Mike Pompeo dénonce le "harcèlement" du Congrès sur l’enquête sur la destitution, United News News & Top Stories

ATHENES (AFP) – Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a accusé samedi 5 octobre des membres du Congrès d’avoir harcelé son département afin d’obtenir des documents liés à une enquête de destitution contre le président Donald Trump.

"Des enquêtes du Congrès ont harcelé et maltraité des employés du département d’Etat en les contactant directement et en leur demandant de fournir des documents (appartenant au département d’Etat), qui sont des archives officielles du gouvernement américain", a-t-il déclaré lors d’une visite en Grèce.

"C’est du harcèlement. Et je ne laisserai jamais cela arriver à mon équipe."

Les comités du Congrès américain à la tête de l’enquête sur la destitution ont fait monter la pression à la Maison Blanche cette semaine.

Il est de plus en plus évident que Trump aurait utilisé illicitement son bureau pour tenter d’obtenir l’aide du président ukrainien Volodymyr Zelenskiy pour nuire à l’offre de 2020, son rival, le démocrate Joe Biden, en échange d’une aide militaire.

Après avoir esquivé les questions pendant des jours, Pompeo a finalement confirmé mercredi qu’il était au téléphone lorsque Trump a pressé l’Ukraine pour des informations préjudiciables sur Biden.

Les critiques démocrates de Pompeo affirment qu’il est désormais un "témoin" pris dans un conflit d’intérêts qui devrait l’exclure des décisions relatives à la manière dont le département d’État mène l’enquête.

Il a été accusé d’avoir "bloqué" l’enquête et d’avoir tenté de limiter les sujets abordés par ses collaborateurs s’ils témoignaient.

S’exprimant à Athènes samedi, Pompeo, qui a été cité à comparaître dans l’enquête, a déclaré aux journalistes: "Nous faisons tous, de toute évidence, tout ce que la loi nous impose de faire."

Son département fournirait "tous les documents requis par la loi".

Le haut responsable américain était en Grèce pour renforcer la coopération avec son allié de l’OTAN, en signant un amendement à un accord de défense mutuelle.

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Les États-Unis répriment les faux articles vendus en ligne, United States News & Top Stories

WASHINGTON • L’administration Trump prévoyait de dévoiler hier ses efforts pour réprimer les produits contrefaits …

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!