Maison / Santé / Selon une étude récente, la sieste pourrait aider la performance des adolescents fatigués à l’école

Selon une étude récente, la sieste pourrait aider la performance des adolescents fatigués à l’école

Un chercheur de l’Université du Delaware a étudié la relation entre les comportements de sieste à la mi-journée et la fonction neurocognitive chez les jeunes adolescents et a trouvé quelques clés pour aider les adolescents à lutter contre la fatigue.

Dans une étude financée par les National Institutes of Health, Xiaopeng Ji, professeur adjoint à l’école des sciences infirmières, et Jianghong Liu, chercheuse principale de l’Université de Pennsylvanie, se sont tournés vers une classe chinoise. Avec des participants des écoles de Jintan, elle a mesuré la sieste de midi, la durée du sommeil nocturne, la qualité du sommeil, et la performance sur de multiples tâches neurocognitives.

Ji s’intéresse à la relation entre le sommeil et la cognition. En raison des demandes intensives d’apprentissage et d’éducation, la population adolescente est la clé. Le fonctionnement neurocognitif est essentiel pour l’apprentissage, le contrôle des émotions et du comportement. Ses résultats suggèrent une association entre la sieste habituelle de midi et la fonction neurocognitive, particulièrement en Chine, où la sieste de midi est une pratique culturelle.

“La sieste pendant la journée est très controversée aux Etats-Unis, dans la culture occidentale, le modèle de sommeil monophasique est considéré comme un marqueur de la maturation cérébrale”, a déclaré Ji. “En Chine, le temps de la sieste est intégré dans le calendrier post-déjeuner pour de nombreux adultes dans les milieux de travail et les étudiants dans les écoles.”

Ji a étudié le rythme circadien du sommeil (cycle d’une personne de 24 heures). Un changement développemental se produit dans le rythme circadien pendant l’adolescence; le rythme des adolescents se déplace une à deux heures plus tard que la période préadolescente.

“Ce retard de phase est biologiquement induit chez les adolescents”, a déclaré Ji. «Pensez-y à l’école … Les adolescents doivent se lever tôt pour aller à l’école et, avec ce retard de phase d’aller se coucher plus tard, ils sont à risque de privation de sommeil chronique.

Ji a expliqué que ces adolescents peuvent avoir une fonction neurocognitive altérée, ce qui rend encore plus difficile l’attention à l’école. La mémoire et la capacité de raisonnement souffrent également.

Une baisse circadienne se produit tous les jours de 12 à 14 heures. Pendant cette période, les adolescents sont plus susceptibles de s’endormir. Dans les écoles américaines, les étudiants n’ont pas la possibilité formelle de bénéficier d’un court sommeil réparateur.

«Tout au long de l’enfance, les enfants des États-Unis connaissent une diminution des tendances à la sieste, et les enfants sont entraînés à éliminer leur comportement de sieste à la mi-journée», a déclaré Ji. “Inversement en Chine, le calendrier scolaire permet aux enfants de le maintenir.”

Les chercheurs ont adopté une mentalité d’ami ou d’ennemi envers la sieste. Beaucoup considèrent la pause de midi comme compensation nécessaire pour palier à la privation de sommeil la nuit; Une autre faction croit que la sieste de jour interfère continuellement avec le sommeil nocturne. De nombreuses études ont étudié des sujets en laboratoire – imposant expérimentalement la sieste – et trouvent les avantages cognitifs susmentionnés. Mais Ji a affirmé qu’il est difficile d’expérimenter ce genre de sommeil artificiel en le comparant au sommeil naturel et habituel en journée de certains des sujets.

Beaucoup de recherches existent sur les adultes, mais ce n’est pas le cas pour les adolescents. Ce manque de littérature a motivé Ji à assumer la tâche. Et puisque le calendrier scolaire américain était un obstacle à la recherche de plus d’informations, les chercheurs ont utilisé des données chinoises dans l’étude collaborative de l’Université du Delaware et de l’Université de Pennsylvanie.

Principales conclusions

Ji a étudié deux dimensions du comportement de la sieste: la fréquence et la durée. Les “bons dormeurs” qui faisaient la sieste cinq à sept jours par semaine, avaient une attention soutenue, une meilleure capacité de raisonnement non verbal et une meilleure mémoire spatiale. Combien de temps pourrait t-on considérer une micro-sieste comme étant bénéfique? Le point idéal serait entre 30 à 60 minutes. Une sieste de plus d’une heure interfère avec le rythme circadien. Les participants qui ont dormi entre 30 et 60 minutes ont produit une meilleure précision dans les tâches d’attention ainsi qu’une vitesse plus rapide. Cependant, Les chercheurs recommandent de ne pas faire de sieste après 16 h, ni de faire une sieste excessive.

Les chercheurs ont été surpris de trouver une relation positive entre la sieste de midi et le sommeil nocturne, des résultats bien différents de ce qu’il est coutume de croire. Les “bons dormeurs” avaient tendance à avoir un meilleur sommeil la nuit.

“C’est différent des résultats aux Etats-Unis, où la sieste peut servir à remplacer le sommeil perdu de la nuit précédente, ce qui peut perturber le sommeil de la nuit suivante”, a dit Ji. “En Chine, une sieste de midi est considérée comme un mode de vie sain.Les personnes qui font la sieste sont plus susceptibles d’avoir un sommeil sain la nuit, alors les habitués de ce mode de vie dorment généralement davantage la nuit.”

A propos newstrotteur-fr

Découvrez également

Voici pourquoi l’objectif simple de marcher plus vite (pas plus longtemps) est vraiment bon pour vous, selon la science

Rester en forme n’est peut-être pas aussi difficile que vous le prétendez. Il peut être …

3 Commentaires

  1. Ils sont bien gentils avec leurs recherches mais on fait quant on est en 3-8 et qu’on a pas le choix de perturber notre rythme de sommeil?

  2. j’ai 3 gamins et le procédé me parait un peu simpliste pour améliorer leurs attitudes à l’école, bien que j’ai déjà entendu parlé de lien entre la concentration à l’école et le sommeil

  3. En France c’est pas vraiment dans nos habitudes de dormir le midi, sauf peut-être dans le sud quand le soleil tape trop fort lol

Laisser un commentaire