Connect with us

Published

on

BRUXELLES (REUTERS) – Les autres membres de l’Union européenne (UE) accorderont-ils un délai supplémentaire à la Grande-Bretagne pour lui permettre de quitter le bloc au-delà de la date limite du 31 octobre et s’ils le font, à quoi ressemblera ce retard?

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a déclaré mardi (22 octobre) qu’il recommanderait d’accorder le délai demandé par le Premier ministre britannique Boris Johnson à la suite d’une défaite du Parlement qui a rendu presque impossible la ratification de son accord de sortie le 31 octobre.

Les législateurs britanniques ont voté mardi pour une loi en faveur d’un accord sur le Brexit que M. Johnson a signé avec l’UE la semaine dernière, mais quelques minutes plus tard ont voté contre son calendrier serré pour une approbation parlementaire.

Cela remet la balle dans le camp de l’Union européenne, plusieurs jours après que ses opposants eurent forcé M. Johnson à demander un délai au bloc jusqu’au 31 janvier. M. Johnson espérait voir sa demande redondante en promulguant la loi sur le Brexit suffisamment tôt pour pouvoir le quitter à temps.

Voici des questions et réponses sur ce que les 27 autres États membres vont faire après le dernier rebondissement du drame du Brexit.

Y at-il moyen de faire une offre avant le 31 octobre?

Même si M. Johnson devait passer son contrat devant la Chambre des communes dans les prochains jours, il devrait encore être approuvé par le Parlement européen, qui siégera cette semaine mais pas la semaine prochaine.

Une session extraordinaire de l’assemblée de l’UE pourrait être convoquée, mais un responsable de l’UE a déclaré mardi que les législateurs européens voudraient avoir le temps d’examiner cet accord très complexe et que certains "sentiront l’occasion" de freiner le Brexit.

L’UE DES 27 VERSAIT-ELLE LE RETARD?

Les 27 pays de l’UE ont déjà accepté à deux reprises de reporter le Brexit de l’échéance initiale du 29 mars de cette année.

La frustration a augmenté face à la distraction d’un processus qui dure depuis 3 ans et demi, depuis que les Britanniques ont voté lors d’un référendum pour quitter l’UE, et le bloc a déclaré que sa deuxième prolongation serait la dernière. Le président français Emmanuel Macron a été le plus impatient des 27 sur cette question.

Cependant, il est peu probable qu’ils rejettent la demande de délai de M. Johnson. En effet, bien qu’ils soient profondément malades du Brexit, ils souhaitent également éviter un départ en désordre sans accord le 31 octobre qui gâcherait leurs économies autant que celles de la Grande-Bretagne. Ils sont également déterminés à ne pas prendre le blâme pour un «dur Brexit» dommageable.

Il n’est toujours pas clair si les dirigeants de l’UE-27 auraient besoin d’un sommet d’urgence avant le 31 octobre pour décider d’une prolongation, ou s’ils – comme l’a indiqué mardi M. Tusk – se mettre d’accord sur la question par le biais d’une procédure dite "écrite". .

Y aurait-il des conditions à une prolongation?

La France et d’autres membres du groupe des 27 ont clairement fait savoir ces dernières semaines qu’il fallait changer le paysage politique britannique pour pouvoir accorder une prolongation. Cela pourrait provenir d’une élection générale ou d’un nouveau référendum.

"On nous demande une prolongation: dans quel but? Quelle est la justification?", A déclaré mardi la ministre française des Affaires européennes, Amélie de Montchalin, devant le Sénat français, selon une transcription fournie par son porte-parole.

"Nous savons que le temps seul ne fournira pas la solution, mais une décision politique. Nous ne pouvons pas prolonger cette situation indéfiniment", a-t-elle déclaré.

Il est difficile de savoir dans quelle mesure le reste du groupe exigerait un changement de l’impasse politique britannique sur le Brexit pour approuver un retard, mais il est important de se rappeler qu’une prolongation doit être approuvée par les 27 membres des autres États membres.

LA PROLONGATION SERA-T-ELLE AU 31 JANVIER?

L’UE des 27 pourrait accorder un délai plus court que ce qui a été demandé – un mois ou même moins, afin de maintenir la pression sur la Grande-Bretagne pour qu’elle approuve l’accord de M. Johnson.

M. Anand Menon, directeur du Royaume-Uni dans une Europe en mutation et expert du Brexit, a déclaré à Reuters que l’UE pourrait accorder une prolongation jusqu’au 31 janvier et indiquer à Londres qu’elle pourrait partir plus tôt si elle était prête – une solution que certains qualifient de "flextension" .

Qu’en est-il d’une prolongation plus longue?

Le bloc pourrait aller pendant les trois mois demandés par M. Johnson, mais il pourrait faire beaucoup plus loin: six mois, voire un an, pourraient être envisagés si l’UE décide de poursuivre ses propres affaires et donner à la Grande-Bretagne un espace pour se régler.

Un report plus long serait peut-être possible s’il était clair qu’il fallait tenir une élection générale ou un nouveau référendum.

Toutefois, l’UE doit s’aligner sur son prochain budget à long terme à partir de 2021, qui dépendra du fait que la Grande-Bretagne reste ou quitte. Certains diplomates et responsables de l’UE ont déclaré que cela signifiait que la Grande-Bretagne devait entrer ou sortir d’ici le milieu de l’année prochaine.

Lire la suite

Europe

Boris Johnson offre des réductions d’impôts aux entreprises du secteur de l’olivier après le Brexit et l’Europe

Published

on

Boris Johnson offre des réductions d’impôts aux entreprises du secteur de l’olivier après le Brexit et l’Europe md boris 1811

LONDRES (BLOOMBERG) – Boris Johnson tentera de convaincre les chefs d’entreprise de son côté, lundi 18 novembre, en leur offrant des réductions d’impôts en tant que branche d’olivier pour les perturbations causées par le Brexit.

Le Premier ministre britannique prendra la parole lors de la conférence annuelle de la Confédération des industries britanniques (CBI) à Londres, quatre ans après que des militants du Brexit aient interrompu le discours prononcé par son prédécesseur David Cameron, dans lequel il était qualifié de "voix de Bruxelles".

"Ne faisons pas le tour du pot, les grandes entreprises ne veulent pas du Brexit", dira M. Johnson, selon des extraits de discours publiés à l’avance.

"Vous l’avez clairement indiqué en 2016, et cet organe l’a dit plus fort que tout autre. Mais il est également clair que ce que vous voulez maintenant – et ce depuis quelque temps -, c’est la certitude."

Avant de devenir Premier ministre, M. Johnson aurait écarté les préoccupations de l’industrie avec une épithète de quatre lettres. Maintenant, son argument est la certitude. Ayant été le principal responsable de la campagne sortir la Grande-Bretagne de l’Union européenneet l’un des principaux rebelles qui ont empêché le Parlement de signer un accord sur le Brexit, M. Johnson se présente comme l’homme le mieux placé pour diriger le pays.

Une foule de sondages d’opinion dans les journaux du dimanche ont tous placé ses conservateurs loin devant le parti travailliste de l’opposition. Bien que des sondages individuels dans les districts aient montré que les trois démocrates libéraux anti-Brexit avaient gagné trois sièges à Londres, le portrait principal était celui de M. Johnson.

Mais la semaine à venir présente plusieurs mines terrestres potentielles pour le Premier ministre: il discutera mardi avec le leader travailliste Jeremy Corbyn, et les deux hommes comparaîtront séparément, répondant aux questions d’un auditoire de la télévision vendredi.

Pendant ce temps, M. Johnson continue de faire face à des questions sur une série de questions: il y a un rapport sur l’ingérence russe dans les élections que son bureau a supprimé, et son amie entrepreneur américaine Jennifer Arcuri, prise au piège controverse impliquant le Premier ministre, a accordé une interview à ITV dans laquelle il affirmait qu’elle souhaiterait que M. Johnson ait déclaré leur relation comme un conflit d’intérêts potentiel lorsqu’il était maire de Londres.

Dans une interview diffusée dimanche soir, elle a déclaré que M. Johnson l’avait écartée "comme si j’étais un Gremlin".

Ensuite, il y a le complètement imprévisible. L’interview du prince Andrew au sujet de sa relation avec le financier pédophile Jeffrey Epstein continue de faire les gros titres de l’actualité et pourrait néanmoins avoir des répercussions au-delà de la famille royale.

À la CBI, dans le but de persuader les entreprises qu’il a leurs meilleurs intérêts à coeur, M. Johnson dira qu’une victoire du gouvernement conservateur à l’élection du 12 décembre signifiera un "réexamen fondamental" des taux des entreprises et de la taxe sur la propriété; une augmentation du seuil à partir duquel les entreprises commencent à payer des impôts sur l’emploi de 4 000 £ à 7 000 £ (7 033 dollars singapouriens); une augmentation de l’allégement fiscal sur les bâtiments de 2% à 3%; et une augmentation des allégements fiscaux sur la recherche et le développement de 12% à 13%. Le parti a déclaré que ces mesures, combinées, coûteraient au gouvernement un milliard de livres par an.

L’autre partie du dossier des affaires de M. Johnson sera représentée par M. Corbyn, qui s’exprimera à la conférence CBI après le Premier ministre. Le parti travailliste a déjà promis des augmentations d’impôt à la fois pour les entreprises et pour les riches – un groupe qui comprendra la plupart de ses auditeurs.

Vendredi dernier, le parti a choqué l’industrie en annonçant que s’il remportait les élections, il ferait passer l’infrastructure de bande large britannique à la propriété publique.

Mme Carolyn Fairbairn, directrice générale de la CBI, a déclaré dimanche que l’annonce de Labour avait été faite comme un "coup de tonnerre" et a inquiété ses membres.

"J’ai parlé à des entreprises qui sont déjà assises et qui pensent peut-être que nous serons les prochaines", at-elle confié à Sky News.

M. Corbyn aurait du mal à se présenter comme un ami du monde de l’entreprise, mais il tentera de faire valoir qu’un gouvernement qu’il dirige peut toujours être un allié. Il promettra que le parti travailliste formerait 80 000 apprentis techniciens et ingénieurs par an.

"L’apprentissage pour le climat offrira une formation aux jeunes sortant de l’école et aux travailleurs désireux de changer d’emploi en milieu de carrière, créant ainsi les ingénieurs, les techniciens et les ouvriers de la construction nécessaires pour passer à une économie verte", déclarera-t-il. "Les conservateurs n’ont pas réussi à investir dans notre économie."

M. Johnson a révélé dimanche quelque chose qui donne de la crédibilité à son affirmation selon laquelle il peut sortir de l’impasse sur le Brexit: chaque candidat conservateur a signé un engagement de voter pour son accord s’il est élu.

Toutefois, même si cela pourrait faire passer son accord au Parlement, la promesse ne concerne pas la façon dont les conservateurs voteront sur les questions à venir dans le cadre du processus du Brexit.

M. Johnson promet actuellement que la période de transition au Brexit, dans laquelle il entend négocier un accord de libre-échange avec l’Union européenne, s’achèvera en décembre 2020. Si cela s’avère ambitieux – la plupart des accords prennent des années à négocier – il aura besoin de membres de Parlement à accepter un délai. S’il souhaite une relation étroite avec l’UE, il pourrait être plus difficile d’obtenir le soutien des conservateurs.

Le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, interrogé sur le projet d’accord commercial, a reconnu qu’il s’agirait nécessairement d’un compromis. Mais il a dit qu’il était possible d’atteindre un "gagnant-gagnant" qui soit "excellent pour le Royaume-Uni, mais également pour nos amis européens".

Interrogé sur le fait que le Royaume-Uni puisse quitter l’UE sans un accord, M. Raab a répondu "Non, ce n’est pas ce que nous voulons faire".

Il a précisé: "Je ne pense pas que ce soit peu probable."

Lire la suite

Continuer la lecture

Europe

La reconnaissance faciale fait de subtiles avancées en Grande-Bretagne et en Europe

Published

on

La reconnaissance faciale fait de subtiles avancées en Grande-Bretagne et en Europe wh facialrecog 181119

LONDRES (AFP) – L’expérience a été menée discrètement. Entre 2016 et 2018, deux caméras de surveillance ont été installées dans la région de Kings Cross à Londres pour analyser et suivre les passants à l’aide de la technologie de reconnaissance faciale.

Le déploiement de la technologie de pointe dans l’un des centres de transport les plus achalandés de la capitale britannique, révélé pour la première fois dans le Financial Times, a alimenté la controverse en Grande-Bretagne, où son utilisation n’a pas encore de cadre juridique.

La société en charge du projet a affirmé qu’elle avait agi "uniquement pour aider la police … à prévenir et détecter les crimes dans la région" et qu’elle n’avait aucune utilisation commerciale.

Mais le service de surveillance des données du Bureau du Commissaire à l’information (ICO) a été saisi.

Elle a ouvert une enquête et s’est déclarée préoccupée par l’utilisation croissante de la reconnaissance faciale, qui permet de comparer les visages capturés avec l’appareil photo aux images stockées dans des bases de données.

L’affaire Kings Cross n’est pas isolée, avec des centres commerciaux à Manchester et Sheffield, ainsi qu’un musée à Liverpool, qui aurait également testé la technologie.

Le groupe de la protection de la vie privée Big Brother Watch a dénoncé cette tendance comme une "épidémie". D’autres critiques ont également averti qu’elle risquait de porter atteinte aux droits fondamentaux.

Ed Bridges, 36 ans, a poursuivi la police galloise pour l’avoir pris pour cible avec cette technologie alors qu’il était en train de faire ses achats de Noël en 2017 et lors d’une manifestation en 2018, son cas étant en cours d’examen devant la Haute Cour de Cardiff.

C’est la première fois qu’une telle action est intentée devant les tribunaux britanniques.

Bien que l’usage de la police ait été autorisé et annoncé, un employé de l’Université de Cardiff a déclaré à l’AFP qu’il avait l’impression d’être "volé".

"Ce n’est pas quelque chose que j’ai accepté", a déclaré Bridges.

"Les gens ont une attente raisonnable en matière de vie privée et l’État devrait soutenir le droit … sans le miner." Megan Goulding, son avocat de l’organisation de défense des droits humains Liberty, a déclaré que la reconnaissance faciale suscitait des inquiétudes au sujet de "l’autocensure et de la liberté d’expression".

"Nous pensons qu’il est injuste que les gens soient obligés de changer leur vie pour tenter de se protéger d’une surveillance policière injustifiée", a-t-elle ajouté.

Toutefois, selon une enquête commandée par ICO au début de cette année, la reconnaissance faciale jouit d’un large soutien de la part du public, plus de 80% des personnes interrogées semblant en soutenir l’utilisation par la police.

Lors de l’utilisation de la reconnaissance faciale, la police utilise une "liste de surveillance" des suspects recherchés.

Les caméras de surveillance traduisent les caractéristiques faciales des passants en une version numérique, qui est comparée aux données de la liste.

Si le «score de similarité» est suffisamment élevé, la police procède à une vérification.

Dans l’affaire Bridges, le tribunal de Cardiff a rejeté sa plainte, estimant que la liste de surveillance était "clairement ciblée" sur les personnes "soupçonnées d’implication dans des crimes".

Il fait appel de la décision et la commissaire britannique à l’information, Elizabeth Denham, a averti qu’elle ne devrait pas justifier une utilisation aveugle de la technologie.

Elle a appelé les autorités à "ralentir" son développement dans l’attente de la mise en place d’un cadre clair pour son utilisation.

Selon une étude réalisée en 2017 par le groupe de réflexion de la Brookings Institution, Londres est un point chaud potentiel pour le déploiement de la reconnaissance faciale, avec ses 420 000 caméras de surveillance.

Cela place la capitale britannique juste derrière les 470 000 caméras trouvées dans la capitale chinoise, Beijing.

La police métropolitaine de Londres a procédé à plusieurs essais de cette technologie.

"Tout le monde peut refuser d’être scanné", indique la force dans ses directives publiées en ligne.

"Ce n’est pas une infraction ou considéré comme une" obstruction "d’éviter activement d’être scanné." Mais Daragh Murray, spécialiste des droits de l’homme à l’Université d’Essex, reste sceptique.

"Les personnes qui ont refusé leur consentement, qui se couvraient le visage pour (éviter) le système de la caméra, leur comportement était considéré comme suspect et elles étaient engagées par la police", a-t-il déclaré à l’AFP.

Murray a qualifié la technologie de "changement fondamental dans l’équilibre des pouvoirs entre l’État et le citoyen".

En écho à ICO, il insiste pour un cadre juridique, y compris une agence de surveillance.

"Nous avons vu la première génération de technologie de reconnaissance faciale lorsque vous l’utilisez pour identifier les personnes qui connaissent déjà", a déclaré Murray.

"La prochaine génération, vous pourrez l’utiliser pour identifier des personnes que vous ne connaissez pas."

Lire la suite

Continuer la lecture

Europe

Venise touchée par la troisième inondation majeure en moins d’une semaine, Actualité & Europe

Published

on

Venise touchée par la troisième inondation majeure en moins d’une semaine, Actualité & Europe ST 20191118 XVENICE6WSS 5259059

VENISE • Venise a subi une nouvelle marée haute exceptionnelle après avoir été submergée par des inondations dévastatrices la semaine dernière. Elle a atteint 150 cm, marquant la pire semaine pour la ville depuis la publication des statistiques officielles de la marée en 1872.

Le centre des prévisions de marée de la ville avait prévenu que l’acqua alta pourrait atteindre 160 cm – et le record atteint à 20h10, heure de Singapour, n’était pas loin.

L’eau a inondé la place Saint-Marc et des centaines de bénévoles ont aidé les habitants à faire face à la situation d’urgence.

La ville appréciée dans le monde entier pour ses canaux, son architecture et ses arts a été frappée par une marée haute atteignant 187 cm mardi dernier. Ce chiffre était juste en deçà du record de 194 cm établi en 1966 et avait provoqué la pire inondation de la ville depuis 50 ans.

Le maire Luigi Brugnaro, nommé commissaire spécial chargé de la situation d’urgence, a estimé les dégâts causés par les inondations dans la ville depuis mardi dernier à environ 1 milliard d’euros (1,5 milliard de dollars singapouriens).

Des églises, des magasins et des maisons ont également été inondés dans la ville, classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Samedi dernier, des membres de l’équipe de football italienne se sont rendus à Venise pour manifester leur solidarité. Ils ont rejoint la foule rassemblée autour de la basilique ornée de la ville, dont beaucoup portaient des couvre-chaussures brillants et des bottes en plastique.

"Au nom de toute l’équipe, nous nous tenons à proximité de la ville de Venise", a déclaré le gardien italien Gianluigi Donnarumma.

La délégation de la fédération italienne de football a visité plusieurs entreprises endommagées par les inondations et discuté avec des Vénitiens, des volontaires et des policiers.

"Venise surmontera aussi cette situation. Comme un athlète gravement blessé qui se redresse ensuite", a déclaré le chef de la délégation et ancien international italien Gianluca Vialli.

La crise a amené le gouvernement à débloquer 20 millions d’euros de fonds pour faire face à la dévastation.

Le ministre de la Culture, Dario Franceschini, a prévenu que la tâche de réparation de la ville, où plus de 50 églises ont été endommagées, sera énorme.

Les résidents dont les maisons ont été touchées peuvent prétendre à une aide immédiate du gouvernement à concurrence de 5 000 euros, tandis que les propriétaires de restaurants et de magasins peuvent recevoir jusqu’à 20 000 euros et en demander davantage ultérieurement.

Bien que habitués à la gêne occasionnée par la montée des eaux de leur ville, certains habitants ont exprimé leur frustration.

"Tout le stock du sous-sol est perdu", a déploré M. Luciano, ouvrier dans un magasin situé le long de la place Saint-Marc.

"Ces hautes eaux si fréquentes ne se sont jamais produites auparavant … cette fois, les dégâts sont beaucoup plus importants que par le passé", a-t-il déclaré.

Les hôtels ont signalé des réservations annulées, certaines aussi en avance que le mois prochain, à la suite de la diffusion à grande échelle d’images de Venise sous l’eau.

Les hautes eaux de mardi dernier ont submergé environ 80% de la ville, ont annoncé des responsables.

Beaucoup ont blâmé la catastrophe sur le changement climatique et ont averti que le pays, qui est exposé aux catastrophes naturelles, doit prendre conscience des risques posés par des saisons de plus en plus instables.

La Serenissima, comme on l’appelle la ville flottante, compte 50 000 habitants mais accueille 36 millions de visiteurs chaque année.

Un important projet d’infrastructure appelé Mose est en cours depuis 2003 pour protéger la ville, mais il a souffert de dépassements de coûts, de scandales de corruption et de retards.

AGENCE FRANCE-PRESSE, REUTERS

Lire la suite

Continuer la lecture

Cryptomonnaie

Cette petite startup de la crypto a des leçons à tirer des rêves «non bancaires» de la Balance 090419 Bitspark photo Michaela Giles 9891 1 400x240 Cette petite startup de la crypto a des leçons à tirer des rêves «non bancaires» de la Balance 090419 Bitspark photo Michaela Giles 9891 1 80x80
Cryptomonnaie2 heures environ

Cette petite startup de la crypto a des leçons à tirer des rêves «non bancaires» de la Balance

Si le projet Facebook de Libra vise réellement à desservir les 1,7 milliard de personnes non bancarisées de la planète,...

Le bras de recherche et développement de Visa développe un système de chaîne de blocs qui pourrait remplacer les agrégateurs de données financières Visa Shutterstock 400x240 Le bras de recherche et développement de Visa développe un système de chaîne de blocs qui pourrait remplacer les agrégateurs de données financières Visa Shutterstock 80x80
Cryptomonnaie3 heures environ

Le bras de recherche et développement de Visa développe un système de chaîne de blocs qui pourrait remplacer les agrégateurs de données financières

Visa a discrètement développé un système de blockchain qui pourrait modifier la manière dont les banques transfèrent des données aux...

Une armée de développeurs Bitcoin teste les mises à niveau de la confidentialité et de la mise à l'échelle warrior 16x9 400x240 Une armée de développeurs Bitcoin teste les mises à niveau de la confidentialité et de la mise à l'échelle warrior 16x9 80x80
Cryptomonnaie17 heures environ

Une armée de développeurs Bitcoin teste les mises à niveau de la confidentialité et de la mise à l'échelle

Près de 200 développeurs étudient des propositions d’amélioration des bitcoins qui pourraient permettre d’améliorer la confidentialité et l’évolutivité de la...

Présentation du nouveau CoinDesk.com Screen Shot 2017 07 17 at 7 Présentation du nouveau CoinDesk.com Screen Shot 2017 07 17 at 7
Cryptomonnaie18 heures environ

Présentation du nouveau CoinDesk.com

Nous avons complètement reconstruit notre site Web. Notre objectif est de mieux intégrer le journalisme, les flux de données et...

PODCAST: «Parlons Bitcoin!» Les hôtes discutent de la Balance, de la Chine et des cultes de cargaison LTB hosts 400x240 PODCAST: «Parlons Bitcoin!» Les hôtes discutent de la Balance, de la Chine et des cultes de cargaison LTB hosts 80x80
Cryptomonnaie19 heures environ

PODCAST: «Parlons Bitcoin!» Les hôtes discutent de la Balance, de la Chine et des cultes de cargaison

Tous les dimanches, CoinDesk organise des discussions approfondies et nuancées sur les problèmes complexes que nous traitons, avec la distribution...

Dérivés cryptographiques: un coin du marché ou le marché lui-même? Chicago Board of Trade cph Dérivés cryptographiques: un coin du marché ou le marché lui-même? Chicago Board of Trade cph
Cryptomonnaie2 jours environ

Dérivés cryptographiques: un coin du marché ou le marché lui-même?

Emmanuel Goh est co-fondateur et PDG de fausser. – une startup de la technologie financière, basée à Londres depuis 2018....

Affaire pénale contre l'échec de l'échange de points cryptographiques WEX auprès des forces de l'ordre russes shutterstock 713111224 400x240 Affaire pénale contre l'échec de l'échange de points cryptographiques WEX auprès des forces de l'ordre russes shutterstock 713111224 80x80
Cryptomonnaie3 jours environ

Affaire pénale contre l'échec de l'échange de points cryptographiques WEX auprès des forces de l'ordre russes

L’ancien administrateur anonyme de l’échange de crypto-monnaie WEX, qui a été fermé l’été dernier, a fait des déclarations choquantes sur...

Le directeur de la stratégie ConsenSys démissionne pour lancer un fonds de capital-risque cassatt ethereal e1573853516626 400x240 Le directeur de la stratégie ConsenSys démissionne pour lancer un fonds de capital-risque cassatt ethereal e1573853516626 80x80
Cryptomonnaie3 jours environ

Le directeur de la stratégie ConsenSys démissionne pour lancer un fonds de capital-risque

Le directeur de la stratégie de ConsenSys, Sam Cassatt, quitte le groupe pour lancer un nouveau fonds de capital-risque, Aligned...

Alibaba dénie le "partenariat" avec Lolli, soulignant les pièges de l'industrie de la crypto shutterstock 535255921 e1522774681330 400x240 Alibaba dénie le "partenariat" avec Lolli, soulignant les pièges de l'industrie de la crypto shutterstock 535255921 e1522774681330 80x80
Cryptomonnaie3 jours environ

Alibaba dénie le "partenariat" avec Lolli, soulignant les pièges de l'industrie de la crypto

Le lundi, CoinDesk a signalé l'application de shopping Lolli offrait des récompenses bitcoin aux acheteurs américains d'Alibaba pour Journée des...

Les bitcoins chutent grâce à une moyenne clé alors que les marchés traditionnels atteignent des records shutterstock 391056130 400x240 Les bitcoins chutent grâce à une moyenne clé alors que les marchés traditionnels atteignent des records shutterstock 391056130 80x80
Cryptomonnaie3 jours environ

Les bitcoins chutent grâce à une moyenne clé alors que les marchés traditionnels atteignent des records

Vue Les solides performances des actifs traditionnels et l’absence de nouvelles raisons d’acheter la cryptographie suppriment le prix de BTC....

Populaires

Copyright © 2019 Newstrotteur.fr. Votre webnews à la une de l'information