Julian Alaphilippe remporte la deuxième étape du Tour de France avec Geraint Thomas toujours dans le maillot jaune

Allaphilippe-1.jpg

Geraint Thomas a conservé le maillot jaune après un accident en fin de match privant Adam Yates d'une victoire d'étape au Tour de France, alors que Julian Alaphilippe a remporté sa deuxième étape de l'édition 2018.
Ce fut la fin dramatique d'une étape qui avait été arrêtée à un moment donné, les pilotes ayant été touchés par un spray utilisé par la police pour disperser une manifestation de fermiers sur la route de Carcassonne.
Yates, de Mitchelton-Scott, a mené la descente à Bagnères-de-Luchon après avoir attaqué trois kilomètres avant le sommet du Col du Portillon, ce qui lui a valu 22 secondes d'avance.
Mais Lancastrian, âgé de 25 ans, s'est écrasé à 6,5 km de l'arrivée, ce qui a permis à Alaphilippe de Quick-Step Floors de remporter la victoire en deuxième étape de ce Tour.
Yates était rapidement de retour sur son vélo et a suivi Gorka Izagirre de Bahrain-Merida pour terminer troisième.
Les principaux prétendants ont franchi la ligne dans un groupe neuf minutes après Alaphilippe pour signifier qu'il n'y a pas de changement en tête du classement général.
Geraint Thomas, de Team Sky, continue de mener à une minute et 39 secondes de son coéquipier Chris Froome, avec Tom Dumoulin, de l'équipe Sunweb, 11 secondes de retard.
Plusieurs cavaliers, dont Thomas et Froome, avaient besoin d'un traitement après avoir été affectés par ce que l'on pensait être du gaz lacrymogène utilisé par la police pour disperser une manifestation de fermiers au début de la scène.
Les manifestants avaient roulé de grosses balles de foin sur la route, à 29 kilomètres de la scène de 218 kilomètres, avant de se heurter à la police qui tentait de les enlever.
Après qu'un spray ait été utilisé par les officiers, il a semblé que plusieurs coureurs étaient dans les yeux, le champion du monde Peter Sagan étant également parmi les victimes.
La course a été complètement arrêtée pendant qu'ils recevaient des soins médicaux et se lavaient les yeux. Après un intervalle de 15 minutes, la course a repris avec une courte section neutralisée avant que le drapeau ne soit à nouveau projeté à 33 km de la scène.
Les manifestations des agriculteurs ne sont pas nouvelles au Tour, mais l'incident va ajouter à la situation de sécurité intense dans l'édition de cette année.
Froome a été bousculé et craché à l'Alpe d'Huez, alors que le vainqueur 2014 Vincenzo Nibali a vu sa course se terminer après avoir été entraîné dans un enchevêtrement avec un fan sur la même montagne.
L'ancien champion du monde Philippe Gilbert, quant à lui, a repris son vélo pour poursuivre l'étape 16 malgré un accident spectaculaire qui l'a fait voler au-dessus d'un mur.
Gilbert, un collègue de Quick-Step d'Alaphilippe, était à 57,2 km de l'arrivée et en tête de la course lorsque la catastrophe a frappé.
Négociant un virage à gauche à vive allure, le Belge n'a pas réussi à freiner à temps, a dérapé et a été envoyé en volant tête la première sur un parapet et dans un fossé.
L'ancien vainqueur du Tour des Flandres et de Liège-Bastogne-Liège a été aidé sur la route et a reçu les premiers secours avant de reprendre la piste en compagnie d'un groupe de meneurs.
Bien que secoué, l'homme de 36 ans semblait n'avoir subi que des bleus et des égratignures.
Les services médicaux qui sont disponibles tout au long de la course ont soigné les blessures de Gilbert alors qu'il chevauchait à côté de la voiture du médecin.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Santé

illusions-d-optique-video
plages-cachees-newstrotteur
personnes-incroyables-newstrotteur
endroits-mysterieux-newstrotteur
science-inexpliquees-newstrotteur
mystères_jamais-resolues

Actualité