Maison / A la une / Accident d’avion en Iran: le Canada accueille une réunion du groupe d’intervention sur les prochaines étapes de l’enquête – Newstrotteur

Accident d’avion en Iran: le Canada accueille une réunion du groupe d’intervention sur les prochaines étapes de l’enquête – Newstrotteur

Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, convoquera une réunion du Groupe international de coordination et d’intervention au haut-commissariat du Canada à Londres, au Royaume-Uni, pour abattre un avion civil par les militaires iraniens la semaine dernière.

Cette réunion devait avoir lieu jeudi, mais il a maintenant été confirmé qu’elle se tiendra à la Maison du Canada.

Le gouvernement canadien confirme le ministre @FP_Champagne organise une réunion en personne du Groupe international de coordination et d’intervention à la Maison du Canada à Londres, au Royaume-Uni, le jeudi 1/2 #cdnpoli # PS752

– Mike Le Couteur (@mikelecouteur) 13 janvier 2020

L’histoire continue sous la publicité

Le Canada, l’Ukraine, la Suède, l’Afghanistan et le Royaume-Uni sont les membres de ce groupe, formé à la suite du crash dévastateur qui a tué 176 personnes la semaine dernière lorsqu’un avion ukrainien quittant l’aéroport international de Téhéran a été frappé par un missile tiré par l’armée iranienne .

LIRE LA SUITE: Une vidéo semble montrer que la police iranienne a tiré sur des manifestants qui protestaient contre la mort d’un avion

L’Iran a d’abord démenti les informations des médias selon lesquelles il aurait abattu l’avion de passagers.

Il a ensuite reconnu sa responsabilité, affirmant que ses militaires avaient confondu l’avion avec une cible «hostile» pendant une période de tensions accrues.

5: 09Les relations canado-américaines face à la montée des tensions au Moyen-Orient

Les relations canado-américaines face à la montée des tensions au Moyen-Orient

Le tir de ce missile est intervenu quelques heures seulement après que l’Iran eut lancé environ deux douzaines de missiles balistiques sur des bases militaires de la coalition en Irak en réponse à la décision du président américain Donald Trump, le 3 janvier, de viser et de tuer par drone frappant le général iranien. Qassem Soleimani.

Soleimani a été l’architecte de la campagne de l’Iran pour étendre son influence au Moyen-Orient et le deuxième membre le plus ancien du régime iranien.

Son meurtre a déclenché des vagues de protestations en Irak et en Iran contre les États-Unis.

Mais en quelques jours, ceux-ci se sont transformés en protestations contre le régime après qu’il a reconnu qu’il avait abattu l’avion.

L’histoire continue sous la publicité

LIRE LA SUITE: “Furieux” Trudeau dit que l’Iran doit assumer l’entière responsabilité de l’abattage d’un avion

Les forces iraniennes auraient commencé à utiliser des balles réelles et des gaz lacrymogènes pour briser ces manifestations.

Sur les 176 tués, environ 57 étaient canadiens et plus de 80 iraniens.

Il y a maintenant de nouveaux appels pour que le gouvernement canadien inscrive les Gardiens de la révolution iraniens comme une entité terroriste, élargissant la liste existante de la Force Quds, qui est une branche de la même armée iranienne.

Le premier ministre Justin Trudeau et Champagne ont eu de rares communications directes avec leurs homologues iraniens au cours de la semaine dernière, soulignant la nécessité d’une enquête crédible sur l’incident. Ces appels ont été renforcés par le groupe d’intervention international.

– Avec des fichiers de Mike Le Couteur de Global News

© 2020 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.

NORMES JOURNALISTIQUES

SIGNALER UNE ERREUR

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Une collecte de fonds pour la faune australienne rassemble la communauté de Saskatoon – Saskatoon

Ils font ce qu’ils peuvent pour leurs camarades marsupiaux. Garniture à ongles pour animaux exotiques …

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!