Première Lincoln Aviator 2020: l'hybride Grand Touring: un SUV à trois rangs sans prétention

Lincoln prend les VUS de luxe au sérieux, et l'aviator de 2020 en est la preuve. En ajoutant une autre option à trois rangées à la gamme du constructeur, il est peut-être plus petit que le Navigator, mais le nouvel Aviator n’est pas moins luxueux. En effet, avec un couple puissant de 630 lb-pi à jouer avec la forme Aviator Grand Touring Hybrid de 2020, on peut dire que cela pourrait être le meilleur exemple du «luxe américain» de Lincoln à ce jour.

Conception et aspect pratique du Lincoln Aviator 2020

Le design est subjectif, je vais donc dire de manière subjective que je suis très heureux du style en plein air de l’Aviator. On ne peut se méprendre ni sur la marque ni sur la lignée: elle porte en grande partie l’audace de le plus grand navigateur, dilué seulement un peu pour ce modèle plus petit.

Comme d’autres VUS Lincoln récents, le tableau de bord de l’Aviator est une interprétation distinctive – à la limite de la brutale – du luxe. Un énorme écran tactile de 10,1 pouces surmonte la console centrale, au-dessus des boutons et des boutons dédiés au système de chauffage, de ventilation et de climatisation. Le volant comporte deux joysticks et des graphiques lumineux contextuels, ainsi qu’un bouton de commande vocale pratique qui tombe sous votre pouce à la position 10 heures. Une rangée de bascules pour la transmission est prise en sandwich entre les deux. Il y a beaucoup de chrome et de bois fastueux, sans parler des coins et rangements copieux pour le rangement.

Je préférerais que les matériaux donnent l’impression de paraître. L'appareillage de commutation chromé se révèle être en plastique lorsque vos doigts sont impliqués; les parties de la garniture fléchissent lorsque vous les poussez. Pas au point où je crains qu’ils ne tombent en éclats de sitôt, mais c’est un oubli frustrant dans des endroits que vous allez toucher tous les jours. Il en va de même pour certaines textures plastiques sur le tableau de bord et les dessus de portes, rainurées comme la croupe d'un éléphant.

Une des choses qui ne vous manque pas, c’est l’espace, au moins dans les première et deuxième rangées. Lincoln propose l’Aviator avec un banc ou un ensemble de sièges de capitaine dans la deuxième rangée; Les passagers ont également leur propre écran tactile pour la climatisation et le multimédia, ainsi que des sièges chauffants et une ventilation inhabituelle. Les choses se sentent plus confinées dans la troisième rangée, peut-être parce que Lincoln a choisi de pousser légèrement les sièges vers l’avant, au nom d’un espace de chargement plus grand derrière eux.

Le XC90 de Volvo, par exemple, dispose de plus de 3 pouces d’espace aux jambes pour la troisième rangée, mais de 2,5 pieds cubes de moins que la capacité du coffre lorsque les trois rangées sont en hauteur. L'aviateur offre 18,3 pieds cubes en contraste, ou 41,8 avec la troisième rangée pliée. La capacité de remorquage est comprise entre 5 600 et 6 700 livres, assiette ajustée.

Lincoln Phone comme une clé

Lincoln est particulièrement enthousiasmé par la possibilité d’utiliser un téléphone comme clé de votre Aviator et, pour être honnête, la technologie est assez sophistiquée. Comme vous vous en doutez, vous pouvez vérifier à distance le statut de l’Aviator – si le moteur fonctionne, la quantité de carburant restante, ce genre de choses – à partir des applications iOS et Android. Avec votre téléphone dans votre poche, vous pouvez simplement marcher et tirer la poignée pour ouvrir la porte.

Il y a onze antennes Bluetooth réparties autour de l'Aviator, qui communiquent avec votre téléphone pour vous authentifier. Ce n’est pas seulement le déverrouillage du VUS. Tandis que cela se produit, les sièges, les rétroviseurs, le volant et d’autres réglages se mettent en place, en fonction des préréglages que vous préférez. Il va même ajuster l'éclairage ambiant et les températures CVC à votre guise.

C’est intelligent, mais on peut se demander s’il est nettement meilleur qu’un simple porte-clés ordinaire. Lincoln proposera le téléphone en tant que clé dans le forfait commodité, qui comprend également un écran tête haute, un chargeur Qi entre les sièges avant et des portes à fermeture en douceur, la fonctionnalité de clé du smartphone étant activée tard cet été.

2020 Lincoln Aviator sur la route

Avec un V6 bi-turbocompressé de 3,0 litres, l’Aviator d’entrée de gamme 2020 évite les moteurs turbo en ligne que certains de ses rivaux se sont faits. Sur le papier, les 400 chevaux et 415 lb-pi de couple sont également bons pour la santé, combinés à une transmission automatique à 10 vitesses et à une traction arrière ou à traction intégrale. Le premier devrait atteindre 18 mpg en ville, 26 mpg sur l'autoroute et 21 mpg combinés, tandis que le dernier voit ces chiffres descendre à 17 mpg, 24 mpg et 20 mpg respectivement.

Dans l’Aviator à traction intégrale, le poids à vide de 4 892 livres se montre. L’Aviator n’est pas sous-alimenté, mais il ne se sent pas puissant non plus. Pied au sol, l’accélération ne risque pas de forcer vos yeux à retourner dans votre crâne. L’avantage, c’est que c’est confortable et qu’il fait bon compagnon lors de longs trajets sur la route, en particulier si vous améliorez la suspension.

En standard, l'Aviator est équipé de ressorts hélicoïdaux, mais une suspension adaptative est disponible, suivie de l'Air Glide. L’ensemble de manutentions dynamiques vous donne un aperçu de la route, en promettant de numériser l’asphalte avec la caméra de face, puis d’ajuster de manière préventive l’amortissement afin de minimiser l’impact des nids-de-poule et des bosses. Le système Air Glide permet également différentes hauteurs de conduite, notamment l'abaissement de l'aviateur pour faciliter les entrées et les sorties.

Comme il n’ya aucun moyen de désactiver le système de prévisualisation sur route, il est difficile de savoir à quel point il fonctionne correctement. Les imperfections de la route se sont certainement encore fait connaître dans la cabine. Le traitement acoustique est meilleur: Lincoln investit dans une isolation supplémentaire et du verre feuilleté pour les première et deuxième rangées, ce qui permet de réduire le bruit de la cabine.

Lorsque vous entendez le moteur, c’est généralement lorsque vous lui demandez de pousser fort. La 10 vitesses peut parfois être prise au dépourvu, passant parfois à la vitesse supérieure plusieurs fois de suite alors que l’Aviator tentait de rattraper la route. De même, les modes de conduite, que Lincoln offre dans une seule et longue galerie, ressemblent beaucoup à la confusion, à la manière d’une ancienne interface iTunes pour les albums. Les graphismes peuvent être épurés, mais cela peut prendre du temps de les feuilleter, ce qui suppose que vous sachiez dans quel sens tourner le cadran.

Hybride Lincoln Aviator Grand Touring 2020 sur la route

Star of the Aviator est le Grand Touring, le nom de Lincoln pour sa version hybride plug-in. L’électrification est tout à fait logique pour les véhicules de luxe, pensais-je toujours: le silence d’un entraînement EV, combiné à son couple bas de gamme et à l’absence de vibrations, en font le film parfait pour une voiture haut de gamme. Dans ce cas, l’Aviator Grand Touring est la voiture à laquelle aspirer.

Lincoln conserve le V6 turbo et la 10 vitesses, ainsi que la configuration de la transmission intégrale de la voiture normale, mais y ajoute un moteur électrique. La puissance totale s'élève à 494 chevaux et à un couple ridicule de 630 lb-pi. Les ingénieurs ont choisi de sacrifier la capacité des réservoirs d'essence plutôt que l'espace cargo lors de l'installation de la batterie lithium-ion de 13,6 kWh, mais même avec un réservoir de 18 gallons plutôt que 20,2 gallons, on s'attend à une autonomie totale supérieure à 400 km. .

Une petite partie de cela est uniquement électrique. En effet, Lincoln affirme ne s’attendre à ce que la Tesla Model X n’atteigne environ 18 km de conduite pure avec une charge complète, mais plutôt comme le XC90 T8 de Volvo: l’Aviator utilise cette puissance électrique pour lisser le sang-froid du V6, plutôt que de le garder complètement éteint.

Ainsi, bien que de plus en plus de modes d’entraînement viennent s’ajouter à la gamme d’options déjà déroutantes de Lincoln, l’Aviator Grand Touring préférerait vraiment gérer tout cela lui-même. En fait, il peut être difficile de contrôler vous-même la balance hybride. C’est un mode EV pur, c’est vrai, mais parfois, le VUS ne fait que passer outre cela et ramène le moteur à essence de toute façon.

Divertissez les tendances de contrôle-freak de l’Aviator, et le résultat est une expérience captivante. Une montée de puissance bienvenue dès le départ arrêté, et à n'importe quelle vitesse, vous pouvez compter sur le couple du moteur électrique pour dépasser. Avec un poids à vide de 5 673 livres – plus de 780 livres au-dessus de la Aviator AWD standard – le style de conduite n’est pas celui d’une voiture de sport, même si les chiffres de puissance le sont, mais jamais cela n’a semblé dénué d'enthousiasme.

Le roulis est maîtrisé, mais avec tout ce poids, il s’agit bien d’une voiture conçue pour naviguer confortablement au-dessus d’un canyon. L’insonorisation de Lincoln rencontre encore plus de succès dans la mesure où l’Aviator peut souvent minimiser – ou même éteindre complètement – le V6 et s’appuyer sur l’énergie électrique pour combler la différence. Certaines des mêmes bizarreries en matière de transmission peuvent néanmoins lever la tête, mais rappelons que l’équipe de Lincoln a encore le temps de modifier cela avant que le SUV n'arrive chez ses concessionnaires.

Verdict d'aviateur de Lincoln en 2020

À peine quelques semaines plus tard, je ne pouvais pas m'empêcher de penser à la nouvelle Cadillac XT6 en conduisant l'aviateur. Comme le XT6 à l’Escalade, le dernier SUV de Lincoln est une version un peu plus petite et un peu plus accessible de son grand frère, le Navigator. Je pense que l'Aviator fait un meilleur travail, cependant.

Les deux pays ont un objectif un peu nébuleux de «luxe américain», une saveur aussi mal définie qu’ambitieuse. «Pas tout à fait ce que font les Allemands» semble être l'explication la plus simple, pour autant que je sache. La palette de matériaux plus audacieuse de l’Aviator 2020, son style plus mémorable à l’intérieur et à l’extérieur et son système hybride plug-in performant lui confèrent un avantage concurrentiel.

Le problème, bien sûr, est que ce n’est pas une course à deux chevaux. L'aviateur 2020 commence à 51 100 $ pour la norme et à 56 190 $ pour la réserve d'aviateur; les Cadillac XT6 ou Audi Q7 comparables offrent moins de puissance pour un prix de départ plus élevé. Optez pour une garniture Black Label et certains des intérieurs les plus sophistiqués, des pensées et des objets fantastiques peuvent rapidement atteindre 80 000 $.

C’est le Aviator Grand Touring 2020 qui suscitera probablement le plus de controverse. Cela commence à $ 68,800, une augmentation lourde par rapport au V6 turbo régulier. Ajoutez le package de traitement dynamique pour son parcours amélioré et vous obtenez plus de 84 000 $. Le Black Label, riche en options, dans lequel j’ai passé mon temps était au nord de 90 000 $, et à ce moment-là, BMW X7 xDrive50i territoire.

Lincoln en a-t-il fait assez pour rivaliser dans cette entreprise raréfiée? Ce qui me plait dans le nouvel Aviator, c’est sa simplicité. Il n’ya pas d’auto-dépréciation gênante, feignant d’être une alternative légitime au statu quo des VUS de luxe, tout en étant simplement moins cher et dilué. Il se peut que vous n’aimiez pas ce que Lincoln vend, et que ce ne soit peut-être pas le SUV à trois rangées, mais il ne se laisse pas deviner en cours de route. Lincoln a trouvé son rythme avec l'aviateur 2020 et vous pouvez l'aimer ou l'emmener ailleurs.

Source

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Logiciel Insta360 8K Live, Verizon 5G diffuse en live le jeu Orlando NFL à Miami

La situation internationale actuelle met à l’épreuve nos technologies pour un monde où presque tout …

Laisser un commentaire