Maison / International / Europe / La sœur du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman en procès à Paris, selon une source légale, Actualité & Europe

La sœur du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman en procès à Paris, selon une source légale, Actualité & Europe

PARIS (AFP) – La soeur du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman doit être jugée à Paris le mois prochain pour avoir prétendument ordonné à son garde du corps de frapper un ouvrier dans la capitale française, a annoncé mercredi à l’AFP une source légale à l’AFP. .

L’affaire contre la princesse Hassa Bint Salman découle d’une agression présumée perpétrée dans son appartement de l’avenue très chère de l’avenue Foch, dans l’ouest de Paris, en septembre 2016.

Le procès doit être jugé le 9 juillet, a indiqué la source.

La victime présumée a déclaré avoir été embauchée pour effectuer des travaux de rénovation dans l’appartement de la princesse Hassa et s’être fâchée après avoir pris une photo, l’accusant de vouloir la vendre aux médias.

Il allègue que la princesse, qui aurait 40 ans, aurait alors ordonné au garde du corps de le frapper.

Le Point Magazine a rapporté que la princesse avait crié: "Tuez-le, le chien, il ne mérite pas de vivre."

L’ouvrier dit qu’il a reçu un coup de poing au visage, que ses mains étaient attachées et qu’il a été contraint d’embrasser les pieds de la princesse pendant une épreuve de plusieurs heures.

Ses outils ont été confisqués avant qu’il ne soit autorisé à partir.

L’AFP a signalé au moment de l’incident que ses blessures étaient si graves qu’il lui a été ordonné de ne pas travailler pendant huit jours.

BODYGUARD CHARGED

Le 1 octobre 2016, le garde du corps a été inculpé de violence armée, de vol, de menaces de mort et de séquestration d’une personne.

La princesse Hassa sera probablement absente du procès car elle n’a pas été appréhendée en vertu d’un mandat d’arrêt international émis en 2017.

Lionisée dans les médias saoudiens pour son travail caritatif et sa campagne en faveur des droits des femmes, la princesse Hassa est la soeur du prince Mohammed, l’un des dirigeants les plus puissants du Moyen-Orient.

Connu sous ses initiales MBS, le prince Mohammed, âgé de 32 ans, a bouleversé l’Arabie saoudite et le Moyen-Orient au sens large depuis son accession au rang de prince héritier en 2017.

Largement considéré comme un dirigeant de facto sous le règne de son père, le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud, âgé de 82 ans, le prince Mohammed s’est présenté comme un champion de l’islam modéré.

Mais le prince héritier est confronté à une crise diplomatique depuis le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, critique farouche, au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul en octobre dernier.

Les Saoudiens, après avoir tout d’abord nié qu’ils savaient quoi que ce soit à propos de la disparition de Khashoggi, ont finalement reconnu qu’une équipe l’avait tué à l’intérieur du consulat, mais l’avaient décrite comme une opération sournoise ne impliquant pas le prince héritier.

Le cas juridique de la princesse Hassa n’est pas la première fois que des membres de la royauté saoudienne font fi de la loi française

En 2013, les autorités françaises ont ordonné la saisie d’actifs auprès de la princesse saoudienne Maha al-Sudairi, épouse du prince de l’Intérieur de l’époque, le prince Nayef bin Abdul Aziz, au-dessus d’un montant non payé de 6 millions d’euros.

Lire la suite

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Notre-Dame de Paris tient sa première messe depuis un incendie dévastateur, Actualité & Europe

PARIS (AFP) – La cathédrale Notre-Dame de Paris a tenu sa première messe ce samedi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *