Plus de 30 000 personnes déplacées à cause des inondations et de fortes pluies dans le sud-est du Brésil

Par Anna Jean Kaiser The Associated Press

Publié le 27 janvier 2020 à 18h47

Mis à jour le 27 janvier 2020 à 18 h 48

Police plus petite
Réduire la taille de la police de l’article

-UNE

Police plus grande
Augmenter la taille de la police de l’article

A +

Plus de 30 000 personnes ont été déplacées par de fortes pluies dans le sud-est Brésil qui a également tué 54 personnes et fait 18 disparus.

Les tempêtes de ces derniers jours ont provoqué des inondations et des glissements de terrain, submergeant des quartiers entiers et envoyant des maisons s’effondrer sur les flancs des collines dans les États du Minas Gerais, d’Espirito Santo et de Rio de Janeiro. Les pluies ont baissé lundi, mais devraient reprendre plus tard cette semaine dans certaines régions.

Les routes inondées ont créé des rapides violents, balayant les victimes, les voitures et autres débris.

LIRE LA SUITE:
46 morts et 28 disparus après des précipitations record dans le sud-est du Brésil

Les personnes évacuées étaient hébergées dans des abris de fortune dans les églises, les écoles et les casernes de pompiers. Les autorités locales ont demandé des dons de vêtements, draps et matelas pour les victimes.

À Minas Gerais, 15 000 personnes ont été évacuées et à Espirito Santo près de 10 000 autres, selon les secours locaux. À Rio, au moins 6 000 personnes ont été évacuées, selon les médias locaux, citant des chiffres de diverses municipalités. Les autorités de l’État de Rio n’ont pas immédiatement répondu à une demande de données officielles.

L’histoire continue sous la publicité

Les autorités locales ont averti que la zone métropolitaine de Belo Horizonte, qui abrite près de 6 millions de personnes, pourrait voir jusqu’à 100 millimètres de pluie au cours des trois prochains jours.

0: 54Le glissement de terrain au Brésil tue sept personnes réunies pour Noël

Un glissement de terrain au Brésil tue sept personnes rassemblées pour Noël

La ville avait 171 millimètres (6,7 pouces) sur une période de 24 heures du jeudi au vendredi, la pluviométrie la plus élevée en 110 ans. Plus de 120 municipalités de l’État de Minas Gerais ont déclaré l’état d’urgence.

© 2020 La Presse Canadienne

NORMES JOURNALISTIQUES

SIGNALER UNE ERREUR

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Les militaires nigérians incendient des villages pendant la guerre contre Boko Haram, selon le groupe des droits | Actualite

ABUJA, NIGERIA – Les militaires nigérians ont incendié des villages et déplacé de force des …

Laisser un commentaire