Maison / Technologie / Les États-Unis ouvrent une enquête sur quatre constructeurs automobiles au sujet du pacte californien sur les émissions

Les États-Unis ouvrent une enquête sur quatre constructeurs automobiles au sujet du pacte californien sur les émissions

Un accord annoncé en juillet augmente les normes d'économie de carburant sur les automobiles vendues en Californie; ces en conflit avec un plan de la Maison Blanche

Un accord annoncé en juillet augmente les normes d'économie de carburant sur les automobiles vendues en Californie; ceux-ci en conflit avec un plan de la Maison Blanche pour geler les normes de kilométrage

Le ministère de la Justice des États-Unis étudie l'accord conclu par la Californie avec quatre constructeurs sur des normes d'économie de carburant, ont annoncé vendredi les constructeurs automobiles, tandis que l'administration Trump avait appelé l'Etat à renforcer son programme de kilométrage.

Ces développements conjuguent un conflit naissant autour des lois environnementales entre Washington et la Californie, la plus grande économie du pays.

Un accord conclu en juillet entre l'État et les quatre constructeurs automobiles a permis de contourner les efforts du président américain Donald Trump visant à affaiblir les normes strictes d'économie de carburant promulguées par son prédécesseur, Barack Obama.

La politique californienne impose aux nouvelles voitures de respecter une norme de 4,7 litres aux 100 kilomètres (50 milles au gallon), contre 37 milles aujourd’hui, d’ici 2026.

Cette décision était globalement conforme à la pierre angulaire de la stratégie de lutte contre le changement climatique d'Obama et avait été lancée par l'État en réponse aux efforts déployés par le gouvernement Trump pour inverser la politique d'Obama.

La loi fédérale de la Californie lui permet d’adopter des normes plus strictes pour les tuyaux d’échappement, limitant ainsi le nombre de voitures pouvant être vendues dans l’État le plus peuplé du pays. La Californie est également alignée sur une douzaine d’autres États qui préfèrent également normes d'émissions plus strictes.

BMW, Ford et Honda ont confirmé avoir reçu des demandes du ministère de la Justice parmi les quatre entreprises concernées. Un porte-parole de Volkswagen a refusé de commenter.

L’Alliance of Automobile Manufacturers, un groupe professionnel, s’est plaint des normes trop strictes d’Obama d’origine, mais a averti qu’un litige prolongé pourrait menacer le secteur, qui repose sur de longs cycles de production.

Le ministère de la Justice a envoyé des lettres aux quatre sociétés au cours des deux dernières semaines, selon le Wall Street Journal, qui avait pour la première fois publié un rapport sur l'enquête.

Les officiels craignent que l'accord avec la Californie n'ait été négocié à la manière d'un cartel et puisse limiter la concurrence, a déclaré le Journal.

Le ministère de la Justice n'a pas répondu à une demande de commentaire.

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a qualifié la sonde "d'ingérence politique flagrante", attaquant Trump sur Twitter.

"Il ne peut pas battre la Chine, alors il agit comme eux. Il utilise sa bureaucratie pour attaquer nos industries privées", a déclaré Newsom. "CA ne sera pas menacé."

Sur avis

La nouvelle de l'enquête a été annoncée lorsque l'Environmental Protection Agency des États-Unis et le Département des transports des États-Unis ont envoyé une lettre au California Air Resources Board l'informant de l'accord de juillet.

"Compte tenu de l'importance accordée par le Congrès à l'autorité du DOT et de l'EPA pour ce qui est de la législation fédérale en matière d'économie de carburant et de normes d'émissions nationales, nous vous demandons instamment de dissocier immédiatement le CARB des engagements pris par les quatre constructeurs automobiles", indique la lettre.

"Ces engagements peuvent avoir des conséquences juridiques compte tenu des limites imposées par la loi fédérale à l'autorité de la Californie.

Newsom a défendu les politiques d'économie de carburant de l'État sur Twitter.

Inverser les politiques d'émissions de l'État coûterait 400 milliards de dollars, nécessiterait de brûler 320 milliards de gallons de pétrole de plus, de contraindre les consommateurs, de dégrader la qualité de l'air et de mettre en danger la santé publique, a-t-il déclaré.

"Tous pour forcer un marché, les constructeurs ne veulent même pas? Bien. Alors on le verra au tribunal."


Les constructeurs automobiles parviennent à un accord sur les émissions avec la Californie, en opposition à Trump


© 2019 AFP

Citation:
                                                 Les États-Unis ouvrent une enquête sur quatre constructeurs automobiles au sujet du pacte d'émissions californiennes (7 septembre 2019)
                                                 récupéré le 7 septembre 2019
                                                 de https://techxplore.com/news/2019-09-probe-automakers-california-emissions-pact.html

Ce document est soumis au droit d'auteur. Mis à part toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucun
                                            partie peut être reproduite sans autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.

Source

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Lucasfilm retourne à la planche à dessin avec sa série OBI-WAN KENOBI alors que la production est suspendue – Newstrotteur

Internet est dans une frénésie sur le Lucafilm Obi Wan Kenobi série avec des titres …

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!