Maison / A la une / Carrie Lam va commencer à parler avec la communauté de Hong Kong pour apaiser les tensions et la violence

Carrie Lam va commencer à parler avec la communauté de Hong Kong pour apaiser les tensions et la violence

Carrie Lam, dirigeante de Hong Kong, a annoncé mardi qu’elle et son équipe entameraient des séances de dialogue avec la communauté la semaine prochaine, tout en rappelant que la violence qui secoue la ville depuis plus de trois mois de manifestations doit cesser.

Lam, qui subit une pression de Pékin pour désamorcer la colère publique qui a attisé les manifestations, a déclaré que les séances de dialogue seraient aussi ouvertes que possible, les membres du public pouvant s’inscrire.

"La société de Hong Kong a vraiment accumulé beaucoup de problèmes économiques, sociaux et même politiques profondément enracinés, j’espère que ces différentes formes de dialogue pourront nous fournir une plate-forme de discussion", a déclaré Lam aux journalistes lors d’un briefing hebdomadaire.

REGARDER: Arrestation plutôt que pas de liberté: les manifestants de Hong Kong s’engagent à se battre

Carrie Lam, de Hong Kong, retire officiellement le projet de loi sur l’extradition qui avait déclenché des manifestations de masse

Mais les revendications des manifestants se sont élargies pour inclure le suffrage universel et une enquête indépendante sur leurs plaintes de force excessive de la part de la police.

Hong Kong est rentré en Chine en 1997 selon une formule «un pays, deux systèmes» garantissant des libertés non jouies sur le continent, y compris un système juridique indépendant très prisé.

Mais de nombreux habitants se plaignent de ce qu’ils perçoivent comme une ingérence rampante de Pékin dans les affaires de Hong Kong, malgré la promesse de l’autonomie.

Lam, qui a suscité la colère des manifestants, a cédé le 4 septembre à l’une de ses principales revendications, en annonçant le retrait complet du projet de loi sur l’extradition.

Mais certains ont dit que c’était trop peu, trop tard et que les manifestations se sont poursuivies.

‘ÉROSION’

La police a annoncé lundi que 89 personnes avaient été arrêtées ce week-end après que des "manifestants radicaux" aient attaqué deux policiers dimanche soir, en lançant des bombes à essence et des briques.

Des bagarres ont également éclaté entre des manifestants anti-gouvernementaux et d’autres personnes qui soutiennent Beijing.

Près de 1 500 personnes ont été arrêtées depuis l’intensification des manifestations en juin.

La tourmente commence à frapper l’économie du centre financier.

REGARDER: Carrie Lam dit que les offres ne visent pas à mettre fin à la violence, mais à "ouvrir le dialogue" avec les manifestants de Hong Kong

Carrie Lam, dirigeante de Hong Kong, estime qu’une violence croissante ne résoudra pas les problèmes sociaux

"Nous ne sommes pas d’accord, surtout si la justification de ce type de changement de perspectives est fondée sur le fait de savoir si nous maintenons toujours les systèmes d’un pays à deux", at-elle déclaré.

La Chine a également déclaré être attachée à "un pays à deux systèmes" et a nié s’immiscer à Hong Kong tout en soulignant qu’il s’agissait d’un problème interne à la Chine.

La Chine a accusé les puissances étrangères, en particulier les États-Unis et la Grande-Bretagne, de fomenter des troubles et leur a dit de se mêler de leurs affaires.

window.fbAsyncInit = function() { var currentCommentID = 0; FB.Event.subscribe('comment.create', function(response) { if ( currentCommentID !== response.commentID ) { currentCommentID = response.commentID; if ( typeof( OmnitureHelper ) !== 'undefined' ) { OmnitureHelper.trackLink( true, 'o', 'facebook comment', { 'fb.comment': OmnitureHelper.getContextData('content.pagename') } ); } } }); };

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)(0); if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "https://connect.facebook.net/en_US/sdk.js#xfbml=1&appId=318812448281278&version=v3.3"; js.async = true; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk'));

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

47 procureurs généraux américains soutiennent l’enquête antitrust de Facebook – Newstrotteur 21982909 e1571686766739 310x165

47 procureurs généraux américains soutiennent l’enquête antitrust de Facebook – Newstrotteur

NEW YORK – Facebook derniers ennemis: presque tous les états américains. Une enquête antitrust menée …

Laisser un commentaire