Maison / Technologie / Elon Musk défend les tweets dans les procédures pour outrage à la SEC

Elon Musk défend les tweets dans les procédures pour outrage à la SEC

Tesla Le chef de la direction, Elon Musk, a affirmé vendredi que son utilisation de Twitter ne violait pas un accord avec la US Securities and Exchange Commission et que sa demande d’outrage était fondée sur une "interprétation radicale" de l’ordonnance, selon des documents judiciaires à la cour fédérale de Manhattan.

La SEC a demandé à un juge de tenir Musc méprisé pour avoir violé un accord de règlement conclu l’année dernière à propos du tweet de «financement assuré», désormais tristement célèbre, de Musk. En vertu de cet accord, Musk est censé obtenir l’approbation du conseil d’administration de Tesla avant de communiquer des informations potentiellement importantes aux investisseurs.

Musk affirme qu’il n’a pas violé l’accord et que le problème réside dans l’interprétation de la SEC, qu’il décrit comme "pratiquement erronée à tous les niveaux". Le dépôt révèle également de nouveaux détails sur les négociations en vue d’un règlement, notamment le fait que la SEC a envoyé à Musk un projet accord qui l’aurait obligé à obtenir l’approbation préalable de toutes les déclarations publiques relatives à Tesla, quel que soit leur format.

Musk et Tesla n’ont jamais accepté ces conditions. Musk affirme que cet accord l’oblige à se conformer à la politique de Tesla, qui exigerait une approbation préalable pour "des communications écrites contenant, ou pouvant raisonnablement contenir, des informations à destination de la société ou de ses actionnaires".

Les barbes échangées via les archives judiciaires sont les dernières d’une bataille acharnée entre l’entrepreneur milliardaire et la SEC amorcée en août dernier lorsque Musk a tweeté qu’il avait «obtenu un financement» pour une prise de contrôle privée de la société à 420 dollars par action. le SEC a déposé une plainte devant un tribunal fédéral en septembre, alléguant que Musk avait menti.

Musk et Tesla se sont entendus avec la SEC l’année dernière sans admettre avoir commis d’acte répréhensible. Tesla a accepté de payer une amende de 20 millions de dollars; Musc a dû accepter de se retirer en tant que président de Tesla pour une période d’au moins trois ans; la société devait nommer deux administrateurs indépendants au conseil; Il a également été demandé à Tesla de mettre en place un moyen de contrôler les déclarations de Musk au public à propos de la société, notamment via Twitter.

Mais la lutte a été rallumée le mois dernier après Musk a envoyé un tweet le 19 février, Tesla produirait "environ" 500 000 voitures cette année, se corrigeant quelques heures plus tard pour préciser qu’il voulait dire que la société produirait 500 000 véhicules en rythme annualisé d’ici la fin de l’année.

La SEC a fait valoir que le tweet envoyé par Musk violait leur accord. Musk a déclaré que le tweet était «immatériel» et respectait le règlement.

Voir ce document sur Scribd

Source

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

IMG_4055.jpg

Notes du Samsung Galaxy Fold: jour quatre

Toutes mes excuses pour avoir sauté le troisième jour. Ce m’a tenu extrêmement occupé hier. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *