Beatles de l’État islamique: les Britanniques auraient dû demander aux États-Unis la garantie de la peine de mort, selon un tribunal

25 mars (Newstrotteur) – L’anglais court Suprème a statué mercredi que le gouvernement britannique a agi illégalement lorsqu’il a décidé de ne pas donner aux États-Unis l’assurance qu’il ne demanderait pas la peine de mort pour deux État islamique combattants.

L’affaire concerne deux militants d’origine britannique, El Shafee Elsheikh et Alexanda Kotey, connus dans certains milieux sous le nom de Beatles de l’État islamique. Combattants kurdes pris les deux hommes en février 2018 lors des combats en Syrie.

Les États-Unis et la Grande-Bretagne ont négocié quel pays devrait poursuivre les deux hommes pour des délits liés au terrorisme. Les hommes ont finalement été placés en détention aux États-Unis en octobre.

Mais la Haute Cour britannique a déclaré que le ministre de l’Intérieur, Sajid Javid, aurait dû demander aux États-Unis l’assurance qu’il ne considérerait pas la peine de mort comme une punition pour les hommes. La Grande-Bretagne a aboli la peine de mort en 1998, mais les États-Unis utilisent toujours la forme de punition.

“Le plus fondamental des droits protégés par la convention européenne [on human rights] c’est le droit à la vie. Il s’agit d’un droit absolu, non qualifié par la possibilité de restrictions ou d’ingérences qui sont «nécessaires dans une société démocratique». ” le jugement par le juge Brenda Hale lire.

Elsheikh et Kotey sont soupçonnés d’exploiter une cellule de quatre hommes de l’État islamique qui a tenté d’enlever et de tuer des Occidentaux, y compris des journalistes américains James Foley et Steven Sotloff.

Leur cellule en Syrie a attiré le surnom de «Beatles de l’État islamique» car elle comprenait quatre membres nés en Grande-Bretagne, le même nombre dans le groupe de rock légendaire né de Liverpool au début des années 1960.

Source

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Le Japonais Shinzo Abe affirme qu’il n’a pas l’intention de quitter ses fonctions

1 avril (Newstrotteur) – Premier ministre japonais Shinzo Abe à affirmé mercredi qu’il n’avait pas …

Laisser un commentaire