Maison / International / Europe / Le Brexit imminent pourrait entraîner un retard dans les fournitures médicales; Un législateur met en garde contre les conséquences les plus graves pour la santé, Europe Actualités et grands reportages

Le Brexit imminent pourrait entraîner un retard dans les fournitures médicales; Un législateur met en garde contre les conséquences les plus graves pour la santé, Europe Actualités et grands reportages

LONDRES (REUTERS) – La sortie imminente de la Grande-Bretagne sur l’Union européenne comporte de réels risques de retarder l’approvisionnement en médicaments et en produits de santé, a annoncé vendredi (27 septembre) un observateur des dépenses publiques britannique, et un législateur influent a déclaré qu’un "non-accord" pourrait avoir le " plus grave des conséquences ".

Alors que le gouvernement du Premier ministre Boris Johnson a pris des mesures pour gérer les risques, a indiqué le National Audit Office (NAO) dans un rapport, il reste encore beaucoup à faire.

La législatrice Meg Hillier, qui préside la commission des comptes publics du Parlement, a déclaré que le rapport était "extrêmement préoccupant".

Le ministère de la Santé "ne sait toujours pas si tous les stocks sont en place", a-t-elle déclaré, ignorant si les prestataires de services sociaux, tels que les foyers de soins pour malades et personnes âgées, sont prêts et ne sait pas si la capacité de transport nécessaire pour importer des produits médicaux sera en place à l’heure.

"Si le gouvernement se trompe, cela pourrait avoir les conséquences les plus graves", a déclaré Hillier dans un communiqué sur le rapport de la NAO. Elle a ajouté qu’en tant que responsable du comité des comptes publics, elle avait déjà vu "d’innombrables exemples de délais manqués et de défaillances du gouvernement".

Johnson a promis d’éliminer la Grande-Bretagne de l’UE avec ou sans accord avant le 31 octobre – augmentant les chances d’un départ soudain qui entraînera des tarifs commerciaux et des contrôles douaniers avec le continent pour la première fois depuis des décennies.

Le risque est aigu pour les services de santé et les services sociaux, ainsi que pour l’industrie pharmaceutique, avec 37 millions de paquets de médicaments importés d’Europe chaque mois en Grande-Bretagne.

Dans le pire des cas, le gouvernement estime que le flux de marchandises dans le canal de l’Europe pourrait être ramené à 40-60% du niveau normal le jour suivant le Brexit.

Le ministère de la Santé et des Affaires sociales a demandé aux fournisseurs de produits médicaux de constituer des stocks de médicaments et d’autres produits de première nécessité et a trouvé une capacité de stockage supplémentaire pour eux.

Un stock d’équipement de six semaines, comme des gants, des seringues et d’autres fournitures médicales, est complet à 88%, a précisé la NAO, mais les informations sur les autres stocks sont "incomplètes".

Le ministère des Transports a retenu la semaine dernière huit sociétés pouvant soumissionner pour importer de la drogue. Les contrats fourniraient une capacité équivalente à des milliers de camions par semaine.

Mais le rapport de vérification a indiqué que le temps était compté et a averti que toute la capacité de fret pourrait ne pas être disponible le 31 octobre.

Le rapport de la NAO intervient après que des fabricants de médicaments et des experts de la santé publique aient également lancé des avertissements sérieux au sujet de la perturbation des soins de santé et des services médicaux si la Grande-Bretagne quittait l’UE.

Mercredi, le ministre chargé de la planification de la non-transaction, Michael Gove, a déclaré au Parlement: "Nous quittons l’Union européenne pour relever des défis incontestables. Cependant, l’un des domaines où les mesures d’atténuation ont été mises en oeuvre est la plus grande fournir à tous nos mandants et au Service national de la santé les médicaments et les fournitures médicales dont ils ont besoin pour rester en bonne santé. "

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Les chefs de parti font le dernier pas pour les votes à travers le pays, Actualité & Europe ST 20191212 FDJOHNSONN12 5312950 310x165

Les chefs de parti font le dernier pas pour les votes à travers le pays, Actualité & Europe

LONDRES • Le Premier ministre Boris Johnson a promis de démolir trois ans d’impasse au …

Laisser un commentaire