La crise géopolitique pourrait profiter au pétrole, à l’or et aux CBDC, pas au Bitcoin

Demande de or monte en flèche et la clameur pour les actifs rares dans un monde éloigné était précisément là où le bitcoin était censé briller.

Cependant, plutôt que de créer un scénario parfait pour l’argent supranational, la crise des coronavirus pourrait au contraire enraciner la dépendance vis-à-vis des institutions traditionnelles. Dans un monde où les monnaies numériques des banques centrales (CBDC) des principales économies approchent rapidement, les règlements de bitcoins peuvent sembler moins attrayants pour les entités financières axées sur la conformité.

En ce qui concerne les signaux du marché à court terme, il est plus courant pour les grands commerçants de se tourner vers le pétrole ou l’or ces jours-ci, selon le PDG d’eToro, Yoni Assia.

“Le Arabie saoudite, Russie et États-Unis. compétition sur la baisse du prix du pétrole a ajouté beaucoup de feu … certains jours [oil] est désormais l’actif le plus négocié sur eToro », a déclaré Assia. “Il y a eu une compression importante de la possibilité d’acheter des dollars. … Il y a des problèmes de liquidité mais nous n’en sommes toujours pas au point de 2008. »

Assia a déclaré que l’activité globale sur eToro était en hausse en mars, y compris les échanges de crypto-monnaies, avec des achats d’or en particulier à un «niveau record». Ces commerçants ont acheté pour 7,4 milliards de dollars d’or au cours de la première semaine de mars seulement, a-t-il déclaré. Tandis que les investisseurs particuliers se sont de plus en plus tournés vers le bitcoin, le volume qu’ils déplacent pendant la récession n’est rien comparé à l’activité associée à d’autres actifs matériels.

Lire la suite: Les investisseurs particuliers achètent les institutions Bitcoin vendent, disent les commerçants

“Le prix et le flux de l’or sont déterminés par le taux d’intérêt réel”, a déclaré Roy Sebag, fondateur de la société de garde de métaux précieux Goldmoney, ajoutant que les marchés de l’or russe sont affectés différemment car ils ne dépendent pas du dollar. “Le [U.S.] La Réserve fédérale a complètement changé les règles – le taux d’intérêt réel [including inflation] basculé encore plus dans le négatif et nous voyons donc immédiatement toutes ces économies se transformer en or. »

Les rumeurs abondent selon lesquelles les institutions manquent actifs physiques comme l’or. Sebag a déclaré que la crise des coronavirus a fermé les menthes, les raffineries et les mines de métaux précieux, entraînant des primes élevées sur les petites unités.

“Les commerçants recherchent de petites coupures d’or, qui deviennent de plus en plus difficiles à trouver”, Sebag m’a dit. Les émetteurs de pièces stables adossées à l’or, comme Paxos, connaissent également une demande accrue.

Même si le bitcoin évolue parmi les investisseurs de détail, cela ne s’est pas traduit par une utilisation accrue du bitcoin chez les détaillants. Selon le co-fondateur de BlueWallet, Nuno Coelho, Réseau Lightning les paiements ont régulièrement diminué au cours de la dernière année. Capacité du canal pointu en mai 2019.

Cela peut laisser le bitcoin languir, coincé entre des rails commerciaux de niche et un manque d’utilisateurs à grande échelle.

“Le battage médiatique sur Lightning a disparu”, a déclaré Coelho. “Il est temps de se concentrer sur la construction du protocole et de prouver que Lightning peut être une couche de paiements au-dessus de Bitcoin. Pour le moment, ce n’est pas encore clair. »

Certains critiques se demandent si la crypto-monnaie de grand-père sera éventuellement la couche de règlement que certaines institutions espéraient – en particulier si les CBDC prennent pied.

Stimulation CBDC

Le Congrès américain est déjà en pourparlers pour publier un «Dollar numérique», Qui pourrait d’une certaine manière être comparable aux plans de la CBDC de la Chine.

C’est pourquoi Michael Sung, professeur à l’Université Fudan de Shanghai, a déclaré qu’il s’attend à ce que la crise des coronavirus “accélère” les initiatives chinoises des CBDC.

Lire la suite: Le Sénat américain lance un projet de loi sur le «dollar numérique» après l’échéance de la suppression du programme de secours contre les coronavirus

“Ce serait la bonne façon de déployer la CBDC en Chine, ce serait un stimulant”, a déclaré Sung. “Le [Chinese] le gouvernement a déjà indiqué que la monnaie numérique n’est pas censée faire de grands règlements. »

L’approche du gouvernement chinois à l’égard des établissements numériques est particulièrement pertinente, étant donné majorité des fermes minières et des fabricants de bitcoins. La Russie arrive à une seconde éloignée, une nation qui a également adopté une approche favorable envers CBDC et un contraignant un vers bitcoin.

Les gouvernements pourraient émettre des actifs numériques sans les contraintes d’envois physiques ou de réserves, ce qui tous les deux Les superpuissances orientales sont également étayer. La Chine est, après tout, tous les deux au monde premier producteur et consommateur d’or. Certains analystes estiment que la CBDC ajustable offrirait un catalyseur complémentaire aux réserves tangibles.

“Il y a un changement massif vers la fintech”, a déclaré Sung. “Cela conduira à une numérisation de masse.”

Mardi, le journal chinois Global Times signalé la Banque populaire de Chine (PBoC) prépare actuellement des lois pour ouvrir la voie à la circulation des CBDC. Tony Tong, coprésident de la Hong Kong Blockchain Association, a convenu que la crise actuelle pourrait accélérer ces efforts et réduire la dépendance du gouvernement à l’argent physique.

Sung de l’Université de Fudan a déclaré qu’il s’attend à voir de tels développements avant 2021.

“Le Bitcoin était censé être l’or numérique”, a déclaré Sung. “Mais il y a toutes sortes de dynamiques étranges où il est désormais difficile de savoir si le bitcoin a ce statut privilégié en tant que fuite vers la sécurité.”

Will Foxley a contribué au reportage.

Divulgation Lis Plus

Le leader des nouvelles de la blockchain, CoinDesk est un média qui vise les normes journalistiques les plus élevées et respecte un ensemble strict de politiques éditoriales. CoinDesk est une filiale opérationnelle indépendante de Digital Currency Group, qui investit dans les crypto-monnaies et les startups blockchain.

Source

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Le cours de l’action Zoom ouvre 11% de moins à cause des préoccupations renouvelées en matière de confidentialité

Des milliers d’enregistrements vidéo Zoom privés sont apparus en ligne récemment Un analyste du Credit …

Laisser un commentaire