Maison / International / Europe / Dans l’attaque au couteau à Paris, la police demande comment elle a manqué un assassin radical parmi eux, Actualité & Europe

Dans l’attaque au couteau à Paris, la police demande comment elle a manqué un assassin radical parmi eux, Actualité & Europe

PARIS (NYTIMES) – Preuve que la police de Paris a manqué les panneaux d’avertissement concernant une employé qui a coupé quatre collègues à mort Jeudi dernier (3 octobre), son siège a suscité des demandes de réorganisation de la direction.

Lors d’une conférence de presse samedi, le procureur français chargé de la lutte antiterroriste, Jean-François Ricard, a déclaré que le meurtrier, un technicien en informatique âgé de 45 ans qui travaillait dans les services de renseignements de la police, avait tenté de justifier auprès de son collègue les meurtres de janvier 2015 au magazine Charlie. Hebdo et avait fait de même pour d’autres assassinats islamistes radicaux.

Les déclarations troublantes ont été rapportées à des officiers supérieurs, mais rien n’a été fait.

Le fait que cela et d’autres indices potentiels ont été manqués par l’administration de la police dans une organisation dédiée à la lutte contre le terrorisme a choqué la police nationale.

Il a également déclenché des appels à la démission du ministre de l’Intérieur.

Le meurtrier, tué par balle au cours de la tragédie, n’a été identifié que par Mickael H, mais les médias français l’ont qualifié de Mickael Harpon, né dans le département des Antilles françaises de la Martinique.

Il était converti de longue date à l’islam.

Le tueur a également eu des contacts avec "plusieurs personnes soupçonnées de faire partie du mouvement salafiste", a déclaré M. Ricard, évoquant un mouvement ultraconservateur au sein de l’islam sunnite.

D’autres ont déclaré que l’homme, sourd et frustré par le fait que son handicap l’avait empêché d’avancer dans la police, avait donné des signes avant-coureurs.

En 2009, il a été traduit devant un tribunal local pour des accusations de violence domestique, mais n’a finalement été sanctionné.

Les activités du tueur jeudi dernier, capturées par des caméras de surveillance, se sont déroulées calmement au début. Il est arrivé au siège de la police peu avant 9 heures et s’est rendu à son bureau.

Peu de temps après midi, il quitta son bureau, acheta un couteau de cuisine de 8 pouces et un couteau à huîtres et se glissa dans le bâtiment de la police.

Le tueur a tranché la gorge d’un collègue et en a poignardé un autre à l’abdomen. Il s’est ensuite rendu dans un autre bureau, a poignardé un employé de l’administration et a descendu l’escalier vers la cour de l’immeuble. En chemin, il a poignardé à mort une policière.

Une fois dans la cour, il a menacé un autre employé avec son couteau. Ordonné de déposer l’arme par un policier, le tueur a d’abord marché vers lui puis s’est mis à courir en montrant son couteau. L’officier a tiré.

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

La police française disperse des manifestants bloquant une liaison routière majeure entre l’Espagne et la France, Actualité & Europe

LONDRES (RÉUTERS) – La police anti-émeute française se dispersait mardi matin (12 novembre) avec des …

Laisser un commentaire