Calgary commémore le premier jour officiel du souvenir de l’Holocauste – Calgary

Soixante-quinze ans après la libération du camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau, la ville de Calgary a proclamé le 27 janvier 2020 Journée internationale de commémoration de l’Holocauste.

La date sera honorée chaque année à l’avenir.

LIRE LA SUITE:
Les dirigeants mondiaux célèbrent le 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz et appellent à la fin de l’antisémitisme

La proclamation a été lue par le maire Naheed Nenshi lors d’une cérémonie dans l’après-midi dans l’atrium de l’hôtel de ville, où les membres de la communauté juive et les autobus des écoliers se sont rassemblés.

Le survivant de l’Holocauste et résident de Calgary, Sid Cyngiser, a rappelé son expérience horrible détenue dans le célèbre camp d’extermination de Treblinka en Pologne.

«J’avais enduré trois ans de travaux forcés dans les conditions les plus dures et les plus inhumaines», a déclaré Cyngiser.

“[I was] soumis aux coups, à la dégradation, à la peur continue et à la faim constante. »

Cyngiser a perdu sa mère, son père et ses trois sœurs dans l’Holocauste. On estime qu’environ six millions de Juifs ont été tués entre 1941 et 1945 dans le cadre de la soi-disant solution finale des nazis.

L’histoire continue sous la publicité

LIRE LA SUITE:
“N’oubliez jamais”: préserver les histoires de l’Holocauste alors qu’il reste moins de survivants

Dans un communiqué, la ville a déclaré qu’il était important de proclamer une journée officielle de commémoration en raison du nombre croissant de Canadiens qui ne connaissent pas les atrocités de l’Holocauste.

“L’inclusion de la ville dans ce mouvement international est un effort pour rappeler et éduquer les Calgariens sur les horreurs du génocide perpétré par les nazis du peuple juif et d’autres qui ont été emprisonnés, torturés et assassinés par le régime”, indique le communiqué.

«C’est également une occasion d’éducation et de dialogue sur l’antisémitisme à Calgary et dans le monde.»

LIRE LA SUITE:
Le fils d’un survivant de l’Holocauste raconte l’histoire de son père dans ses propres mots au souvenir de l’Holocauste à Winnipeg

Une enquête commandée par la Fondation Azrieli et publiée l’année dernière a révélé que 15% des adultes canadiens n’étaient pas sûrs d’avoir entendu parler de l’Holocauste. Vingt-deux pour cent des répondants de la génération Y et de la génération Z (âgés de 18 à 34 ans) ont déclaré qu’ils ne connaissaient pas l’Holocauste.

Le président de la Fédération juive de Calgary, Yannai Segal, a applaudi la reconnaissance par la ville de cette date importante.

“Alors que le monde perd sa connaissance directe des horreurs de l’Holocauste au fil du temps, il est si important que l’humanité travaille ensemble pour s’assurer que ce moment le plus sombre de l’histoire ne soit jamais oublié”, a déclaré Segal.

La ville a également mis en place une série de panneaux informatifs à côté de l’entrée principale du bâtiment municipal, mettant en évidence les points clés de ce qui a conduit au génocide et comment les survivants ont tenté de reprendre une vie normale après la libération.

L’histoire continue sous la publicité

“Je pense que c’est important pour [the kids] pour découvrir un monde qui était et qui pourrait être à nouveau », a déclaré Cyngiser.

“C’est l’histoire qui pourrait se répéter.”

Tweet ça

© 2020 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.

NORMES JOURNALISTIQUES

SIGNALER UNE ERREUR

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Un incendie majeur à Paris efface la gare et suspend le service ferroviaire

28 février (Newstrotteur) – Vendredi, les autorités ont évacué une gare animée de Paris et …

Laisser un commentaire