Coronavirus: la Thaïlande ferme partiellement plusieurs zones dans un état d’urgence, SE Asia News & Asie

BANGKOK – Plusieurs régions de la Thaïlande ont fermé leurs portes jeudi 26 mars état d’urgence pris effet pour tenter de freiner une augmentation rapide cas de coronavirus.

Le décret d’urgence est en vigueur jusqu’au 30 avril et vise à donner au gouvernement le pouvoir d’ordonner des couvre-feux et des interdictions de voyager. Les provinces ont également ordonné leurs propres restrictions ou fermetures.

Les autorités ont annoncé jeudi 111 nouveaux cas, portant le total national à 1045 et quatre décès. Les infections ont régulièrement augmenté depuis la mi-mars, déclenchant des mesures plus sévères de la part du gouvernement pour propagation de Covid-19, la maladie causée par le virus.

Le gouvernement a également interdiction d’entrée de tous les touristes étrangers en vigueur jeudi. Les ressortissants étrangers appartenant à des missions diplomatiques et titulaires de permis de travail en Thaïlande sont exemptés.

Phuket a été la première province à émettre un couvre-feu mercredi, d’une durée de 17 heures à minuit. Les habitants ont été invités à rester chez eux tandis que les touristes devaient rester dans leurs hôtels. La consommation d’alcool sur les plages de l’île et autres lieux publics a également été interdite.

A Yala, une province limitrophe de la Malaisie, les déplacements depuis et vers la province ont été interdits jeudi à partir de minuit après qu’un médecin et deux infirmières se sont révélés positifs.

Fin février, jusqu’à 132 ressortissants thaïlandais de Yala et Pattani, qui font partie de la région à majorité musulmane du sud de la Thaïlande, ont assisté à un rassemblement religieux près de Kuala Lumpur qui, selon les autorités, a entraîné une propagation à grande échelle du virus. Environ 16 000 personnes ont assisté à l’événement.

La ville balnéaire populaire de Pattaya et la province adjacente de Chonburi, à deux heures de route de Bangkok, ont également fermé les centres commerciaux, les restaurants, les parcs et les sites sportifs à compter de mercredi. Les voyages vers et depuis l’île voisine de Koh Si Chang ont également été interdits.

Connu pour ses fêtes sauvages, les bars et discothèques de Pattaya ont déjà été fermés depuis le 18 mars.

Ailleurs au pays, les supermarchés et les restaurants sont exemptés de l’ordonnance de fermeture.

Chiang Mai a fermé des écoles, des centres commerciaux, des bars ainsi que des lieux de divertissement et de sport.

Les fermetures surviennent après la fermeture de diverses entreprises du 18 mars au 12 avril par Bangkok, des bars et des discothèques aux salons de massage, spas, salons, gymnases, écoles et universités.

Le nouvel an traditionnel thaïlandais “Songkran”, célébré avec des éclaboussures d’eau et des festivités du 13 au 15 avril, a également été annulé.

Les ordres sont venus après que la Thaïlande a vu des sauts continus dans les cas de Covid-19 depuis le 15 mars.

Beaucoup de cas concernaient des épidémies dans un stade de boxe de Bangkok le 6 mars qui se sont propagées à d’autres ring de boxe à travers le pays, ainsi qu’à des bars et discothèques de la capitale.

Les infections à Covid-19 se sont propagées à 47 autres provinces sur les 76 provinces du pays, dont Bangkok.

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

La Thaïlande frappée par la peste équine, plus de 100 chevaux tués, Actualité

BANGKOK (REUTERS) – Plus de 100 chevaux sont décédés de la peste équine en Thaïlande …

Laisser un commentaire