Les robots sous-marins confirment que la zone morte de la mer d’Arabie s’agrandit de jour en jour

robot-sous-marin-newstrotteur

“La mer d’Arabie est la zone morte la plus grande et la plus dense du monde”, a déclaré le chercheur Bastien Queste. “Mais jusqu’à maintenant, personne ne savait vraiment à quel point la situation était mauvaise.”

La zone morte du golfe d’Oman, faisant partie de la mer d’Arabie, s’agrandit et les dégâts environnementaux sont plus graves que prévu.

Les zones mortes sont de vastes portions de l’océan où il y a peu ou pas d’oxygène, ce qui empêche la plupart des organismes marins de survivre. Selon une nouvelle étude menée par des robots sous-marins, la zone morte dans le golfe d’Oman est maintenant plus grande que l’Écosse.

“Ce désastre écologique risque d’être aggravée par le changement climatique, car les eaux plus chaudes retiennent moins l’oxygène, les engrais et les eaux usées s’écoulant des terres vers les mers n’arrangent pas non plus le phénomène”, Bastien Queste, spécialiste de l’environnement à l’Université d’East Anglia en Angleterre, a déclaré dans un communiqué de presse. “La mer d’Arabie est la zone morte la plus grande et la plus dense du monde, mais jusqu’à présent personne ne savait vraiment à quel point la situation était mauvaise parce que la piraterie et les conflits dans la région rendent la collecte de données trop dangereuse.”

Depuis un demi-siècle, les scientifiques ont recueilli très peu de données sur la zone morte du golfe d’Oman, mais la technologie submersible a permis aux chercheurs d’étudier la région sans se mettre en danger.

Les mini-sous-marins ont à peu près la taille d’un plongeur humain et peuvent passer des mois sous l’eau. Les robots peuvent plonger à des profondeurs de plus de 975 mètres et couvrir des distances de plusieurs milliers de kilomètres.

Au cours de la dernière enquête de deux mois, les sous-marins déployés par les chercheurs de l’UEA ont révélé des conditions de détérioration dans la mer d’Arabie.

“Notre recherche montre que la situation est en fait pire que redoutée auparavant et que la zone morte s’agrandit de jour en jour”, a déclaré Queste. “L’océan étouffe.”

Les niveaux d’oxygène appauvri modifient également le cycle des produits chimiques dans l’océan. Les conditions de faible teneur en oxygène favorisent la production d’oxyde nitreux, un gaz à effet de serre 300 fois plus puissant que le CO2.

Des études antérieures suggèrent que les zones mortes et les zones à faible teneur en oxygène deviendront plus grandes et plus communes au fur et à mesure que la planète se réchauffera.

Bien que certaines espèces puissent bénéficier d’une diminution de l’oxygène, la plupart ne le feront pas, et le déclin est susceptible de diminuer la biodiversité dans les océans de la planète. La seule solution, disent les scientifiques, serait de s’attaquer plus sérieusement au changement climatique et au ruissellement de la pollution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Santé

illusions-d-optique-video
plages-cachees-newstrotteur
personnes-incroyables-newstrotteur
endroits-mysterieux-newstrotteur
science-inexpliquees-newstrotteur
mystères_jamais-resolues

Actualité