Maison / International / Asie / Le dirigeant de Hong Kong tiendra ses premiers pourparlers au sein de la communauté afin de mettre fin à la crise, Actualité & Asie

Le dirigeant de Hong Kong tiendra ses premiers pourparlers au sein de la communauté afin de mettre fin à la crise, Actualité & Asie

HONG KONG (REUTERS) – La leader hongkongaise Carrie Lam tiendra ses premiers entretiens avec le public jeudi 26 septembre dans le but de résoudre une crise politique qui a alimenté près de quatre mois de protestations parfois violentes et a plongé la ville. dans le chaos.

M. Lam, soutenu par Beijing, tiendra un dialogue avec 150 membres de la communauté. Chaque participant aura environ trois minutes pour exprimer son point de vue, ont annoncé les autorités de la ville.

Une sécurité renforcée est attendue autour du site, dans le quartier commerçant et nocturne de Wan Chai, où certaines écoles et entreprises prévoyaient de fermer ses portes plus tôt que prévu pour la réunion prévue à 11h00 GMT.

"Des blessures profondes ont été ouvertes dans notre société. Celles-ci prendront du temps à guérir", a déclaré Mme Lam dans un article d’opinion paru dans le New York Times avant les négociations.

"Mais ce gouvernement espère toujours que la conversation triomphera du conflit et que ses actions permettront de rétablir le calme et de rétablir la confiance au sein de la communauté", a-t-elle ajouté.

Ce qui avait commencé comme des manifestations contre un projet de loi sur l’extradition, maintenant en suspens, qui aurait permis d’envoyer des suspects en Chine continentale pour y être jugés, est devenu un appel plus large à une plus grande démocratie, entre autres demandes.

Bien qu’il y ait eu des incidents violents dans certaines parties de l’ancienne colonie britannique au cours des trois derniers mois, la vie de beaucoup de gens est normalement la plupart du temps.

Les manifestations ont fait de nombreuses victimes parmi les entreprises alors que les touristes restent à l’écart. Cathay Pacific, la compagnie aérienne phare de la ville, a été la plus grande victime après que la Chine lui a demandé de suspendre le personnel impliqué dans les manifestations.

Le PDG de Cathay, Rupert Hogg, et le président, John Slosar, ont depuis quitté la société.

L’opérateur ferroviaire MTR Corp a également souffert, le nombre de passagers sur la liaison ferroviaire à grande vitesse vers la Chine continentale tombant de 30% à 1,14 million de personnes en août à partir de juillet.

Le nombre de passagers de l’Airport Express, qui relie la ville à l’aéroport international où les manifestants ont perturbé les opérations, a diminué de 10% au cours de la même période, pour s’établir à 1,3 million de personnes.

MTR a parfois suspendu les services ferroviaires de la ville pendant les manifestations, empêchant certains manifestants de se rassembler et en faisant une cible d’attaque. Les manifestants ont vandalisé des stations et mis le feu à proximité de certaines sorties.

L’exploitant ferroviaire a interrompu ses services à la gare de Sha Tin mercredi soir après que les manifestants aient saccagé ses installations pour la deuxième fois depuis le week-end.

Les services de train ont repris jeudi.

Les manifestants sont également mécontents de ce qu’ils considèrent comme une interférence chinoise rampante à Hong Kong, qui est revenue en Chine en 1997 selon une formule "un pays, deux systèmes" destinée à garantir des libertés qui ne sont pas exercées sur le continent.

La Chine a déclaré qu’elle adhérait à l’accord et a nié toute ingérence. Il a accusé des gouvernements étrangers, y compris les États-Unis et la Grande-Bretagne, d’incitation à l’agitation.

Le territoire sous domination chinoise est sur le point de se préparer avant le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire le 1er octobre, les autorités souhaitant éviter des scènes qui pourraient gêner le gouvernement central à Beijing.

La plaque tournante financière asiatique marque également ce week-end le cinquième anniversaire du début des manifestations "Umbrella", une série de manifestations en faveur de la démocratie en 2014 qui n’ont pas permis de lutter contre les concessions de Pékin.

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

La Chine impose des restrictions "réciproques" aux diplomates américains et à Actualité & Asie afp2 310x165

La Chine impose des restrictions "réciproques" aux diplomates américains et à Actualité & Asie

BEIJING (AFP) – La Chine a déclaré vendredi 6 décembre qu’elle avait pris des mesures …

Laisser un commentaire