déclaré.

LIRE LA SUITE:
Pompeo rejette le lien entre l’affaire Meng et les Canadiens arrêtés par la Chine

La position du Canada faisait écho aux opinions avancées par la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, qui ont toutes rejeté l’opinion de Trump sur la question.

Toutefois, Freeland a déclaré que si la Russie cherchait à rejoindre le G7, ce serait "très simple".

REGARDER: Trump accueille le président roumain à la Maison Blanche

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Purdue Pharma, fabricant d’OxContin, un analgésique opioïde, se déclare en faillite – Newstrotteur

Suivre ( 0 Abonné(e)s ) X Suivre E-mail : * Suivre Ne plus suivre Purdue …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *