Maison / Sport / Le directeur de BeIn Sports fait face à des accusations de corruption suite à l'attribution des Championnats du monde de l'IAAF 2019 à Doha

Le directeur de BeIn Sports fait face à des accusations de corruption suite à l'attribution des Championnats du monde de l'IAAF 2019 à Doha

Il est apparu que le chef de la chaîne de télévision qatarie BeIn Sports était accusé de "corruption active" à la suite de l’attribution à Doha des Championnats du monde de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) de cette année.

Yousef Al-Obaidly fait l'objet d'une enquête depuis mars, aux côtés de l'ancien président de l'IAAF, Lamine Diack, Agence France-Presse (AFP) signalé.

Les juges d'instruction à Paris envisagent d'inculper Al-Obaidly d'avoir participé à la négociation de pots-de-vin.

Diack est censé être un témoin clé dans cette affaire et sera accusé de "corruption passive", AFP signalé.

Al-Obaidly serait proche du président de BeIn Sports, Nasser Al-Khelaïfi, l'un des hommes les plus puissants du sport.

Al-Khelaifi est le président et chef de la direction de Paris Saint-Germain, le club de Ligue 1 appartenant à Qatar Sports Investments (QSI), le fonds souverain du pays.

En 2019, il a été élu par le European Club Association en tant que délégué au Comité exécutif de l'UEFA.

Toutefois, en mars, il aurait été placé sous le statut de "témoin assisté" par le bureau du procureur chargé des finances nationales pour "corruption" et "blanchiment d'argent aggravé" en rapport avec l'attribution aux Championnats du monde 2019 de l'IAAF par Doha.

Les enquêteurs soupçonnent deux virements bancaires, un journal français Le Monde a signalé.

Ces transferts d'argent auraient été effectués les 13 octobre et 7 novembre 2011 pour un montant total de 3,5 millions de dollars à une entreprise située au Sénégal, Pamodzi Sports Consulting, qui appartient à Papa Massata Diack, fils de Lamine Diack.

Ces paiements étaient prévus dans un protocole d’entente conclu avec Pamodzi Sports Consulting et stipulant que Oryx Qatar Sports Investments s’engageait à acheter les droits de parrainage et les droits de télévision pour un montant de 32,6 millions de dollars, à condition que Doha remporte les Championnats du monde 2017 de l’IAAF.

On prétend qu'Oryx Qatar Sports Investments ne fait pas partie de QSI et appartient conjointement à Al-Khelaïfi et à son frère Khalid.

Al-Obaidly, diplômé de l'Université de Seattle, est membre du conseil d'administration de Paris Saint-Germain et de QSI.

Doha a été oublié pour les Championnats du monde 2017 de l'IAAF – qui ont été attribués à Londres – mais ont été choisis en novembre 2014 pour accueillir l'événement de cette année devant les villes rivales que sont Barcelone et Eugene.

Al-Khelaifi a nié les allégations.

En Suisse, Al-Khelaifi fait l'objet d'une enquête depuis 2017 pour corruption présumée à l'ancien secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, afin d'acheter les droits de télévision pour les tournois de la Coupe du monde en 2026 et 2030.

Plus tôt cette semaine AFP Diack et Papa Massata pourraient être jugés dans une affaire distincte pour obstruction présumée à des sanctions contre la Russie pour dopage en échange de paiements.

Les procureurs ont recommandé que Diack, président de l'IAAF de 1999 à 2015, soit jugé pour corruption et blanchiment de capitaux.

Les championnats doivent se dérouler au stade international de Khalifa entre le 27 septembre et le 6 octobre.

Plus suit

Source

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Le coût d'une candidature ratée à Calgary pour les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2026 est révélé dans le rapport déposé au Conseil municipal

Un total de 16,3 millions de dollars canadiens (9,7 millions de livres sterling / 12,1 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *